Pilote automatique : Back in the Game (ABC)

Pilote automatique : Back in the Game (ABC)

Note de l'auteur

L’histoire

Terry Jr. revient vivre chez Terry Senior, surnommé « The Cannon », après avoir appris les infidélités de son mari. La cohabitation s’annonce difficile entre la fille et son père, une vieille tête de mule, toujours une bière à la main, vociférant à longueur de journée les pires insanités. Mais pour Junior, cette épreuve est nécessaire pour se reconstruire et offrir une meilleure vie pour son fils, Danny. Ce dernier a d’ailleurs un objectif en tête : intégrer l’équipe de baseball pour impressionner une fille de son collège. Mais il est loin, très loin d’être doué pour ce sport. Heureusement sa mère est là pour le guider… et le coacher.

 

Autour de la série

Qu’on soit clair : une série comme Back in the Game ne peut venir que de l’esprit d’un sale gosse. En l’occurrence, elle est l’œuvre de deux chenapans : les frères Mark et Rob Cullen, lesquels avaient commis un Heist de triste mémoire en 2006 et, surtout, quelques épisodes de Las Vegas… avec un certain James Caan, tête d’affiche de cette nouvelle comédie familiale d’ABC. Et du haut de ses 73 ans, le Caan est en forme. Très en forme. Le cul vissé à son siège en cuir élimé, il domine une distribution au sein de laquelle figure également Ben Koldyke, dont on croyait la carrière définitivement finie depuis l’horrible, la méprisable, l’abyssalement mauvaise Work It en 2012.

Avis

On commençait à désespérer des comédies familiales sortant de l’écurie ABC. On avait tort. Et c’est paradoxalement celle qu’on attendait le moins (en tout cas dans mon cas) qui pourrait se révéler la plus prometteuse. Back in the Game est, dans les limites que peuvent se permettre les networks, pleine de mauvais esprit et de vulgarité. Un ton réjouissant et rafraichissant. Chaque conseil prodigué par Terry Senior à son petit fils Danny – dont il ne se souvient jamais du prénom d’ailleurs – est ainsi l’exact opposé de ce qu’un parent normalement constitué devrait donner à son rejeton (qui exhorterait son petit fils à péter les genoux de son adversaire avec une batte ?)

Quant aux membres de l’équipe de baseball coachée par Terry Junior, ils sont présentés pour ce qu’ils sont : des losers, des marginaux, des nerds, des gros, des gays efféminés… Les frères Cullen l’ont annoncé dans un entretien avec le Hollywood Reporter « Ils ne gagneront pas un match de toute l’année ». Les scénaristes assument pleinement, à travers les répliques de James Caan bien évidemment, mais pas seulement. Pas un personnage, qu’il soit adulte ou haut comme trois balles de baseball, n’est rattrapé par un bon sentiment gratuit. Et c’est justement parce qu’elle ne s’excuse jamais, Back in the Game en devient… chaleureuse.

Episode 2

Oui. Clairement. Ne serait-ce que pour voir si la série va réussir à tenir à distance le bon sentiment… et si le personnage de vieille canaille de James Caan va tenir la distance sans devenir répétitif.

BACK IN THE GAME (ABC), Pilote

Écrit par Mark et Robb Cullen

Réalisé par Jason Moore

Avec : James Caan (Terry Sr.), Maggie Lawson (Terry Jr.), Griffin Gluck (Danny), Ben Koldyke (Dick), Lenora Crichlow (Gigi)

Partager