On a lu… Walking Dead – Tome 20 de Robert Kirkman et Charlie Adlard

On a lu… Walking Dead – Tome 20 de Robert Kirkman et Charlie Adlard

Note de l'auteur
Walking Dead - tome 20

Walking Dead – tome 20

Alors que la quatrième saison s’est terminée il y a peu de temps, voici que déboule chez nous le vingtième tome des aventures de la bande de Rick Grimes. A la veille d’une guerre ouverte avec Negan, les histoires du plus célèbre des comics de morts-vivants continuent de passionner les foules même si la lecture de ce dernier tome voit la série retomber dans certains travers.

 

Qui aurait parié un kopec sur Walking Dead il y a onze ans ? Certains éditeurs ne le firent pas et parions qu’ils s’en mordent les doigts encore aujourd’hui tant la série de Robert Kirkman et Charlie Adlard est le best-sellers des ventes de comics en France. Son énorme succès permet même à Delcourt de nous proposer des oeuvres autrement plus confidentielles et autant (voire plus) passionnantes. Citons par exemple Lucy Loyd’s Nigthmare, La Mort Blanche, Rachel Rising, Clone et Glory dans les sorties les plus récentes. Si la série télévisée a beaucoup fait pour la renommée du comics cela ne doit pas nous faire oublier le travail des auteurs et de leur capacité à nous tenir en haleine au fil des épisodes. Bâti en plusieurs période, Walking Dead a toujours su renouveler ses intrigues de manière générale et à su construire doucement (trop même) l’histoire de la société humaine après l’apocalypse.

 

Nous arrivons à la fin d’une époque avec ce vingtième tome. Depuis que la menace représentée par le terrible et taré Negan a surgi, les échecs de Rick s’accumulent avec, en pole position, la mort tragique et horrible d’un des personnages fondateurs de la série. Pour autant le tome précédent nous avait donné à voir un début d’espoir non seulement face à Negan mais également quand au futur de l’humanité. En essayant de rallier à lui les différentes communautés qui sont sous la coupe du bandit, Rick met inconsciemment en place les fondations pour une nouvelle civilisation. Pour l’heure toutefois l’heure n’est pas au plan sur la comète mais à l’affrontement.

 

The Walking Dead #117

The Walking Dead #117

Après avoir mis en place les stratégies afin de vaincre un ennemi qui a démontré par le passé sa puissance et sa ruse, le temps est enfin venu de le combattre. Finies les négociations et les manigances dorénavant la guerre est ouverte entre les deux clans. Dans un premier temps on reste frappés par la sérénité de Rick et de ses amis face à ce qu’ils vont affronter. Malgré le danger et le risque d’une mort atroce, des personnages comme Rick, Andrea ou Carl nous semble calme et déterminé. Encore une fois on ne peut qu’être subjugué par les dessins de Charlie Adlard.

 

Avec un trait et une construction de la page en constante progression, Adlard nous fait ressentir totalement le caractère épique de la situation. Les doubles pages mettant en scènes une multitude de personnage (morts-vivant ou vivants) sont plus nombreuses que d’habitude et les pages sont pour la plupart (du moins dans la première partie du tome) composées de larges cases. Adlard sait nous prendre aux tripes et on ne peut qu’apprécier un dessinateur qui sait utiliser au mieux la grammaire de son art. Pour autant on décernera sans hésitation le prix du plus beau dessin à cette double page représentant le visage de Maggie en gros plan et son déterminé : « J’ai foi en Rick Grimes ».

 

The Walking Dead #115

The Walking Dead #115

Concluant la première partie de ce tome, cette révélation (pour elle-même, pour ses interlocuteurs, pour le lecteur) assoit définitivement le statut de Rick en tant que leader des différentes communautés et cela au moment où les trois autres représentants (Negan, Ezéchiel et Grégory) vacillent irrémédiablement. Si le premier chute par orgueil et le dernier par lâcheté et si on a pour ainsi dire aucun regret pour eux, on est beaucoup plus triste face au sort d’Ezéchiel et on espère que Kirkman n’en a pas fini avec lui tant le personnage de par son histoire, son look et sa relation avec Michonne nous apparaît totalement fascinant.

 

The Walking Dead #118

The Walking Dead #118

Toutefois malgré les qualités de ce dernier tome, on ne peut s’empêcher de ressentir une certaine lassitude à la lecture de celui-ci et cela même s’il compile les grands aspects de la série que sont les morts-vivants en masse, la dangerosité de l’homme et la crainte face aux forces de la nature. Cette lassitude se traduit notamment par le fait qu’on ne ressent plus la même peur et la même tristesse pour le destin tragique de certains personnages. Peut-être est-on trop dans le feu de l’action mais il est probablement plus certains que la longue liste de décès et l’accumulation rapide de ceux-ci dans ce tome a un effet contre-productif pour l’histoire.

 

Bien qu’on suit sans déplaisir l’histoire, l’automatisme que l’on ressent en tournant les pages prouve que Walking Dead est sur le point de retombée dans ses mauvais travers. Pour le bien de la série, on espère sincèrement que cet arc se clôturera au plus vite et que Robert Kirkman donnera un sérieux et gros coup de fouet à son récit. Réponse au prochain épisode.

 

 

 

Walking Dead – Tome 20 : Sur le sentier de la guerre (Contrebande, Delcourt Comics, Image) comprend les épisodes de The Walking Dead #115 à #120.

Ecrit par Robert Kirkman

Dessiné par Charlie Adlard

Prix : 13,95 €

Partager