PIFFF 2013 : All Cheerleaders Die

PIFFF 2013 : All Cheerleaders Die

Note de l'auteur

Le moins qu’on puisse dire est qu’on n’attendait pas le réalisateur de May et The Woman sur le terrain de la teen comedy limite burlesque, même si l’horreur y trouve son compte.

Le campus de Blackfoot High est en émoi. Victime d’un malencontreux accident, une des cheerleaders manque définitivement à l’appel. Contre toute attente Maddy la rebelle postule pour la remplacer et intègre l’équipe de ces pom-pom girls aussi méchantes que stupides qui passent leur temps à mater les pectoraux des joueurs de l’équipe de foot. Leena, amoureuse transie de Maddy, vit tout ça très mal. Et Leena pratique la magie noire…

En choisissant de retrouver son complice Chris Sivertson pour remaker leur premier film, coréalisé ensemble au début des années 2000, Lucky McKee prend donc un virage à 180 degrés, même si on retrouve dans All Cheerleaders Die bon nombres de thèmes qui le travaillent depuis toujours (protagoniste en marge de la société, romance lesbienne, vengeance…)

S’il avait déjà abordé la romcom avec May et surtout Sick Girl, superbe épisode de l’anthologie Masters of Horror, ce changement de registre peut donc surprendre de la part du réalisateur et laisser sur leur faim ceux qui restent comme nous marqués par la force de The Woman. On prendra plus de plaisir à voir en All Chearleeders Die une farce débridée mêlant action, sexe et horreur dans une joyeuse ambiance de popcorn movie, en regrettant toutefois que les effets spéciaux ne soient pas toujours à la hauteur.

L’interview que Lucky McKee nous a accordé lors de la sixième édition du FEFFS, c’est là !

2013. Etats-Unis. 1h30. Réalisé par Lucky McKee et Chris Sivertson.

Avec Caitlin Stasey, Sianoa Smit-McPhee, Brooke Butler, Tom Williamson…

Partager