Pilote Automatique : Once Upon A Time in Wonderland (ABC)

Pilote Automatique : Once Upon A Time in Wonderland (ABC)

Note de l'auteur

Photo ABC

L’histoire : Alice a passé beaucoup de temps au Pays des Merveilles. Tellement de temps qu’à force de rentrer à la maison avec des histoires de chenille géante et de lapin blanc, elle a fini par être internée dans une institution psychiatrique. Là-bas, tout le monde lui dit qu’elle a imaginé le Pays des Merveilles, mais pour Alice, la réalité est toute autre. Elle a vécu de nombreuses aventures dans ce monde étrange, et elle a même rencontré l’amour de sa vie, Cyrus, le génie de la lampe magique. Cependant, Cyrus a été arraché à ses bras et Alice est au fond du gouffre. Jusqu’à ce que le lapin blanc refasse surface et lui annonce que son grand amour est toujours en vie…

Autour de la série : Spin-off de Once Upon A Time, Once Upon A Time in Wonderland est conçue comme une série limitée qui aura donc un début, un milieu et une fin. Si saison 2 il y a (et c’est mal parti au vu des audiences relativement désastreuses de ce season premiere), elle fonctionnera indépendamment de l’intrigue de cette saison.

Avis : En soi, l’idée de mettre Alice dans un asile est tout à fait sensée et fonctionne très bien. Cependant, malgré ce point de départ intéressant, ce pilote peine à nous faire entrer dans l’histoire des personnages. Leur passé n’est que survolé, histoire de nous fournir le minimum d’informations dont nous avons besoin pour comprendre ce qu’il se trame. Mais en faisant cela, on oublie de nous donner de quoi avoir envie de suivre les aventures de ces héros. Will, le valet de Cœur, est peut-être celui qui arrive le mieux à intriguer le téléspectateur, justement parce que son histoire est suffisamment obscure pour titiller notre curiosité. Mais en ce qui concerne la relation entre Alice et Cyrus, c’est compliqué d’avoir de l’empathie pour une histoire d’amour que l’on a vu se construire en 5 minutes. On est loin d’une dynamique à la Blanche-Neige et Prince Charmant comme dans Once Upon A Time, et au final il est difficile d’en avoir quelque chose à faire de l’avenir du couple.

« Ton amoureux est vivant Alice, reviens au Pays des Merveilles histoire qu’on ait matière à faire une série s’il-te-plaît. »

Côté casting, Michael Socha est probablement l’un des acteurs les plus convaincants de ces débuts de série, il n’en fait ni trop ni pas assez tandis que Sophie Lowe peine un peu à s’imposer. Emma Rigby est en revanche insupportable dès sa première apparition. Quant à Naveen Andrews, il est relativement décevant dans la peau d’un Jafar qui, pour l’instant, n’est que l’ombre d’un méchant.

À côté de cela, le show se repose un peu trop sur les acquis de la culture populaire. Si vous avez lu Alice au Pays des Merveilles ou vu le dessin animé, alors vous savez qu’Alice n’est pas en très bon termeS avec la Reine de Cœur et que le Pays des Merveilles a tout d’une terre hostile pour elle. En gros, les auteurs du show partent du principe que vous connaissez déjà le Pays des Merveilles par cœur. Mais c’est là tout le danger d’écrire sur un univers connu de tous, il faut savoir se l’approprier. C’est ce qu’ont tenté de faire les créateurs de la série en mélangeant à cela l’univers d’Aladdin, un choix quelque peu douteux tant on ne voit pas trop où cela pourra bien mener. Il va sans doute falloir un peu de temps avant que le mélange ne prenne et que la série décolle véritablement, ce qui est tout de même embêtant dans la mesure où il s’agit d’une série limitée.

Episode 2 ? La série mérite une seconde chance, malgré ses nombreux défauts (ne parlons même pas des effets spéciaux qui font saigner les yeux. On est en 2013 pour l’amour du ciel, j’aimerais bien savoir comment le budget de ce show est géré). Je suis curieuse de voir comment cet étrange croisement entre l’univers de Lewis Carroll et celui d’Aladdin va se développer. Certes, ce premier épisode ne m’a pas passionnée et j’y ai vu plus de points négatifs que de points positifs, mais ce n’était pas aussi catastrophique que ce à quoi je m’attendais. Alors accordons à la série le bénéfice du doute et voyons comment tout ceci va progresser.

ONCE UPON A TIME IN WONDERLAND (ABC), pilote « Down the Rabbit Hole »

Écrit par Adam Horowitz, Edward Kitsis, Zack Estrin et Jane Espenson

Réalisé par Ralph Hemecker

Avec : Sophie Lowe (Alice), Peter Gadiot (Cyrus), Michael Socha (Will, valet de Coeur), Emma Rigby (la Reine Rouge), John Lithgow (le Lapin Blanc), Naveen Andrews (Jafar)…

Partager