On a vu…le retour d’Hero Corp

On a vu…le retour d’Hero Corp

Note de l'auteur

Simon Astier et le logo de la saison 3

Un mois après tout le monde, on se décide enfin à publier un bilan de la saison 3 de Hero Corp sur le Daily Mars. Il nous a fallu tout ce temps et des débats houleux à base de noms d’oiseaux pour en arriver là. Ou alors, c’est juste qu’on a été trop occupé à manger du fois gras pendant les fêtes. Bref, cette troisième saison de Hero Corp, c’était comment ?

Globalement, c’était bien, malgré quelques faiblesses. L’esprit de la série est toujours là, la patte de Simon Astier aussi, et le fan hard-core vous dira tout bonnement que cette saison était absolument géniale. Ôtons cependant notre cape de super-fan pendant quelques minutes et regardons les choses en face : ce n’était pas non plus parfait et cette saison a connu quelques moments de flottements.

La faute au nouveau format ? Pas vraiment. Même s’il en a pris plus d’un au dépourvu, ce n’est pas là le véritable handicap de cette saison car il a, en réalité, bien aidé à la rythmer. Non, il semblerait que le problème se situe plus dans la structure globale de la saison, qui a en effet offert un bon début, une fin en apothéose mais un milieu faisant un peu de remplissage.

Sébastien Lalanne, Simon Astier et Alban Lenoir

Certains dispositifs narratifs, comme le fait que Doug soit un vampire de jour, se sont avérés sous-utilisés. De la même manière, de nombreux protagonistes se sont retrouvés en retrait, effacés. Quid de Valur ? Pourquoi certains personnages disparaissent soudainement et réapparaissent tout aussi brutalement ? La faute à trop de héros ? Probablement. Les inégalités sont nombreuses dans le traitement des uns et des autres cette saison, et un recalibrage ne serait peut-être pas de trop pour la suite de la série.

Quand je parle de ventre mou en milieu de saison, je veux dire par là que certaines intrigues se sont avérées un peu trop décoratives, comme s’il fallait absolument donner quelque chose à faire aux personnages. Cela a été le cas avec Steve, Stan, Burt et Captain Sport Extrême, qui ont mis bien trop longtemps à rejoindre le reste du groupe. En parallèle, certaines storylines sont tombées comme un cheveu sur la soupe, telle la soudaine épidémie de couples au sein de Hero Corp.

Photo France 4

Pourtant, un contrepoids a été trouvé. Même si les couples sont tombés du ciel, la série a su tirer profit de la situation et la caricaturer. Et si certains personnages se sont retrouvés mis à l’écart, d’autres ont réussi à bien évoluer. La mythologie de la série a été plus que jamais creusée. On ne peut donc pas dire que la saison 3 de Hero Corp soit ratée, malgré ses quelques petites imperfections. Elle aura très certainement réussi à combler les fans et aura également permis à la série de repartir sur de nouvelles bases.

Mais qu’en est-il d’une saison 4 ? À l’heure actuelle, France 4 n’a toujours pas annoncé le renouvellement de la série, même si les audiences réalisées par la saison 3 n’ont pas été décevantes, semble-t-il, aux yeux de la chaîne. Pourtant Simon Astier et son équipe nous ont laissés sur un cliffhanger de chien. Alors on espère bien revoir sans tarder la bande de Hero Corp sur nos écrans. Mais quoi qu’il arrive, Simon Astier ira au bout de son histoire, et ses fans n’ont pas fini de crier « pinage. »

Partager