PIFFF 2013 : Jour 2

PIFFF 2013 : Jour 2

Première journée de la compétition officielle du Paris International Fantastic Film Festival et premier gros coup de coeur pour l’équipe du Daily Mars.

Ce n’est pas la séance de 14H00, post-déjeuner qui déclencha notre émoi, le Love Eternal de l’Irlandais Brendan Muldowny nous fit plutôt glisser lentement dans une léthargie tirant fortement vers la sieste digestive plutôt salutaire étant donné le programme du reste de la journée qui, lui, était enthousiasmant. Notre serial-critiqueur Ray Fernandez (Raymond Fernandez –  Les Tueurs de la lune de miel – serial killer – jeu de mot – 10 balles dans le nourrain) vous en dit plus sur ce film, ici.

La première séance culte du Festival, Re-Animator de Stuart Gordon, nous a replongé avec délice dans nos vieilles années VHS avant le clou de la soirée, l’excellent The Battery de Jeremy Gardner qui, avec un budget de 6000 $, du talent et de l’humour (sa vidéo de présentation du film était hilarante) nous a démontré que les meilleurs films n’ont pas nécessairement besoin d’un gros budget, hein, World War Z…Critique à venir, aujourd’hui, bande de veinard(e)s

En clôture de cette première journée, les réalisateurs Julien Dunand et Gildas Houdebine nous ont replongés dans la Madeleine de tous les vieux geeks, le Festival d’Avoriaz, avec leur documentaire Du Sang sur la Neige revenant sur la création et les premières années du festival au travers d’images d’archives. Un must pour les amoureux du Fantastique, vous en apprendrez de belles sur ce mythe et sur les qualités visionnaires de certains de nos acteurs français (oui, c’est ironique).

C’est tout ? Et bien, non, toujours pour nous gâter, les réalisateur et producteur de l’excellent documentaire Ray Harryhausen, le Titan des effets spéciaux, Gilles Penso et Alexandre Poncet, nous ont offert en avant-première « of the world, of the entire universe » la bande annonce de leur prochain documentaire sur les magiciens des effets spéciaux avec du Phil Tippett, du Dennis Muren, etc…en nous donnant rendez vous l’année prochaine pour sa diffusion au PIFFF. On peut acheter nos billets, déjà ?

Partager