• Home »
  • JAPAN »
  • On a lu… Hallow (T. 1) de Christophe Cazenove et Ood Serrière
On a lu… Hallow (T. 1) de Christophe Cazenove et Ood Serrière

On a lu… Hallow (T. 1) de Christophe Cazenove et Ood Serrière

Note de l'auteur

9782818931288_1_75Quoi de mieux pour commencer ce mois d’octobre, que de vous parler du petit nouveau de l’éditeur Bamboo ?! Sortez vos citrouilles, vos chapeaux de sorcière et vos dents de vampire et plongez dans l’univers de Hallow. Un petit titre sympathique, lointain cousin de L’Étrange Noël de Mr Jack, qui s’adresse à un jeune public. Pas vraiment de quoi frissonner mais on passe un bon moment.

 

Geoffroy est un gamin trouillard, qui un soir d’Halloween, se retrouve emmené dans le monde de Hallow, gouverné par le vilain épouvantail Jack’O’Lantern. Seulement, la présence du jeune garçon, vivant, dans le royaume des morts, va provoquer un véritable cataclysme dans Hallow. Plus Geoffroy y restera, plus le souffle de vie s’y insinuera et le monde se disloquera. Vampires, sorcières, magiciennes, loups-garous et épouvantails, ils sont tous sur le coup pour renvoyer le bambin d’où il vient. Mais c’est sans compter sur Jack’O’Lantern, qui lui, a de tout autres plans… Voilà ce que vous aurez au menu de ce premier tome sympathique, empli d’un humour bon enfant. Comme je le disais en introduction, l’intrigue ainsi que l’ambiance, rappellent le bijou d’animation de Tim Burton et Henry Selick, sorti en 1993. Hallow reste cependant moins subversif et n’atteint pas le génie créatif et artistique de Mr Jack.

 

Le titre aligne une petite galerie de personnages kawaii et farfelus. Le lecteur rentre dans cet univers rempli d’un bestiaire qui parlera aux plus jeunes. Clairement, Hallow s’adresse à un jeune public et propose un premier tome assez réussi, sans grande prétention mais qui offre une première incursion convaincante. Le scénariste Christophe Cazenove (Les Prédictions de Nostra, Gendarmes) et la dessinatrice Ood Serrière (Thalulaa) semblent avoir quelques idées en réserve, quand on voit comment se termine ce premier tome. C’est d’ailleurs surprenant mais agréable de voir que cette entrée en matière trouve une forme de résolution afin d’ouvrir le récit sur quelque chose de plus ambitieux. Reste à voir comment sera gérée la suite des aventures de Geoffroy au pays des citrouilles. Le dessin est quant à lui, assez enfantin et cartoonesque et convient parfaitement à l’ambiance du titre. Il est à noter que le tome existe en deux formats, manga noir et blanc et bande dessinée couleur. Une initiative qui permettra à un plus large public de découvrir Hallow, qui sort donc à point nommé en ce mois d’octobre.

 

Hallow de Christophe Cazenove et Ood Serrière, aux éditions Bamboo

Partager