On a vu… Kurt Sutter se prendre un peu trop pour Shakespeare

On a vu… Kurt Sutter se prendre un peu trop pour Shakespeare

Oh Kurt, Kurt, pourquoi es-tu Kurt ? Renie ton travail ou abdique ton nom, ou jure de t’améliorer et je ne serais plus une fan déçue de Sons of Anarchy. Pourquoi tant de répétitions ? Quel est cet amour de la redondance qui semble brouiller ton jugement et te pousser à faire des choix narratifs si faibles ? Kurt dis-moi, quel est ce mal qui te ronge ?

ATTENTION SPOILERS !

Fut un temps où Sons of Anarchy était une série aussi bien huilée que les motos de ses bikers. Puis, au fil des saisons, la mayonnaise a fini par tourner. Pour moi, la saison 5 passait encore alors que Dominique Montay renonçait. Avec la saison 6, je ne peux que constater que tout ceci commence sérieusement à tourner en rond.

Ça y est, ENFIN, les Sons ne font plus dans le trafic d’armes, ils ont obtenu cette victoire par un bain de sang et ont refilé le bébé à quelqu’un d’autre mais au moins, ils sont tranquilles. Ou pas, parce que maintenant qu’ils n’ont plus l’IRA sur le dos ce sont les Mayans et les Chinois qui reviennent leur chercher des poux. Bah tiens, ça faisait longtemps. Il est visiblement impossible d’obtenir un temps mort à Charming. Je veux bien que Sutter argumente qu’il fait ça par souci de réalisme (parce que dans la vraie vie, les clubs fonctionnent soit disant comme cela), mais il ne faut cependant pas oublier qu’ici, il s’agit d’une œuvre télévisuelle fictive et qu’il faut faire attention à la redondance. Sinon, on lasse son public.

Bye-bye Baby

Côté famille, Sutter s’est également enfin décidé à nous débarrasser de Clay. Et comme dans une tragédie théâtrale, c’est Jax qui met fin aux jours de son beau-père. La mort de Clay est selon moi arrivé un peu tard, Sutter me donnant l’impression de toujours faire traîner ses débuts de saisons en longueur avant de véritablement se lancer dans le vif du sujet. Il y a eu beaucoup,  beaucoup de parlotte cette année dans Sons of Anarchy, peut-être même un peu trop.

Et puis, il y a eu l’autre décision, celle un peu plus inattendue, celle qui aura choqué : le meurtre de Tara par Gemma. Que le destin de Tara ait été des plus incertains cette saison, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais que les choses se terminent de cette manière pour elle, je dois dire que je ne l’ai pas vu venir avant l’épisode final, qui avait tout d’une tragédie Shakespearienne. Kurt Sutter le reconnaît lui-même : même s’il n’apprécie plus trop que l’on compare Sons of Anarchy à Hamlet, il a admis qu’il y a un clin d’œil à cette pièce de William Shakespeare dans son season finale, ainsi qu’une grosse référence à Roméo et Juliette.

Alors certes, sur le plan de l’écriture, ça rend bien de parvenir à imiter Shakespeare. Cependant, je ne peux m’empêcher de me demander si sur ce coup-là, ce bon vieux Kurt n’en aurait pas fait un poil trop. Gemma croit que Tara a balancé Jax aux autorités alors, dans un élan de folie meurtrière, elle la tue, avant d’apprendre effarée qu’en fait, Tara n’a rien mouchardé du tout et qu’elle vient tout bonnement de tuer la mère de ses petits-enfants sans raison. Comme quand Roméo s’est suicidé en croyant Juliette morte, avant d’apprendre trop tard qu’en réalité elle était juste endormie…

Katey Sagal et son époux, Kurt Sutter

J’ai toujours admiré la capacité de Kurt Sutter à pondre rebondissement sur rebondissement en fin de saison et de multiplier les coups de poignards dans le dos de ses personnages, mais là, ça commence à faire vraiment beaucoup. Le créateur de la série a expliqué qu’en saison 7, il sera (enfin) temps pour Jax de choisir : soit il reste dans le club, soit il prend le chemin de la sortie. En somme, il devrait enfin se décider sur une question qui le taraude depuis le début de la série. Drea De Matteo a également été promue régulière dans la dernière saison du show, de quoi me faire un peu peur : pourvu que Sutter ne décide pas de remettre son personnage en couple avec Jax, ça n’aurait aucun sens.

Je pense qu’avec ce season finale ô combien shakespearien, Kurt Sutter a usé la comparaison entre sa série et Hamlet jusqu’à la corde, et que maintenant, il faut qu’il se débrouille tout seul pour conclure sa série de la meilleure façon possible. La saison 6 de Sons of Anarchy est loin d’être la meilleure, tant elle est bourrée de lenteurs et d’inégalités. Espérons donc que Sutter va relever le niveau pour le dernier chapitre de sa tragédie.

Partager