On a lu… Au cœur de Fukushima (T. 2) de Kazuto Tatsuta

On a lu… Au cœur de Fukushima (T. 2) de Kazuto Tatsuta

Note de l'auteur

1507-1Nous voilà de retour dans l’enfer radioactif de la centrale de Fukushima. Après un premier tome absolument renversant dans lequel Kazuto Tatsuta nous dépeignait avec minutie la journée type des employés en charge de la centrale sinistrée, ce second opus est l’occasion pour l’auteur, de nous faire visiter les environs. Avec toujours autant de précisions, le mangaka nous fait vivre au plus près son quotidien, ses doutes et ses interrogations. Le lecteur est plongé en immersion totale, au plus proche de ces hommes pour qui le danger n’est qu’une facette de leur travail. Au cœur de Fukushima est une œuvre salutaire et ultra-documentée qui tord le cou à bon nombre de rumeurs et d’a priori. Indispensable !

 

En commençant ce second tome, on se demande un peu ce que Kazuto Tatsuta va pouvoir nous apprendre de plus sur son expérience de travailleur de la centrale nucléaire 1F. En effet, le premier était déjà très riche en informations, n’omettant aucun détail du quotidien de ces hommes. Après avoir travaillé pendant un an sur le site, Tatsuta est de retour à Fukushima et espère bien cette fois-ci, trouver un poste au cœur de l’action, dans le réacteur le plus endommagé. Si le danger dû aux radiations est plus grand, il assure également un salaire plus important. Le voilà donc de nouveau sur place, plus décidé que jamais et il n’omet rien dans la description quasi-clinique de ses journées, dans la fournaise nucléaire. Durant la première partie de ce second tome, je dois bien l’avouer, j’ai eu un peu peur de ne rien apprendre de plus. L’auteur décrit avec minutie les actions qui encadrent son quotidien. Des différentes vérifications nécessaires pour assurer le bon fonctionnement et le bon déroulement des tâches à effectuer, en passant par la description du matériel employé, rien ne nous est épargné. Si cela faisait la grande force du premier tome, ici, on a comme une sensation de redondance. Ça reste très intéressant mais on finit par se demander si Kazuto Tatsuta a encore des choses à nous apprendre.

 

Au-coeur-de-FukushimaFort heureusement, dans sa seconde partie, le tome rebondit et pousse les cloisons afin de nous faire prendre un bon bol d’air. Progressivement, il installe une subtile mise en abîme dans laquelle il met en avant son travail de mangaka. S’opère alors une bascule dans la quasi-simultanéité de son récit. Ce qu’il nous relate est encore extrêmement récent lorsqu’il décide de le mettre en image. De manière assez troublante, on a la sensation de vivre un reportage en live. Une instantanéité qu’il est rare de ressentir dans ce type de support papier. Avec un recul tout à fait surprenant compte tenu du laps de temps infime entre ce qu’il a vécu et sa retranscription en manga, Tatsuta revient notamment sur la sortie du premier tome et les complications dues à son anonymat. Au cœur de Fukushima prend alors encore plus des allures de confessions, une sorte de journal de bord via lequel le mangaka s’adresse directement au lecteur. Il n’est alors pas anodin de voir, à quelques reprises, le personnage briser le fameux quatrième mur, procédé relativement rare dans la BD en général, pour adresser un petit sourire complice à ses lecteurs. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, à aucun moment, le titre ne tombe dans le pathos. Au contraire, l’auteur, faisant preuve d’une volonté et d’un optimisme à toute épreuve, préfère voir le verre à moitié plein. Il met en avant la reconstruction en marche même si celle-ci prend du temps.

 

Au cœur de Fukushima s’impose définitivement comme un témoignage fort et poignant. Une vision au plus proche du terrain, aux côtés de ces hommes qui refusent l’étiquette de héros. Loin de tout jugement, ce titre du catalogue Kana offre une expérience unique et essentielle pour ce qu’elle a à nous raconter. À mille lieux de la bouillie shônen, dont les composants sont souvent interchangeables, que l’on se tape à longueur de temps, ce très sérieux seinen propose une nouvelle vision du manga. Un manga-reportage en immersion totale qui se penche sur le destin de petites fourmis, s’efforçant de sauver ou réparer ce qui peut l’être, au détriment d’un danger invisible mais connu de tous. Bref ne cherchez pas, voilà une œuvre indispensable, je vous dis !

 

Au cœur de Fukushima (T. 2) de Kazuto Tatsuta, aux éditions Kana

Partager