• Home »
  • SÉRIES »
  • #Recap : Crème glacée et grenade en plastique (Fargo 3.09 / FX / Netflix)
#Recap : Crème glacée et grenade en plastique (Fargo 3.09 / FX / Netflix)

#Recap : Crème glacée et grenade en plastique (Fargo 3.09 / FX / Netflix)

Note de l'auteur

Le miracle du travail de Noah Hawley sur l’expansion de l’univers Fargo pourrait se résumer à un enjeu central : comment faire de l’affrontement très manichéen entre le bien et le mal un récit renouvelé ? Cette année, le face à face aura semblé un peu plus déséquilibré mais, quelle que soit l’issue de la saison, le niveau d’ambition reste remarquable.

Attention : Ceci est un récapitulatif détaillé. Il s’adresse à un lecteur ayant vu ledit épisode !

Il suffit de bien peu de chose pour replonger dans l’ironie de la série. Un simple arrosage automatique qui vient mouiller une pelouse enneigée, laquelle, bien évidemment, n’en demandait pas tant et, accessoirement, le journal du matin jeté négligemment par le livreur au milieu de tout cela.
Mais les affaires courantes retrouvent rapidement le centre de l’attention. Varga (David Thewlis) et ses troupes – ici par l’intermédiaire de Meemo (Andy Yu) – sont à l’œuvre, quitte à refroidir un ou deux Stussy supplémentaires.

Madam, it’s just lazy to steal from someone without knowing their name.

Mais malgré sa prudence – “No mistakes” qu’il lance à son bras droit – Varga doit marquer l’arrêt au feu rouge. Sa semi-remorque est malicieusement détournée par Nikki (Mary Elizabeth Winstead) et Mr. Wrench (Russell Harvard). Un camion qui renfermait une mallette avec des numéros de comptes en banques installées en Suisse ou aux îles Caïmans. Nikki n’y va pas par quatre chemins et réclame à Varga deux millions dans les plus brefs délais.

Un peu plus loin dans l’épisode, on aperçoit l’homme à l’imperméable dans les toilettes alors qu’il règle son compte à un pot de crème glacée d’une taille respectable. De toute évidence, on le découvre ici dans un instant de faiblesse, mais la force de cette séquence consiste à n’en voir qu’une pratique répugnante. Il n’y a décidément pas de place pour une quelconque empathie envers Varga.

fargo_309_winstead_harvard

La rencontre entre Nikki et Varga accouche forcément d’une partie de poker menteur, bien qu’en l’occurrence, il faudrait plutôt trouver un équivalent dans le cadre de la pratique du Bridge. Varga n’est certainement pas venu avec l’argent et Nikki n’a pas non plus daigné exhiber la mallette dérobée.
Les deux opposants se neutralisent également en coulisses alors que Mr. Wrench surprend Meemo en position de sniper. Varga est sincèrement impressionné et tente même de recruter Nikki (du moins, c’est ce qu’il prétend…). Mais cette dernière n’en a que faire et souhaite surtout nuire à son adversaire. La musique exaltante qui accompagne sa sortie confirme qu’elle est en passe de réussir son pari.

A lie is not a lie if you believe it’s true, do you think that?

Mais Varga avait un autre défi à relever dans cet épisode et son plan pour y parvenir a parfaitement fonctionné, celui là ! En fin d’épisode précédent, Emmit (Ewan McGregor) se livrait à Gloria (Carrie Coon) et menaçait donc les intérêts du requin à l’accent british. Emmit vide effectivement son sac, en commençant par confesser comment il avait manipulé son frère à la mort de leur père. Il confirme aussi comment Ray a trouvé la mort.
Ce grand déballage renforce la dimension tragique du destin de son contrôleur judiciaire de frère qui passa sa vie à surveiller des libérés sous caution alors qu’ils pissaient sur ses chaussures ! Mais on ne peut s’empêcher de penser que cette mise en perspective sur la vie de Ray arrive un peu tard.

fargo_309_coon_mcgregor

Gloria est presque surprise de pouvoir enfin confirmer ses théories. Le seul petit détail qui la turlupine encore est de savoir pourquoi la veuve Goldfarb (Mary McDonnell) avait couvert Emmit. Mais cette dernière est une sorte de Varga au féminin en manteau de fourrure et Rolls Royce. Elle utilise les mêmes dérivatifs de langages pour éviter de répondre à la question qui fâche.
Puis vient le coup de théâtre et cet ancien condamné, correspondant vaguement au look de Meemo, qui avoue tous les meurtres des Stussy. Moe Dammick (Shea Whigham, le chef de Gloria) est aux anges et ne se formalise pas le moins du monde que son prétendu tueur en série utilise deux modes opératoires complètement distincts.

The problem is not that there is evil in the world. The problem is that there is good. Because otherwise, who would care.

Par conséquent, les confessions d’Emmit ne semblent plus intéresser grand monde en dehors de Gloria et cette dernière doit donc le relâcher. Mais avant, elle tente bien d’arracher une dernière confession au roi du parking de St-Cloud. C’est que Gloria a tout compris. Emmit n’est qu’une marionnette et elle est persuadée que le marionnettiste n’est autre que cet homme infect qu’elle avait rencontré dans les bureaux Stussy. Emmit avait eu le courage de confesser ses propres actes mais il n’est pas encore prêt à balancer un Varga trop content de venir le cueillir à sa sortie du commissariat.

Guests were mostly mosquitoes.

C’est le coup de massue pour Gloria. Auparavant, elle s’était confiée auprès d’Emmit, avouant qu’elle s’était mariée jeune avant d’être plaquée car son mari préférait finalement la compagnie d’un homme. Par la suite, quand elle retrouve Winnie (Olivia Sandoval) dans un bar, elle fait part de son désarroi et combien elle a le sentiment d’être invisible, voire irréelle !
La séquence qui s’ensuit souligne la principale faiblesse de cette saison. Gloria est réconfortée par une accolade de son amie et s’aperçoit ensuite dans les toilettes qu’elle n’est plus invisible auprès des détecteurs électroniques. Son calvaire touche en principe à sa fin à la suite d’un contact charnel et le spectateur de regretter son personnage poignant certes mais très loin des convictions admirables qui habitaient Molly (Allison Tolman) et Lou (Patrick Wilson).

L’épisode se termine toutefois sur un cliffhanger efficace. Le contrôleur des impôts Larue Dollard (avec un nom pareil… interprété par Hamish Linklater) a reçu une enveloppe contenant les comptes Stussy ! Qui est l’envoyeur ? Nikki ou Emmit ? Vivement la suite…

fargo_309_coon

 

Remarques :

  • Lorsque Nikki suppose que Varga est venu avec une mallette remplie de ses sous-vêtements sales, c’est un clin d’œil à une scène de The Big Lebowski bien sûr.
  • Varga annonce faire partie d’une société dénommée Narwal. Précisons que le Narval est une espèce de cétacé dont le mâle possède une défense torsadée qui se trouve être la prolongation d’une dent (notez l’ironie s’agissant de Varga !).
  • Nikki se moque de Varga en l’associant au personnage de Willy Loman (Dustin Hoffman) dans Death of a Salesman (1985). Ce film est une adaptation de la pièce homonyme écrite par Arthur Miller.
  • Le lieu de tournage du nouveau commissariat de Gloria, ce lieu bétonné à faire froid dans le dos, est en fait une école (voir capture sur laquelle une installation enfantine est visible).
  • Lorsque Winnie explique qu’elle est ravie de rejoindre Gloria pour un verre afin de sortir de la monotonie des parties de jambes en l’air avec son mari, elle remercie les bienfaits du K.Y. Il s’agit d’un lubrifiant ;o)

 

Musique :

 

Liens (V.O.) :

  • Keith Gordon est un metteur en scène en verve. Celui qui a réalisé aussi pour Better Call Saul et The Leftovers cette année commente son travail sur cet épisode pour THR.
  • Russell Harvard (Mr. Wrench) explique son retour pour la saison 3 dans les colonnes du New York Post.

 

fargo_309_sandoval_coon

 

FARGO (FX) épisode 3.09 Aporia
Disponible chez nous sur Netflix.
Série créée par Noah Hawley.
Épisode écrit par Noah Hawley & Bob DeLaurentis.
Épisode réalisé par Keith Gordon.
Avec Carrie Coon, Ewan McGregor, Mary Elizabeth Winstead, Goran Bogdan, David Thewlis, Olivia Sandoval, Russell Harvard, Shea Whigham, Hamish Linklater, Mary McDonnell, Graham Verchere, Mark Forward et Andy Yu.
Musique originale de Jeff Russo.

Visuels : Fargo © MGM & FX

Partager