On a lu… Hawkwood (T. 4) de Tommy Ohtsuka

On a lu… Hawkwood (T. 4) de Tommy Ohtsuka

Note de l'auteur

hawkwood-4-dokiLa guerre de Cent ans bat son plein et Tommy Ohtsuka continue de nous la faire vivre comme si l’on y était. L’armée anglaise avance ses pièces sur l’échiquier tandis que le roi de France fait de la résistance, bien décidé à ne pas laisser Paris à l’envahisseur. Toujours inspiré, le mangaka nous offre un spectacle de premier choix, tant sur le fond que sur la forme. D’alliances en trahisons, chacun tente de tirer son épingle du jeu et meilleure partie possible de la situation. L’affrontement final se profile à l’horizon et nous voilà aux premières places pour profiter du spectacle.

 

Nous avions laissé le mercenaire John Hawkwood et sa compagnie blanche du corbeau dans une posture défavorable. Le voilà pris en tenaille entre un bataillon de l’armée française et la compagnie du serment de l’épée menée par Bruno Gabin. Ce dernier a passé une alliance avec Hawkwood mais compte bien profiter de l’occasion pour le doubler et lui prendre ses hommes. C’est sans compter sur les incroyables qualités de stratège du bonhomme, qui semble capable de retourner n’importe quelle situation en sa faveur. Désormais à la tête d’une armée conséquente de mercenaires prêts à tout pour l’argent, Hawkwood est en mesure de retourner offrir ses services au prince Édouard d’Angleterre. Celui-ci marche sur Paris, bien décidé à faire sortir les armées françaises de la capitale. Encore une fois, un programme bien chargé au sommaire de ce nouveau tome d’une série qui n’en finit pas de nous passionner et de nous surprendre. Toujours aussi consciencieux quant à la reconstitution, Tommy Ohtsuka nous plonge en immersion totale au milieu du champ de bataille dans des affrontements aussi impressionnants que violents. Les manigances, volte-face et autres manipulations sont légions et le manque d’anticipation et de réactivité peuvent avoir de très lourdes conséquences.

 

Hawkwood-extrait1Ici, qu’importe la véracité des faits, voire même sa valeur historique, l’auteur tente avant tout de capturer l’ambiance, de capter les petits détails des conditions de vie à l’époque médiévale. C’est cela qui donne à son titre, une vraie légitimité et une certaine forme d’authenticité. Hawkwood alterne de manière équilibrée, scènes épiques de combats ou de sièges et scènes plus quotidiennes faites d’interrogations quant à la quantité de vivres restante. Un mercenaire qui a de quoi bouffer, qui peut tirer son coup de temps à autre et se mettre sur la gueule régulièrement, est un mercenaire satisfait et John Hawkwood le sait très bien. Personnage badass, charismatique et fin stratège, il est définitivement le pilier de l’histoire, comme le laisse entendre le titre. Jamais à court de ressources, ses hommes le suivent fidèlement et aveuglément, tout comme le lecteur, captivé par un tel leadership et de telles capacités d’adaptation et de réflexion.

 

Pour accompagner son propos avec force et conviction, Ohtsuka use de son savoir-faire graphique et balance un trait précis, réaliste et puissant. Du chara-design appliqué et très réussi aux scènes de bastons pleines de fureur, son approche artistique paraît quasi irréprochable. Bien que chargées en informations, les pages restent parfaitement lisibles et la lecture reste fluide en toutes circonstances. Franchement, je le redis une nouvelle fois, Hawkwood n’était pas vraiment un titre sur lequel j’aurais parié à sa sortie et pourtant, tome après tome, le manga historique de Tommy Ohtsuka ne cesse de m’enthousiasmer. Du coup, je me dis que ça fait du bien de se tromper de temps en temps… Par contre, maintenant, il faut attendre octobre…!

 

Hawkwood (T. 4) de Tommy Ohtsuka, aux éditions Doki-Doki

Partager