• Home »
  • SÉRIES »
  • #Recap : Circonvolutions du prénom ( Twin Peaks Part. 12 / Showtime / Canal Plus)
#Recap : Circonvolutions du prénom ( Twin Peaks Part. 12 / Showtime / Canal Plus)

#Recap : Circonvolutions du prénom ( Twin Peaks Part. 12 / Showtime / Canal Plus)

Note de l'auteur

Cette semaine, Twin Peaks avait affaire avec les mécanismes du détour ! Entendons-nous bien, ce douzième volet avait des choses à nous apprendre. Mais le retour d’un personnage emblématique de la série allait se noyer dans un procédé nébuleux. Comme toujours avec David Lynch, le spectateur s’interrogera en hésitant entre la supercherie grossière et le panache du non-conformiste.

Attention : Ceci est un récapitulatif détaillé. Il s’adresse à un lecteur ayant vu ledit épisode !
Tous les récaps de cette saison 3 sont accessibles ici !

Alors qu’elle était le personnage central du dossier constituant l’Histoire Secrète de Twin Peaks (de Mark Frost), on pouvait à juste titre s’interroger sur la position très en retrait de Tamara « Tammy » Preston (Chrysta Bell) jusqu’ici. Dans l’esprit de Gordon (David Lynch) et Albert (Miguel Ferrer), il ne fait pourtant aucun doute qu’elle a toutes les qualités nécessaires au métier et c’est pourquoi les deux hommes lui proposent de rejoindre leur équipe dite « Rose Bleue », en charge d’affaires aux contours inexpliqués. Pour un peu, on s’attendrait à voir l’agent Mulder surgir dans la pièce… euh pardon, la chef de cabinet Denise Bryson (David Duchovny), bien sûr !

Le trio laisse échapper une certaine émotion contenue. Mais ils retrouvent vite leur sérieux respectif dès lors que Diane (Laura Dern) les rejoint. Une Diane qui continue de transmettre des détails sensibles par messages interposés et c’est donc pourquoi Cole lui propose un poste d’adjointe temporaire. Tout ce beau monde va donc continuer de s’observer en chiens de faïence.

Were you here when they first came?

Du côté de Twin Peaks, cet épisode va nous permettre de renouer avec deux femmes d’importance. La première – que nous avions brièvement aperçue au début de la saison – se nomme Sarah Palmer. Nous la retrouvons alors qu’elle fait ses courses dans une supérette, mais l’expérience va s’avérer traumatisante pour la mère de la défunte Laura. Elle découvre en effet un nouveau présentoir à la caisse qui l’inquiète au plus haut point, jusqu’à détaler sans ses commissions. La séquence est fascinante pour deux raisons. Tout d’abord, l’actrice (Grace Zabriskie) est fabuleuse dans ces instants de terreur. Et puis c’est toute la scène qui impressionne par une angoisse latente, déployée pourtant dans un cadre anodin.

Lorsque Hawk (Michael Horse) vient ensuite prendre de ses nouvelles, la tonalité inquiétante se prolonge. Une simple ambiance musicale oppressante, un aperçu de ce sinistre ventilateur de plafond et le téléspectateur prend sa dose de tourments Twin-peaksiens !

Grace Zabriskie in a still from Twin Peaks. Photo: Suzanne Tenner/SHOWTIME

Parallèlement, les forces de police de Twin Peaks ne font pas que manger des doughnuts. Malgré  est en fuite, les méfaits de Richard (Eamon Farren) sont désormais connus du shérif Frank Truman (Robert Forster) et celui-ci vient en faire part au grand-père du fautif : Ben Horne (Richard Beymer). Si l’on en croit ce dernier, le comportement de son petit fils s’expliquerait par une absence de père. Ben n’a pourtant pas toujours été un modèle, mais il assume désormais ses responsabilités et fait en sorte de prendre à sa charge les frais médicaux de Miriam (Sarah Jean Long).

What fucking crystal ball are you looking Into?

Après cet échange chargé d’une certaine émotion, le dernier tiers de l’épisode est nettement plus déconcertant. Il réintroduit pourtant un personnage très prisé des amat.rices.eurs de la série. Peut-être même la personnalité la plus appréciée de la série après Cooper. Mais le retour d’Audrey Horne (Sherilyn Fenn) est un non-événement spectaculaire.

Rappelons que nous avions laissé Audrey dans une situation dramatique en fin de saison 2, victime d’une explosion dans la salle des coffres de la banque. Or il n’est fait aucune mention de l’événement et le quart de siècle qui nous fait défaut dans sa vie est à peine esquissé. Au travers d’une conversation colérique, c’est à peine si nous comprenons qu’elle s’est mariée au présent Charlie (Clark Middleton), mais qu’elle lui préfère un certain Billy, son amant dont l’absence la chagrine désespérément ! Il est ensuite question d’une Tina et d’un Paul, mais est-ce que leurs rôles seront réellement significatifs ? Rien n’est moins sûr…

Part 12

Vient enfin la fin de l’épisode au Roadhouse avec un échange sur le même mode entre deux jeunes femmes qui s’embarquent dans une conversation parsemée de prénoms aux relations pour lesquelles rien ne nous permet à nouveau de douter de leur trivialité confondante.
Ce n’est pas la première fois cette saison que la série louvoie dans le lâcher de noms incontrôlé. On se souvient par exemple de la scène entourant la découverte du binôme inanimé Briggs/Davenport du côté de Buckhorn. Mais la succession des deux scènes (celle d’Audrey et Charlie est particulièrement longue), et leur justification narrative bien tendre laissent l’impression désagréable d’un effet de manche. Est-ce que Frost et Lynch cherchent ici à parodier les gimmicks du Soap ? Est-ce qu’ils tentent de régler leurs comptes avec des contingences qu’ABC leur imposait à l’époque des deux premières saisons ? Alors, bien sûr, il est toujours possible que ces scènes trouvent leur utilité réelle par la suite, mais si ce n’était pas le cas, le spectateur aurait tout autant loisir d’y revenir pour en dénoncer l’absurdité.

 

Mystères :

  • Y a-t-il quelqu’un chez Sarah Palmer lors de la visite de Hawk ?
  • Le Cooper maléfique se cache depuis deux épisodes. Il est vrai qu’il a des plaies à panser, mais à quel endroit va-t-il surgir à nouveau ?
  • Qu’est ce que Cole et Albert savent sur Las Vegas et qu’ils n’ont pas encore demandé à Diane ?
  • Qui est ce Billy ? Le propriétaire du véhicule utilisé par Richard lorsqu’il renversa le garçon ? Celui recherché à la fin de la Part. 7 par l’intermédiaire d’un personnage faisant irruption au double R ? Ou bien est-ce une allusion tordue au personnage de John Justice Wheeler – ancienne relation d’Audrey (s2) – qui était interprété par l’acteur Billy Zane ?
  • Malgré la déferlante de prénoms inconnus, toujours pas de Linda à l’horizon. Quand va surgir ce prénom cité par le géant à Dale en tout début de saison ? (Maxime me signale à juste titre en commentaire – ci-dessous – qu’une « Linda » était citée dans la part. 6)
  • Est-ce que Jerry est enfin sorti des bois, au sens propre comme au sens figuré ?
  • Va-t-on revoir Kriscol (Bill O’Dell) ?! On imagine à la rigueur qu’il peut vaguement avoir un intérêt pour le récit dans le cas où il aurait installé le gaz chez Miriam. Peut être surgira-t-il dans d’éventuelles « Missing Pieces » de cette saison lors d’une sortie ultérieure…

 

Russ Tamblyn in a still from Twin Peaks. Photo: Suzanne Tenner/SHOWTIME

Remarques :

  • On avait déjà eu ici l’occasion de parler de Phillip Jeffries (interprété par David Bowie), mais précisons que Fire Walk with Me permettait à un autre chanteur de briller en tant qu’acteur. Chris Isaak y tenait le rôle de l’agent Chet Desmond à qui Cole confia l’enquête sur l’affaire Teresa Banks, lequel est ici cité par Albert. À noter que Chrysta Bell (Tammy) est aussi une chanteuse, décidément !
  • Albert nous révèle également la provenance de l’expression « Blue Rose » et ce qu’elle représente pour l’équipe de Gordon Cole. À noter que le Projet Livre Bleu est authentique. Il est également intégré dans L’Histoire Secrète de Twin Peaks de Mark frost.
  • Les courses de Sarah se résument à du jus de tomates et de la vodka, soit les ingrédients pour réaliser un Bloody Mary bien sûr.
  • Le Jerky (ici à base de bœuf et de dinde) consiste en de la viande séchée, éventuellement fumée et/ou marinée.
  • Le ventilateur du plafond en haut de l’escalier dans la maison Palmer est un grand classique de l’ambiance oppressante de la série. L’apercevoir dans cet épisode est sûrement un mauvais signe.
  • Lorsque Ben parle du vélo que son père lui avait offert, il mentionne que c’était un Schwinn. Il s’agit d’une ancienne marque de cycles américains toujours en activité.

 

Théories :

  • Manifestement, Sarah est très troublée. Même si le personnage nous avait habitués à un comportement instable, on ne peut s’empêcher de penser qu’elle n’est pas seule dans sa tête. Il se pourrait qu’elle soit désormais accompagnée de Bob, puisqu’il a quitté le corps du Cooper maléfique.
  • Est-ce que Charlie apprend de Tina les derniers exploits du fils de Richard ? Dans ce cas-là, cela ajoute un niveau de compréhension quant à sa résolution de ne rien dire à Audrey.
  • Bien qu’ils soient très nonchalants, Chantal et Hutch se montrent toutefois bien plus efficaces qu’Ike the spike ! Nous savons que le Cooper maléfique leur a déjà prévu deux autres cibles du côté de Las Vegas. Si Dale/Dougie devait échapper – moyennant son aide surnaturelle actuelle – à une autre tentative d’assassinat, il n’est pas exclu de penser que Cole et compagnie pourrait enfin s’intéresser à ce personnage extraordinaire très ressemblant à leur propre Cooper.
  • Au Roadhouse, les Chromatics sont de retour (après leur premier passage à la fin de la Part. 2) mais peut-être s’agit-il de la même soirée. Les théories sur la non-linéarité du récit sont nombreuses. Mais avouez que celle-ci serait d’une logique implacable.
  • Le prochain épisode s’intitule : « What’s story is that, Charlie? ». Ce qui laisse deviner que nous allons en savoir plus sur le couple Audrey/Charlie. A priori, on peut penser que ce dernier est un journaliste. À partir de là, il ne serait pas étonnant qu’Audrey le pousse à enquêter sur un sujet qui ne soit pas accessoire. Les agissements de Richard ? La nouvelle drogue qui rend folle une partie de la ville ?

 

Musique :

  • « Saturday » par Chromatics. Pour être plus précis, c’est un morceau qui apparait sur un disque de Johnny Jewel – qui fait partie du groupe – intitulé Windswept.

Part 12

TWIN PEAKS s03e12 « Part XII » (Showtime)
Diffusée sur CANAL+SÉRIES les mardis à H50 (puis sur CANAL+ les jeudis).
Série créée et écrite par David Lynch et Mark Frost.
Épisode réalisé par David Lynch.
Avec : voir la liste très très longue  !
Musique originale d’Angelo Badalamenti.

Tous les récaps de cette saison 3 sont accessibles ici !

Visuels : Suzanne Tenner/Twin Peaks © Rancho Rosa Partnership & Showtime networks.

Partager