On a lu… Superman – Identité Secrète de Kurt Busiek et Stuart Immonen

On a lu… Superman – Identité Secrète de Kurt Busiek et Stuart Immonen

Note de l'auteur

Superman – identity Secrète

Nous allons nous écarter un peu des chemins de l’actualité pour faire un petit bond dans le passé pour s’intéresser à une mini-série un peu oubliée. Superman – Identité Secrète, peut-être une des meilleures preuves que l’on peut raconter l’histoire d’un Superman réaliste sans louper son coup.

 

 

Au début était l’âge d’or et la naissance de Superman, Batman, Wonder Woman, Flash (le 1er, Jay Garrick), Green Lantern (le 1er celui qui tient son pouvoir de la magie) et bien d’autres, puis vinrent les batailles et les combats de la Seconde Guerre Mondiale et nos héros luttèrent avec courage et héroïsme. Ensuite ce fut l’oubli durant un temps et la renaissance dans les années 50 avec d’autres héros et pendant des dizaines d’années, ils enchantèrent les pages de nos magazines.

 
Durant cette période, DC Comics avait ceci de particulier qu’elle n’hésitait pas à publier des histoires de personnage se situant dans des réalités différentes. Les années 50 virent ainsi la naissance du concept des terres parallèles. Terre-1 correspondait aux aventures des héros que nous connaissions tandis que Terre-2 était l’univers où se situaient les super-héros de l’âge d’or. DC ne s’arrête pas là, il y eut Terre-3 (Superman, Batman & Co sont des vilains tandis que Luthor est un héros), Terre-154 (où vivent et grandissent les enfants des couples Bruce Wayne/Kathy Kane et Clark Kent/Loïs Lane), Terre-387 (tous les habitants sont des loups-garous) etc etc.

 

 

Parmi ces multiples Terres, se trouve Terre-Prime, une terre où les super-héros DC ne vivent que dans les pages des comic books, en bref la nôtre. Sur cette terre néanmoins, un jeune garçon nommé Clark Kent va découvrir qu’il possède de grands pouvoirs. Pas le temps de comprendre le pourquoi du comment, il verra sa terre détruite et luttera avec les super-héros des autres terres pour sauver l’univers de la menace de l’Anti-Monitor.

 

 

 

Crisis On Infinite Earths

Ces événements sont contés dans Crisis on Infinite Earths, un event datant de 1985 dont la principale fonction fut de réunir toutes les Terres et les différentes versions de héros en un seul, cela afin de rendre l’univers DC moins complexe et permettre à un nouveau lectorat de venir au comic. Le Superman de Terre-Prime ainsi que sa Terre disparaissent* à la fin de cette grande saga, toutefois son souvenir reste dans les esprits et notamment celui de l’artiste Kurt Busiek.

 

 

 

DC Comics Presents #87

Voulant rendre hommage à ce personnage apparu dans DC Comics Presents #87 (novembre 1985), et voyant le potentiel d’histoire d’un adolescent découvrant ses pouvoirs et intégrant peu à peu un univers super-héroïque, Busiek propose un pitch à DC dans le cadre de projet hors collection. Connu pour ses belles prestations sur Avengers, Iron Man ou Thunderbolt mais surtout pour le grandiose Marvels (avec Alex Ross au dessin dans ce qui est probablement son meilleur travail), Busiek tient énormément à ce projet de Superman-Prime qui se concrétisera en 2004 avec Stuart Immonen au dessin. Toutefois, durant la production de cette œuvre, celle-ci va dériver peu à peu de son idée initiale pour devenir une histoire déconnectée de l’univers DC et beaucoup plus universelle. Ne nous y trompons pas, ces changements font de Secret Identity une œuvre hors du commun.

 

 

 

Superman – Secret identity #1

La Terre de nos jours. Voici Clark, c’est un adolescent tout ce qu’il y a de normal. Il vit dans une petite ville du Kansas, va à l’école, il est gentil, poli, calme et intelligent. Toutefois ses parents s’appellent David et Laura Kent, et n’ont rien trouvé de plus rigolo que de prénommer leur fils Clark.

 

 

Clark Kent comme l’identité civile de Superman. Très drôle n’est-ce pas ? Et en effet cela ne fait pas vraiment rire Clark qui fait contre mauvaise fortune bon cœur, et cela malgré les railleries de ses camarades. Clark est du genre solitaire et introverti, il aime écrire et il fait souvent des randonnées dans la nature. C’est lors de l’une de ces escapades qu’il va se rendre compte que, tel le héros de bande dessinée, Clark peut voler, possède une force extraordinaire et une super-vitesse. Bref il pourrait être Superman.

 

 

Mini-série en quatre épisodes parue entre juin et avril 2004, Superman – Identité secrète réussi l’exploit de traiter au mieux du héros solaire par excellence, sans jamais l’aborder de front et en l’inscrivant dans un environnement bien éloigné de celui des bandes dessinées chères à notre cœur. Busiek et Immonen ne s’intéressent pas aux explications quant à l’acquisition de pouvoirs sur un gosse normal (l’explication sera d’ailleurs discrète) mais bien aux conséquences de ceux-ci. Dès lors, l’histoire ne s’inscrit pas dans un cheminement classique où le héros découvrirait ses pouvoirs et où une menace grandissante apparaîtrait mais comme une chronique de vie simple et tendre d’une jeune homme presque ordinaire.

 

 

Superman – Secret identity #2

Au travers des quatre épisodes correspondants à des grands moments de la vie de Clark (adolescence, jeune adulte amoureux, jeune père et homme âgé), Busiek et Immonen dressent un certain portrait de l’homme d’aujourd’hui. Si Clark nous est d’abord présenté comme un adolescent mal dans sa peau, l’histoire va nous le montrer grandir et s’assumer. Sa rencontre avec Loïs Chaudhari sera à ce titre déterminante. En parallèle à cela, Clark assume ses pouvoirs et utilise l’imagerie de Superman afin d’aider les gens, et cela malgré un gouvernement qui le considère comme une menace.

 

 

Busiek et Immonen jouent donc sur deux aspects de Clark. Celui de l’homme et celui de Superman, mais au final on se rend bien vite compte que les deux sont intrinsèquement liés et que les épreuves que Superman affrontent vont de pair avec celles que Clark doit surmonter. A ce titre l’accouchement de Loïs pendant que Clark doit sauver des otages, représente parfaitement la fusion de deux aspects du personnage et, au delà, de chaque individu.

 

 

 

Superman – Secret identity #3

On se retrouve énormément en Clark. De ce sentiment de solitude durant l’adolescence, de la peur de l’engagement à celle de devenir responsable d’une vie qu’on a crée. Superman – Secret Identity n’est rien de plus que la métaphore d’une vie de tout à chacun représentée par le plus noble des héros. Chaque individu est un peu Superman serait-on tenté de dire.

 

 

 

 

Superman – Secret identity #4

Si Superman – Identité Secrète est une aussi belle histoire, c’est également parce que le dessin de Stuart Immonen fait honneur au personnage. Ce dessinateur qui nous régale actuellement dans All New X-men, offre ici un de ses plus beaux boulots. En arrivant à retranscrire parfaitement le quotidien (les couloirs du lycée, les bureaux de la rédaction, l’intérieur d’un foyer) et à le mélanger avec des cases épiques de toute beauté (sublime premier vol de Clark), Immonen rend totalement justice à Superman. On retiendra également ces magnifiques passages de vol au-dessus de la Terre mettant encore une fois en valeur l’aspect solaire du héros.

 

 

 

 

2013 fut l’année de Superman. Si on oubliera sans regret l’opus cinématographique ayant peu de rapport avec le héros que l’on connaît, on ne pourra pas dire qu’on ne fut pas gâté en terme de sortie en librairie. Si 2014 débute avec l’arrivée d’un nouveau magazine consacré à notre héros, on espère grandement que la mini-série de Busiek et Immonen bénéficiera d’une édition à la hauteur de sa qualité.

 

 

 

Superman – Identité Secrète #1 à #4 paru chez nous dans :

  • Superman – Identité Secrète tome 1 (Semic Books) pour les épisodes #1 et #2
  • Superman – Identité Secrète tome 2 (DC Heroes, Panini) pour les épisodes #3 et #4

Ecrit par Kurt Busiek
Dessiné par Stuat Immonen

Partager