On a lu… Scary Godmother de Jill Thompson

On a lu… Scary Godmother de Jill Thompson

Note de l'auteur

Scary Godmother

Ce n’est pas parce qu’Halloween est finie que votre rubrique préférée sur les comic ne va pas se mettre au diapason avec ses petits copains du Daily. Ça tombe bien en plus, Delcourt profite de la fête des morts pour éditer chez nous l’horrifiquement beau Scary Godmother de Jill Thompson.

 

Allez on vous fait la biographie de la dame. Jill Thompson est née en 1966. Vingt ans plus tard, elle sort de l’American Academy of Art de Chicago avec son diplôme en poche. Elle commence à être publiée la même année (notamment la série Fathom) mais son premier gros travail arrivera en 1990 date à laquelle elle dessinera les aventures de Wonder Woman. Elle y restera deux ans pour ensuite participer au dessin du mythique Sandman de Neil Gaiman. Viendront ensuite Hellblazer et Les Invisibles notamment.

 

Jill Thompson

Le travail de Jill Thompson commence enfin à avoir le rayonnement qu’elle mérite chez nous. L’année dernière déjà, Delcourt nous avait gratifiés d’une magnifique édition de Bêtes de somme. Une formidable chronique animale à la lisière de l’horreur et du fantastique écrite par Evan Dorkin et magnifiée par les dessins de Thompson. Aujourd’hui c’est au tour de Scary Godmother (rebaptisée chez nous Une Terrifiante Marraine) d’avoir les honneurs d’une belle édition regroupant les premiers épisodes de la série.

 

Disons le tout de suite, Scary Godmother n’entre pas dans la catégorie horreur qui fait peur/litres de sang/cris aigüs de jeune fille dénudée. L’histoire de la petite Hanna Marie et de sa rencontre avec une sorcière délurée suite à une mauvaise blague de Jimmy, le cousin d’Hanna Marie, s’inscrit davantage dans l’horreur bon enfant pour petite et grands. Toutefois, le talent de Thompson est de nous inviter dans un univers qui n’est en rien aseptisé et que ne renierait pas Beetlejuice ou les membres de la famille Addams.

 

La rencontre

La série joue peu sur la confrontation entre le monde des monstres et le monde normal et préfère privilégier les histoires fantastiques à la frontière de ces deux univers comme s’ils n’en formaient naturellement qu’un seul. Se déroulant les nuits d’Halloween, les aventures de Scary Godmother sont un mélange de drôlerie et de bonne humeur où il fait bon être un monstre et avoir peur. Thompson a su cerner la fascination de l’enfant pour le macabre. Mignonne petite fille, Hanna Marie va rapidement aimer cette marraine pas comme les autres et se faire des amis parmi les vampires, les squelettes et les montres.

 

Celle-ci est tellement à l’aise dans ce monde sans pour autant se sentir rejetée dans son quotidien “classique” qu’on peut voir Scary Godmother comme une déclaration d’amour aux créatures tapies dans le noir voire même comme un manifeste sur l’influence positive de ce bestiaire dans la construction d’un enfant.

 

Scary Godmother : The Boo Flu

Au-delà de la qualité et de la fraîcheur des histoires, si Scary Godmother est une excellente bande dessinée c’est tout simplement parce que c’est beau. Jill Thompson est une dessinatrice de grand talent qui mérite les prix qu’elle a reçu par le passé. Composées généralement de deux ou trois cases, les planches de Scary Godmother sont de belles compositions. Thompson est généreuse et n’hésite pas à jouer sur les différents plans de ses dessins pour raconter son histoire et créer des fresques harmonieuses. À ce titre, l’épisode où Hanna Marie remplace sa marraine et s’occupe des préparatifs d’Halloween est vraiment magnifique.

 

À travers les aventures d’une sorcière qui lui ressemble beaucoup physiquement, Jill Thompson ne cherche pas tant à nous foutre les miquettes qu’a nous rappeler en quoi Halloween est un beau moment festif qui célèbre fantômes, vampires, sorcières et mort-vivants faisant partie intégrante de notre culture. S’il est clair que vous ne mourrez pas de trouille en lisant cet album, croyez bien que votre petite sœur ou votre filleul de six ans adorera se plonger dans les aventures d’Hanna Marie et de sa sorcière de marraine.

 

 

Scary Godmother (Contrebande, Delcourt, Sirius Entertainement Inc.)

Ecrit et dessiné par Jill Thompson

Prix : 19,99 €

 

Partager