On a lu… Witchfinder – Au service des anges de Mike Mignola et Ben Stenbeck

On a lu… Witchfinder – Au service des anges de Mike Mignola et Ben Stenbeck

Note de l'auteur

Witchfinder

L’occulte, les forces des ténèbres, les monstres tapis dans le noir, les sorcières, les démons, les cadavres ensanglantés, les hommes mourants de peur devant l’innommable et l’indescriptible, les sociétés secrètes et la venue des grands anciens, faut avouez que ça a autrement plus de gueule à l’ère victorienne qu’à une époque qui célèbre les poufs à gros seins. Avec Witchfinder, Mike Mignola et Ben Stenbeck nous embarque dans une époque qui n’avait pas un grand démon rouge fumant le cigare pour combattre le mal.

 

Witchfinder (qu’on pourrait traduire approximativement par le débusqueur de sorcières) est le surnom donné à Edward Grey. Cet enquêteur de l’occulte doit son surnom à sa première aventure, depuis son  anoblissement par la reine, il a la charge de combattre les forces du mal. Pour sa première véritable enquête, il va devoir faire face à des meurtres mystérieux, un monstre pas franchement avenant et une société secrète qui n’est pas là pour faire du macramé.

 

Mike Mignola

Mine de rien Mike Mignola s’est créé un vaste univers aux multiples ramifications depuis la création et le succès du comic Hellboy. Comme il l’explique dans la postface de l’album, les aventures d’Edward Grey firent partie des premiers projets qu’il avait en tête. Traumatisé par sa lecture de Dracula, Mignola était désireux de raconter des histoires horrifiques dans un cadre victorien. De fil en aiguille, le projet bifurqua en cours de route pour devenir Hellboy, car autant le scénariste et dessinateur voulait raconter des histoires situées à cette époque propice à l’horreur et aux mystères, autant dessiner tout le décorum le rebutait assez.

 

Pour autant, le développement de l’univers d’Hellboy permit à Mignola de créer un passé consistant et d’introduire le personnage d’Edward Grey, sorte d’ancêtre professionnel à notre cher démon rouge. Toutefois, si le chasseur de sorcière commença à bien être présent dans les séries Hellboy et B.R.P.D., celui-ci dut attendre l’arrivée du dessinateur Ben Stenbeck pour enfin avoir droit à sa propre histoire.

 

C’est donc celle-ci que Delcourt nous propose aujourd’hui dans un premier tome regroupant les cinq épisodes qui composent la mini-série parue en 2009 (en suivra une autre en 2011). Ce volume est de plus généreux en bonus car outre les croquis et note des auteurs, il nous offre également deux petites histoires nous racontant pour l’une l’aventure d’Edward Grey qui lui valut son surnom de Witchfinder, et pour l’autre le jugement d’un répurgateur dans un petit village paumé.

 

Witchfinder

Quant à l’histoire en elle-même, on ne peut pas franchement dire qu’elle brille par son originalité. Qu’à cela ne tienne, la narration est maîtrisée et le récit très bien construit dans une sorte de crescendo de l’épouvante et du surnaturel. Face au déchaînement de forces terribles, on a bien du mal à croire en la victoire d’un simple humain qui nous paraît bien faible. L’histoire de Grey prend de plus une tournure assez romantique et dramatique dans la tradition des récits de cette époque.

 

Si l’histoire est donc convenue, le comic vaut surtout pour son décorum et les éléments qui distillent au fur et à mesure des pages faisant alors écho aux autres récits de Mignola, sans que pour autant cela nuise à la lecture pour une personne néophyte de l’univers d’Hellboy. Stenbeck dépeint un Londres assez glauque et anxiogène. Ses dessins lui donnent l’occasion de nous offrir des belles visions terrifiantes ; on pense par exemple au flashback nous décrivant les coutumes d’un peuple ancien et disparu.

 

Probablement pas la meilleure œuvre de Mignola, Witchfinder reste toutefois une lecture assez agréable. Les fans de l’univers y retrouveront des choses familières et les autres y trouveront là l’occasion pour plonger dans les ténèbres.

 

 

Witchfinder – Tome 1 : Au service des anges (Contrebande, Delcourt, Dark Horse) comprend les épisodes :

  • Sir Edward Grey, Witchfinder : In The Service of Angels #1 à #5
  • Witchfinder : Murderous Intent
  • Henry Hood in the burial of Katharine Baker

 

Ecrit par Mike Mignola et Scott Allie (Henry Hood in the burial of Katharine Baker)

Desssiné par Ben Stenbeck et Patric Reynolds (Henry Hood in the burial of Katharine Baker)

Prix : 16.95 €

Partager