Re-Anime : X1999 (de Rintarô)

Re-Anime : X1999 (de Rintarô)

Note de l'auteur

X-1999---Le-filmAujourd’hui, on revient sur le film X1999, un thriller mystico-ésotérico-biblique, adapté du manga éponyme de Clamp. Sorti en 1996, cette adaptation est l’occasion de voir le travail de mise en scène du génial Rintarô. Épique, sanglant et quasi shakespearien, X1999 est un tourbillon sentimental sur fond d’apocalypse. Le style Clamp dans toute sa splendeur.

 

L’œuvre du studio Clamp (dont je parle ici et ) a considérablement influencé le manga et la japanimation durant les 90’s. RG Veda, X1999, Tokyo Babylon ou encore Trèfle, autant de titres qui ont imposé une marque indélébile dans le paysage de la BD et l’animation nippone. Magie, mysticisme, cartomancie et déterminisme sont les clés de voûte de leurs premiers travaux. Parmi eux, RG Veda (prononcé Rigue Véda) et X1999 sont la quintessence même de l’édifice Clamp. X1999 est à la base, un manga sorti en 92 et qui n’eut pas la chance de connaître une fin, avec seulement dix-huit tomes édités sur les vingt et un prévus. Sorte de relecture de l’Apocalypse selon Saint Jean, X1999 est un titre sombre et violent. Jouant à fond sur la dualité de leurs personnages et exacerbant absolument tous les sentiments, les membres du collectif Clamp parviennent à synthétiser toutes leurs influences. Suite à cela, le titre sera adapté en série, puis en film réalisé par Rintarô (Galaxy Express 999, Harmagedon, Metropolis), dont vous trouverez le portrait ici.

 

x-the-movie-x1999-satsuki-yatoji-beast-monitor-visor-head-wires-yell-scream-shockSur le fond, comme sur la forme, le film ne trahit absolument pas le manga. On retrouve du sang, des larmes et des rêves au sein de la même intrigue, en plus condensé quand même. Kamui, un jeune étudiant est de retour à Tokyo suite à la mort de sa mère. Arrivé dans la capitale, il retrouve Fûma et sa petite sœur Kotori, des amis d’enfance. Mais pas vraiment le temps de plaisanter puisque dès son arrivée, il est embarqué malgré lui, au cœur d’une guerre opposant les Dragons de la Terre aux Dragons du Ciel. Tandis que les uns veulent anéantir l’humanité pourrie pour repartir à zéro, les autres veulent sauver la Terre et ses habitants. Kamui est une sorte d’élu qui a le choix de faire basculer l’issue des événements. Très vite, il se retrouve à devoir affronter Fûma, son meilleur ami et surtout sauver la jeune Kotori. De là, s’enchaînent les scènes de combat dans un Tokyo transformé en arène.

 

Ce film réussit à magnifier le style Clamp mais peine à se suffire à lui-même. Trop expéditif, très peu développé, il survole et synthétise le titre original. Les enjeux bien qu’immenses et les choix cornéliens qui en découlent, n’ont pas la place de s’installer et quiconque n’étant pas familier avec l’univers et l’œuvre de Clamp, risque de rester insensible face à un film un peu étriqué. Les personnages n’ont pas le temps d’exister et sont trop rapidement sacrifier dans une histoire très hermétique. Pourtant, Rintarô fait du bon boulot et rend un hommage vibrant au manga culte. Le dessin est parfaitement fidèle, le chara-design également et l’animation est ample et fluide. Tout en symbolisme, X1999 est une œuvre fantastique, baroque et flamboyante mais qui manque profondément de générosité. Le film aurait mérité un développement plus approfondi et une meilleure gestion de son rythme. En manga, anime ou film, le fameux titre de Clamp est inachevé, incomplet et imparfait mais il n’en reste pas moins une œuvre maîtresse du shôjo contemporain.

 

X1999 de Rintarô (1996) – Studio Madhouse

Partager