Parenthood 6×01 Vegas : La dernière gorgée de bière

Parenthood 6×01 Vegas : La dernière gorgée de bière

Parenthood Saison 6L’un des jeux préférés du sériephile est d’imaginer la suite. Chaque début de saison est l’occasion de retrouver nos personnages favoris mais aussi de supputer sur ce qui va leur arriver dans cette nouvelle saison. Le défi tacitement lancé entre nous et les auteurs est à la fois de nous donner raison (ça fait tellement plaisir d’avoir raison) tout en continuant à nous surprendre. Ce défi prend encore plus de poids quand il s’agit, comme ici, de terminer la série.

Parenthood a débuté sur NBC en 2010 et nous avons déjà passé 5 belles saisons avec le clan Braverman. Après être passée très près de l’annulation, NBC a décidé, en mai dernier, de prolonger la série d’une sixième saison raccourcie, avec seulement 13 épisodes.

Les Braverman ont traversé les traditionnelles peines de cœur, les engueulades, la joie des réconciliations, mais ils ont surtout permis d’aborder avec réalisme et délicatesse des thématiques telles que l’alcoolisme, le cancer, le retour à la vie civile des militaires, l’adoption, la retraite, le syndrome d’asperger et bien sûr la parentalité.

Seulement 13 épisodes donc pour refermer pour nous la vie de 19 Braverman (conjoints et enfants compris), ça risque d’être un peu court. Les saisons précédentes ont déjà montré la difficulté pour les scénaristes de faire une place à chacun. Cette ultime saison ne dérogera sûrement pas à la règle, mais on espère tout de même trouver au fil des 13 semaines une belle occasion de faire des adieux individuels.

Mais voyons ensemble comment débutent les adieux aux Braverman et ce qu’on peut attendre de la suite et de la fin.

Parenthood daison 5 julia et JoelJulia et Joel : La séparation de Julia et Joel est toujours en limbo et devra évidemment évoluer dans un sens ou dans l’autre. On découvre rapidement que Julia a décidé de refaire sa vie et couche avec un de ses collègues. Mais qui se laisserait vraiment berner par cette ridicule diversion ? Pour moi, c’est l’histoire qui mériterait le plus de ne pas être vraiment réglée à la fin de la saison. Parenthood est une série suffisamment proche de la vie de ces personnages pour ne pas finir en réglant absolument tous les dilemmes soulevés.

Sarah et Hank : Le couple s’est reformé à la fin de la saison 5, il est normal d’évoquer un peu le devenir de leur relation. L’enjeu se porte sur Ruby, la fille de Hank et implique le retour de son ex-femme. C’est la storyline dont l’issue me parait la plus floue. Ca démarre très simplement ici mais les rebondissements pourraient arriver très vite.

Adam, Kristina et Max : C’est sûrement la plus grande histoire de Parenthood. Sous l’impulsion de Jason Katims, le créateur de la série, dont le fils est atteint du syndrome d’Asperger, nous avons pu découvrir de façon vibrante le quotidien et les difficultés d’un jeune autiste et de ses parents. La saison 6 marque l’ouverture de l’école spécialisée de Kristina. Après plusieurs saisons à souligner combien les règles de notre société rendent difficiles la gestion de la différence, on peut imaginer que cette histoire va être une forme de remerciements aux gens qui s’impliquent dans ce domaine.

Parenthood BravermanAmber : C’était le cliffhanger de la saison 5, Amber est enceinte. Dans cet épisode, on la retrouve isolée et indécise, gardant son secret pour elle-même. On peut souligner (parce que c’est encore suffisamment rare pour être souligné) que son médecin lui indique immédiatement qu’elle a le choix et qu’il sera respecté quel qu’en soit la raison. On imagine pourtant bien qu’elle va faire le choix de le garder. Le choix semble assez logique dans le cas d’une fin de série. Un avortement est toujours considéré dans les fictions comme une décision lourde et très traumatisante, la décision de garder l’enfant prend paradoxalement moins de temps à traiter. La grande inconnue est plutôt sur un possible retour de Ryan.

Zeek et Camille : Une grande partie de l’intrigue se joue à Vegas, d’où le nom de l’épisode, où Sarah emmène son père en guise de cadeau d’anniversaire. Là bas il fait un malaise. Les raisons de ce malaise sont pour l’instant non déterminées et c’est sûrement ce qui en fera la storyline la plus importante de la saison.

L’introduction de l’ultime saison de Parenthood augure donc d’une conclusion de la série sur une naissance ou sur une mort. La mort de Zeek serait évidemment un choix bien triste. La naissance de l’enfant d’Amber serait joyeuse, inaugurant une nouvelle génération dans le clan Braverman. La série nous ayant habitué à de jolis moments en demi-teintes, la combinaison des deux n’est pas à exclure. La famille Braverman s’en sort généralement très bien pour éviter trop de lourdeurs dans les grands sentiments. Mais le cas d’un enchainement mort-naissance risquerait de faire beaucoup, pour eux comme pour nous.

Partager