• Home »
  • SÉRIES »
  • Panique chez Heroes : Tim Kring vire Jeph Loeb et Jesse Alexander !
Panique chez Heroes : Tim Kring vire Jeph Loeb et Jesse Alexander !

Panique chez Heroes : Tim Kring vire Jeph Loeb et Jesse Alexander !

Alors là, la coupe est pleine. La goutte d’eau fait déborder le vase. La peau de l’ours est vendue. Le cuisinier secoue les nouilles. Les carottes sont cuites et les patates sont puites. J’arrête, revenez.

Les audiences de Heroes sont à ce point inquiétantes depuis la rentrée (10 millions de téléspectateurs en moyenne, c’est vraiment pas glop pour la série US la plus chère du moment) et les commentaires tellement peu avenants sur la saison 3 que, pressé d’agir par son diffuseur NBC, le big boss Tim Kring a finalement kické dehors Jeph Loeb et Jesse Alexander.

J’imagine l’ampleur du malaise aujourd’hui dans le staff de Heroes : légende vivante du monde des comics, Jeph Loeb était un ami personnel de Tim Kring, le cerveau grâce à qui Tim doit bien 80% des idées de la série. J’ai employé l’imparfait, parce que je ne suis plus très sur que les deux continuent de se faire ensemble des barbeuks à Bel Air après ce qui vient de se passer.

Loeb était par ailleurs l’artisan de la connexion de Heroes avec la communauté des geeks. Celui qui, à chaque panel Heroes au Comic Con de San Diego, briefait en coulisses les comédiens de la série avant leur entrée en scène devant 7000 geeks enragés venus voir leurs idoles (je l’ai vu de mes yeux vus !). Quant à Jesse Alexander, il était aussi l’un des piliers du noyau dur de geeks au sein des scénaristes de Heroes. Dur, dur, donc…

Selon un article sehr interessenten (c’est une tentative d’allemand, mais c’est raté je crois) de Variety, que vous pouvez consulter en lien ici ou là, Tim Kring a reçu par NBC pour mission de simplifier les intrigues de Heroes. Moins de personnages, moins de circonvolutions scénaristiques où tu ne captes plus rien, plus d’histoires centrées davantage sur les personnages… Bref tenter de revenir à la fraicheur de la saison 1. Et visiblement, Loeb et Alexander ont été désignés premiers fusibles à faire sauter avant le lifting.

On verra bien le résultat, mais là, ça sent vraiment le sympa… le sapin pardon (même pas fait exprès !!!). La saison 3, qui fonce tout schuss dans un grand portnawak jouissif depuis ses débuts, était déjà un gros virage par rapport aux deux premières saisons (la 2, c’était un peu la 1, mais en beaucoup moins bien). On avait reproché à Kring une saison 2 molle du ménisque, d’où l’accumulation de péripéties à fond les ballons dans ce volume 3.

Et voilà que Heroes changerait à nouveau de cap, comme ça, au détriment de toute cohérence éditoriale ? A force de faire la girouette tous les dix épisodes, et ce dans un climat de panique générale, la série risque bien de se vautrer pour de bon comme une otarie sur une plaque de verglas (Plissken, poète de notre temps…). M’enfin bon j’espère me tromper hein… tiens je vais aller jeter un oeil à la nuit électorale US moi, au lieu de raconter des conneries. A très bientôt, bande d’enragés !

End of transmission…

Partager