On a lu… Before Watchmen – Spectre Soyeux

On a lu… Before Watchmen – Spectre Soyeux

Note de l'auteur
Before Watchmen - Spectre Soyeux

Before Watchmen – Spectre Soyeux

« Bon, OK, admettons, vous avez pris une année sabbatique très bien mais l’année prochaine, vous avez pensé à ça, l’année prochaine ? C’est pas le monde qui va se plier à vos désirs mes enfants ! C’est pas 68, année de la jeunesse, c’est pas comme ça que ça se passe. C’est le vrai monde dehors, et le vrai monde il va chez le coiffeur. Alors gnagna, les guitares, les troubadours tout ça c’est fini. » – Hubert Bonisseur de la Bath, philosophe.

 

On ne répétera jamais assez tout le mal que le flower power et ses infâmes hippies on fait au monde en général et à la France du Général en particulier. On en paye encore le prix fort aujourd’hui avec la horde de bobos-écolos-hipsters-saltimbanques qui met à mal nos valeurs ancestrales. Heureusement, des hommes sont prêts à se battre pour sauver la patrie. Chez les fromages qui puent ils s’appellent Gattaz, Copé ou Bourges, chez Oncle Sam, un duo d’artistes ose lever la tête au sein de la masse des scénaristes gauchistes de gauche. Ils s’appellent Darwyn Cooke et Amanda Conner, et avec Spectre Soyeux ils nous démontrent que faire l’amour c’est bien beau, mais faire la guerre c’est mieux.

 

La grande difficulté que les différents scénaristes de Before Watchmen rencontrèrent quand ils se mirent au boulot tenait en un simple constat : qu’est ce qu’on pourrait bien raconter sur des personnages  dont tout a été dit dans le chef d’oeuvre d’Alan Moore et Dave Gibbons ? Maintenant que l’intégralité de la ligne Before Watchmen est sortie, on se rend compte que les différentes miniséries peuvent se diviser en deux catégories. D’un coté, les séries qui se concentrent sur leur personnage tout au long de leurs vies (par exemple Ozymandias et Le Comédien), et de l’autre, les séries qui préfèrent se focaliser sur un moment précis de la vie du protagoniste. En situant son récit dans le San Francisco de la fin des années 60, Before Watchmen – Spectre Soyeux se place clairement dans cette catégorie et se permet même d’être probablement la meilleure série de la collection.

 

Amanda Conner

Amanda Conner

Plutôt que de raconter toute la vie de Laurie avant le début des événements tragiques qui ouvrent le récit de Watchmen avec tous les problèmes de redites et de comparaisons que cela suppose, Cooke et Conner ont eu la pertinence de focaliser leur récit à une période historique précise de leur personnage qui a de plus l’avantage d’avoir été très peu évoqué auparavant.

 

Fille d’une des membres des Minutemen et centre émotionnel de Watchmen, Laurel Jane est souvent définie par la relation conflictuelle qu’elle entretient avec sa mère possessive et par le secret qui entoure l’identité de son père. Pourtant, si on apprend beaucoup de choses de son enfance, son adolescence est au final peu évoquée. C’est donc sur cette période-charnière dans la construction d’un individu, et notamment par son opposition aux différentes figures de l’autorité, les parents en tête, que le scénariste et la dessinatrice vont s’attarder.

 

Laurie Jupiter est la fille de la première Spectre Soyeux, membre des Minutemen des années 1940. Quand cette dernière la presse de reprendre le flambeau et de devenir elle aussi une justicière costumée, Laurie décide de s’enfuir avec son petit ami Greg pour le San Francisco du Flower Power. Mais la route psychédélique qu’elle emprunte sera juchée d’embûches en tous genres pour cette jeune fille opiniâtre, et le passage à l’âge adulte ne se fera pas sans coups ni blessures.

 

Spectre Soyeux #2

Spectre Soyeux #2

Par une heureuse coïncidence (mais on ne serait pas étonné que Moore n’ait pas envisagé ce point dans le background de ses personnages), Laurel est donc adolescente en plein flower power. Une jeune fille en totale révolte contre une mère ultra-possessive et dont le passé de super héroïne pin-up est sujet de moquerie dans son entourage scolaire. En s’enfuyant à San Franscico avec son petit ami, Laurel va vivre de bonnes expériences et apprendre à se débrouiller et à vivre dans une communauté pacifique elle qui à souvent connu les conflits familiaux. Mais elle va également découvrir le côté sombre de cette époque et assumer pleinement son héritage de super héroïne.

 

Crime, manipulation, drogue et récupération consumériste sont également au centre de cette minisérie en quatre épisodes. Très clairement Laurie et le lecteur vont vivre une montée en puissance durant la première moitié du récit pour ensuite subir un mauvais trip puissant. Spectre Soyeux se révèle ainsi comme la description d’une belle époque, mais également sa fin dans les larmes et la mort. Cela passe notamment par un travail sur les couleurs assez incroyable, qui atteint son pic dans le troisième épisode avec un déluge de couleurs chaudes, pour retomber lourdement ensuite dans des tons très gris et mornes.

 

Spectre Soyeux #3

Spectre Soyeux #3

Si cette mini-série est écrite par Darwyn Cooke (également scénariste de Before Watchmen : Minutemen), il ne faut pas s’y tromper : la qualité de Spectre Soyeux tient principalement au travail d’Amanda Conner sur le scénario et le dessin. Disons-le tout net, la série n’aurait pas la même qualité sans elle. Artiste de grand talent à qui l’on doit déjà Gate Crasher ou Power Girl, Amanda Conner mérite que son magnifique travail soit reconnu par le plus grand nombre. Son dessin est éclatant, vif et percutant, et met en valeur sans vulgarité aussi bien les corps de femme que d’homme. Très en phase avec son personnage principal, elle trouve le ton juste pour décrire la vie de la jeune fille.

 

Before Watchmen – Spectre Soyeux est clairement une excellente BD. De celles qui nous font dire que le projet de préquelle à l’œuvre de Moore et Gibbons peut accoucher de bonnes choses. On regrettera quand même qu’à l’instar des autres séries de la collection, celle-ci ne se savoure vraiment qu’après avoir lu Watchmen. Cela dit, il y a vraiment pire comme lecture et pas grand-chose de mieux.

 

« Mais dis moi Jesus, que fais-tu si quelqu’un te frappe la joue ? »
« Je tend l’autre joue bien sûr, et j’en profite pour lui foutre un coup de boule dans les valseuses »

 

 

 

Before Watchmen – Spectre Soyeux (DC Deluxe, Urban Comics, DC Comics) comprend les épisodes de Before Watchmen – Silk Spectre #1 à #4.

Ecrit par Darwyn Cooke et Amanda Conner

Dessiné par Amanda Conner

Prix : 15,00 €

Critique basée sur les épisodes parus dans la revue Before Watchmen

Partager