On a lu… Snoopy et le petit monde des Peanuts – Tome 1 de Charles Schulz

On a lu… Snoopy et le petit monde des Peanuts – Tome 1 de Charles Schulz

Note de l'auteur
Snoopy et le petit monde des Peanuts - Tome 1

Snoopy et le petit monde des Peanuts – Tome 1

« Les chats, c’est vraiment des branleurs ! » – Les Nuls, perspicaces. C’est vrai, je l’avoue je n’aime pas les chats, ces petits êtres mignons mais sournois qui règne sur les maisons et appartements qu’ils envahissent. Les chiens ça c’est le bien. C’est gentil et choupimignon même quand ca organise la Troisième Guerre mondiale dans ton appart. Et franchement le plus cool des chiens c’est celui qui dort sur sa niche.

 

LA Classe !

 

Les aventures de Snoopy sont tout de même un malentendu. Si ce petit beagle blanc est l’ambassadeur des cases qu’il hante, il n’en est pourtant pas le héros. Autour de lui gravitent Charlie Brown, Lucy, Sally, Linus, Shroeder, Woodstock, Peppermint Patty, etc. etc., bref, le petit monde des Peanuts. Ce titre (Peanuts) Charles Schulz ne l’a jamais aimé, lui préférant celui de Charlie Brown qu’il considérait comme le véritable héros de ses histoires. C’est son éditeur qui imposa le titre de Peanuts en faisant référence au public d’un show télé populaire à l’époque.

 

Pas rancunier pour autant, le dessinateur produisit ses strips de façon quotidienne pendant presque cinquante ans sans jamais prendre de pause. A une époque où beaucoup de dessinateurs ont du mal à produire une vingtaine de pages par mois, la productivité de Schultz force le respect. Décédé en 1999, l’auteur du strip le plus célèbre du monde laisse derrière lui une oeuvre immense qui marqua des générations de lecteur.

 

Charles Schulz

Charles Schulz

Il faut maintenant préciser que la très belle édition de Delcourt n’est pas une intégrale de la série. Alors que l’éditeur Dargaud édite des volumes compilant l’intégrale des dessins année par année, Delcourt a choisi de proposer une collection regroupant les strips du dimanche avec une recolorisation de toute beauté. Car si  Schultz dispose de quatre cases en semaine pour raconter ses histoires, il s’étend sur une demi-page le dimanche. En feuilletant le premier tome d’une collection qu’on espère longue, on se rend rapidement compte du travail éditorial de l’éditeur. En choisissant de commencer ce premier tome avec les histoires des années 1970, Delcourt fait entrer le lecteur dans Le petit monde des Peanuts (excellent titre français) au moment où celui-ci arrive à maturité.

 

Complété par une présentation de toute beauté des personnages et par une colorisation magnifique, cette édition se révèle donc être un régal pour découvrir l’oeuvre de Schultz. Regroupant deux années de production (1970 et 1971) réparties dans l’ordre chronologique de parution et divisé par saison, la lecture de ces strips nous permet de mieux comprendre ce qui a fait la longévité de la série. Car si on rit moins immédiatement à la lecture de ces pages qu’a celles des trips quotidiens du fait du rythme et du tempo différent, c’est surtout un sentiment de bien-être qui s’installe petit à petit.

 

Schroedder

Schroeder

Au fur et à mesure qu’on explore les aventures de Snoopy, les atermoiements de Charlie Brown, qu’on découvre les logorrhées de Lucy ou la vie de princesse de Sally, on se prend totalement d’affection pour eux. Il se dégage une véritable poésie zen dans les dessins et les histoires de Schulz. A la différence d’un Calvin dont le monde tourne autour de sa personne et dont il refuse beaucoup d’aspect de sa modernité, les Peanuts sont un groupe solidaire dont les mentalités divergentes des différents membres permet une multitude d’interactions donnant un résultat drôle, touchant, poétique et provoquant souvent la réflexion.

 

 

 

Formidable ouvrage destiné à devenir une référence, Snoopy et le petit monde des Peanuts est une porte d’entrée idéale pour quiconque veut découvrir l’œuvre remarquable d’un Monsieur que trop peu encore considèrent comme un des grands artistes du XXème siècle.

 

 

 

Snoopy et le petit monde des Peanuts – Tome 1 (Delcourt)

Ecrit et dessiné par Schulz

Partager