On a lu… Batman – No man’s land tome 2

On a lu… Batman – No man’s land tome 2

Note de l'auteur
Batman - No Man's Land tome 2

Batman – No Man’s Land tome 2

De retour dans une ville de Gotham dévastée par le grand tremblement de terre, Batman a appris à combattre selon de nouvelles règles. Avec la sortie du deuxième volume de No Man’s Land, nous entrons de plein pied dans le développement de cette énorme saga flirtant allégrement avec le genre post-apocalyptique.

 

Longtemps attendu par les lecteurs français, Batman – No Man’s Land déploie tranquillement ses pages au travers de ses volumes qui lui sont consacrés. Après un premier tome passionnant de par la nouvelle donne qui compose Gotham et de par les difficultés inédites que rencontre le Chevalier Noir, voici qu’arrive un deuxième volume. L’occasion d’avoir la confirmation de la qualité de la saga, ou bien de constater que celle-ci, à l’instar de beaucoup d’autres, se dégonfle rapidement.

 

Toujours aux prises avec les gangs qui règnent sur une Gotham dévastée, Batman doit apprendre à faire équipe avec la nouvelle et mystérieuse Batgirl. Pendant ce temps, le Joker et Double-Face avancent leurs pions pour la conquête du No Man’s Land.

 

Batman #566

Batman #566

Alors que le premier tome se composait de plusieurs arcs gérés chacun par une même équipe créative, ce deuxième tome revient à une structure beaucoup plus classique, mettant en évidence le caractère durable de la situation. Ainsi les histoires bouclées en un épisode sont bien plus nombreuses et on assiste à un élargissement à tout l’univers DC. On ne sera donc pas étonné de retrouver dans ses pages Superman, la JLA et la Young Justice. Au premier abord incongrues, ces apparitions permettent de se rendre compte que Gotham n’est pas oublié par la communauté super-héroïque.

 

Mais la présence d’une figure aussi positive et forte que Superman permet également de mettre en évidence le caractère terrible de No Man’s Land. Voir Superman prendre conscience de son échec pour sauver Gotham (Batman #566) nous fait prendre alors prendre conscience des limites du superhéros et de la propre responsabilité individuelle dans la résurrection de la ville. Si on avait encore besoin d’une preuve, la lecture de ce tome suffira donc à nous persuader que la situation catastrophique de la ville et de ses habitants va durer car le changement ne viendra pas des héros mais de l’ensemble des habitants de Gotham.

 

Shadow of the Bat #86

Shadow of the Bat #86

Se rapprochant d’avantage de la chronique quotidienne (voire pouvant être lu comme un journal de guerre), ce deuxième tome de No Man’s Land cumule les récits de la vie de différent personnage qui tente de faire le bien au quotidien. On pense à Oracle bien sur, à Alfred le majordome de Bruce Wayne, au docteur Thompkins mais également à cet ancien sergent qui refuse de quitter sa maison et son quartier sur lequel il veille sans relâche.

 

Par ailleurs, ces différentes aventures ne nous font pas oublier les enjeux plus vastes et les luttes de territoires entre les différentes factions. Entre un Pingouin machiavélique, un Joker incontrôlable, un Double-Face imprévisible, le commissaire Gordon et un Batman devant s’adapter à cette nouvelle donne, la ville de Gotham est un vrai champ de bataille où la stratégie et le jeu des alliances comptent autant que les armes et le nombres de soldats. Si Batman et ses alliés (Huntress, Batgirl et un Azraël aux histoires, pour une fois, intéressantes) s’adaptent d’une façon qui nous étonnera guère, on est beaucoup plus intrigué par James Gordon qui se mue en véritable général d’armée pour le pire et le meilleur. Luttant contre les différents tarés de Gotham, il ne s’allie pour autant pas à Batman dont il ne pardonne pas l’abandon après le tremblement de terre.

 

Batman #567

Batman #567

En s’ouvrant sur un fantastique conte narré par Alfred lui-même servant de métaphore sur le retour de Batman et les retrouvailles avec un de ses alliés les plus précieux, ce deuxième tome se fait également l’écho du cheminement de Batman vers une acceptation de ses alliés dans la résolution de la crise actuelle. Agissant dans un premier temps en solo, Batman prend lui aussi les habits de général. Batgirl et Azraël commencent à avoir son aval, et le voilà qui coordonne de plus en plus leurs actions. Les retrouvailles avec Tim Drake, tout houleuses qu’elles soient, ne font que renforcer l’idée que Batman doit compter sur toutes ses forces. Les deux derniers épisodes, La marque de Caïn, enfoncent définitivement le clou avec un récit haletant et ces personnages passionnants (la relation entre Caïn et une des coursières d’Oracle est remarquable) le tout nous amenant à une conclusion dont les dernières phrases nous provoque un délicieux frisson.

 

 

Malgré le nombre élevé de titres présents dans ce volume on reste frappé par la cohérence de l’ensemble. Le sérieux éditorial des différents titres est tel que chaque dessinateur et scénariste arrive à exprimer ses talents sans que cela entre en conflit avec l’ensemble. Un travail remarquable qu’il faut saluer et qui fait de Batman – No Man’s Land l’une des sagas les plus passionnantes de l’univers de la chauve-souris.

 

 

 

 

 

Batman – No Man’s Land tome 2 (DC Classiques, Urban Comics, DC Comics) comprends les épisodes US de :

  • Batman : Legends of the Dark Knight #118 et #119 – Ecrit par Greg Rucka et dessiné par Jason Pearson (#118) et Mike Deodato Jr (#119)
  • The Batman Chronicles #16 – Ecrit par Dennis O’Neil et Scott Beatty et dessiné par Roger Robinson et Diamon Scott
  • Batman : Shadow of the Bat #86 et #87 – Ecrit par Lisa Klink (#86) et Greg Rucka (#87) et dessiné par Guy Davis (#86) et Mike Deodato Jr (#87)
  • Azraël : Agent of the Bat #53 à #55– Ecrit par Dennis O’Neil et dessiné par Roger Robinson
  • Batman #566 et #567– Ecrit par Kelley Puckett et dessiné par Jon Bogdanove (#566) et Damion Scott (#567)
  • JLA #32 – Ecrit par Devin K.Grayson et Mark Waid et dessiné par Mark Pajarillo
  • Detective Comics #733 et #734 – Ecrit par Bob Gale (#733) et Kelley Puckett (#734) et dessiné par Phil Winslade (#733) et Damion Scott (#734)
  • Young Justice : No Man’s Land #1 – Ecrit par Chuck Dixon et Scott Beatty et dessiné par Andy Kuhn

 

Prix : 28,00 €

Partager