Pilote Automatique : The 100 (CW)

Pilote Automatique : The 100 (CW)

Note de l'auteur

the-100L’histoire : cent adolescents délinquants sont envoyés sur Terre, détruite par une apocalypse nucléaire il y a près de 100 ans, pour voir si elle est de nouveau habitable. Pendant ce temps, le reste de l’humanité vit ses derniers mois dans l’espace, sur l’Arche, une station spatiale que la surpopulation est en train de conduire à sa perte.

Autour de la série : The 100 est adaptée du roman éponyme de Kass Morgan et diffusée le mercredi à la suite de Arrow.

L’avis : pour un show de la CW, The 100 a un joli potentiel qui, s’il est bien exploité, pourrait aboutir à un programme doté de plus de profondeur que l’apparence de ses protagonistes ne le laisse d’abord craindre. On la compare déjà à d’autres séries d’aventure et de science-fiction comme Lost, Terra Nova ou même Battlestar Galactica. Mais The 100 remportera-t-elle le même succès que Lost ?the-100-3

Il faut avouer que comparée aux autres nouveautés de la mi-saison, The 100 s’en sort plutôt bien. Le pitch est intéressant et ce pilote soulève suffisamment de questions pour que l’on soit intrigué et que l’on ait envie de voir la suite. Tout ce qui a trait aux adultes pose des problèmes moraux : le sacrifice d’un groupe pour le bien de tous, l’instauration d’un régime totalitaire où la peine de mort peut vous tomber dessus pour avoir dit un mot de travers, etc. Ce qu’il se passe sur l’Arche remet en question l’idée même d’humanité et l’on ne cesse de se demander si ces gens n’ont pas oublié ce que c’est que d’être humain pour chercher à survivre à tout prix.

Sur Terre, les jeunes sont comme des animaux en cage que l’on vient de relâcher dans la nature. Certains ont un peu de bon sens, comme Clarke, tandis que d’autres plongent déjà à corps perdu dans l’anarchie. Après, on est bien sur la CW : tout le monde il est sexy, tout le monde il est beau, tout le monde il veut déjà faire des bisous à tout le monde. C’est toujours le danger avec les séries de cette chaîne : malgré un fond potentiellement solide, il y a toujours le risque que la série finisse par n’être qu’un énième soap pour ados.

the-100-2Dans l’ensemble, la distribution de la série est convaincante, même si un malus lui est donné à cause du personnage d’Octavia. Laquelle est non seulement est déjà insupportable au bout de 5 minutes, mais souffre aussi de la faible performance de son interprête, Marie Avgeropoulos.

Episode 2 ? Oui, entre autres parce que je veux voir qui sont les « habitants » de la Terre radioactive. Mais surtout parce que si la série continue de confronter ses personnages à des conflits moraux, elle va véritablement pouvoir se démarquer des autres programmes de la chaîne. Mais ça, seul l’avenir nous le dira.

THE 100, Saison 1, Episode 1 « Pilot » (The CW)

Ecrit par : Jason Rothenberg

Réalisé par : Bharat Nalluri

Avec : Eliza Taylor (Clarke), Thomas McDonell (Finn), Marie Avgeropoulos (Octavia), Bob Morley (Bellamy), Henry Ian Cusick (Kane)…

Partager