#Recap Gloria et le loup (Fargo 3.04 / FX / Netflix)

#Recap Gloria et le loup (Fargo 3.04 / FX / Netflix)

Note de l'auteur

Après un détour en terre hollywoodienne dans l’épisode précédent, Fargo est de retour sur son sol de prédilection, la neige et ses accents chatoyants, Fudge ! Mais plus que ces repères immuables, on y retrouve surtout la moelle du travail d’adaptation de Noah Hawley, à savoir la thématique du prédateur !

Attention : Ceci est un récapitulatif détaillé. Il s’adresse à un lecteur ayant vu ledit épisode !

Mais quelle est donc cette voix qui nous annonce que chaque personnage de l’histoire va être représenté par un instrument de l’orchestre ? Vous l’avez sans doute reconnu, il s’agit bien de Billy Bob Thornton, le funeste Lorne Malvo de la saison 1 (voir remarques ci-dessous). Le voici narrateur de Pierre et le loup et les personnages du conte qu’il nous égrène sont superposés avec ceux du récit qui nous intéresse. Emmit est accompagné par la flûte (l’oiseau), Ray hérite du hautbois (le canard), Nikki se déplace au son de la clarinette (le chat), Sy vient avec le basson (le grand père) puis Yuri se signale par les percussions (les chasseurs) et les cors pour Varga (le loup bien sûr) ainsi que les cordes pour Gloria (Pierre).

Are you sitting comfortably? Good. Then I’ll begin.

Si l’on y ajoute le thème classique de la série dans la foulée, ses grandes étendues enneigées et le titre en police de caractère rouge, le côté dramatique du récit s’impose de nouveau avec force si tant est qu’on l’avait perdu de vue.
Toutefois, son pendant tragi-comique n’est pas loin et se vérifie dès la séquence suivante via une opération bancale de Ray (Ewan McGregor) qui, se faisant passer pour son frère, tente de s’emparer du contenu de son coffre à la banque. Dans la plus pure tradition ironique de Fargo, le coffre s’avère contenir un sac de velours contenant des cendres… d’un chien !

Il repart tout de même en ayant fait un retrait d’espèce et la satisfaction d’une mission accomplie. Son coup d’éclat va pourtant avoir de fâcheuses conséquences. Sy s’arrange pour que sa direction reçoive des photos de lui avec Nikki. Et ses chefs de le mettre devant le fait accompli. Hors Ray écoute son cœur et soutient sa belle. Il est donc contraint de quitter son poste.

fargo_mary-elizabeth-winstead_carrie-coon

 

Mais avant de partir avec son carton sous le bras, il a reçu la visite de Gloria (Carrie Coon). L’ex-chef de la police d’Eden Valley est remontée jusqu’à lui après avoir examiné les affaires du défunt Maurice. Ray ne lui apprend pas grand-chose mais Gloria découvre avec consternation – et on la comprend – que Ray est lui aussi, tout comme son regretté beau-père, un Stussy !
Elle n’est pas loin d’avoir relié toutes les inconnues de son enquête lorsqu’elle fait une rencontre impromptue aux toilettes. La dénommée Winnie Lopez (formidable entrée en scène d’Olivia Sandoval), membre des forces de police de Saint Cloud au verbe inarrêtable, va lui livrer le dernier indice. Elle a effectivement découvert ce qui relie les frères Stussy avec l’affaire de meurtre de Gloria : une histoire d’Eden forcément !

Un cadeau du ciel que cette Winnie. Même si ce n’est pas l’avis de Sy, lequel a bien du mal à s’en débarrasser lorsqu’elle vient lui apprendre que son carambolage plus ou moins contrôlé (qui était, rappelez-vous, destiné à Ray mais qui a débordé sur le véhicule d’à côté) fait l’objet d’une enquête !
Sy est d’autant plus gêné que Yuri et Meemo sont aux premières loges pour constater que la police fouille dans leurs petites affaires. Les deux sbires nous permettent d’ailleurs de découvrir enfin le contenu de la semi-remorque avec lequel il s’était installé sur un parking de chez Stussy. Il s’agit en fait du “domicile” mobile de Varga, rendant le personnage un peu plus énigmatique si c’était encore possible.

Do you know there are 25 chapters in the book of Genesis that refer to the feuds of brothers?

Un Varga (un David Thewlis plus glauque que jamais) dont on est finalement plus très sûr de ce qu’il prétend être. On le retrouve chez Emmit alors qu’il s’invite pour le dîner et tente de lui faire comprendre qu’il a tout intérêt à l’adouber comme son nouvel associé. Il embrouille le pauvre Emmit avec des considérations géopolitiques inquiétantes et apparaît plutôt (à nos yeux, car Emmit n’y voit que du feu) en auteur d’une arnaque élaborée qui consisterait à déposséder le naïf de sa société, plutôt que de s’en servir à des fins de blanchiment d’argent sale.

fargo_david-thewlis

 

Autour du “Loup” de ce récit, une imagerie russe se développe sans que l’on puisse encore directement la relier avec le pseudo-investisseur à l’accent anglais et aux habitudes alimentaires contrariées. Du t-shirt de Maurice, au discours admiratif de Yuri vis-à-vis de Vladimir Poutine jusqu’à ce portrait de Staline trônant sur le bureau de Varga, un faisceau soviétique semble éclairer cette saison.

But there is also Nepravda, untruth. And this is the weapon the leader uses.”

À ce stade, il est difficile d’en extraire une quelconque signification mais cette présence répétée se signale par une forte résonance avec l’actualité américaine qui ressasse différents soupçons quant à une éventuelle ingérence de l’état russe à diverses occasions (les élections, les relations troubles de Trump vis-à-vis de l’État, le tout récent limogeage du directeur du FBI, etc.).

Le petit numéro de Varga démontre surtout le pouvoir que détient celui qui possède l’information, notamment lorsqu’il oriente son discours de manière sinistre pour impressionner autrui. Sa démarche est d’autant plus pernicieuse qu’il se plaît à vivre à l’abri des regards pour mieux échapper au système, preuve ultime de richesse, selon lui.
On devine alors que Gloria – celle qui échappe complètement à toute trace digitale – va exercer une certaine fascination chez Varga lorsqu’ils se croiseront…

 


 

Cartographie :
Pas de nouvelles destinations dans cet épisode qui se partage entre Saint Cloud, Eden Valley (Gloria) et Prairie (Emmit).
Par contre, il y a deux références géographiques aux saisons précédentes puisque l’employée de la banque vient de Bemidji (Saison 1) et le sac en velours porte l’inscription de Luverne (saison 2). Pour fixer les distances, et d’après Google maps, il faut 2h30 en voiture pour rejoindre la première et 3h30 pour la deuxième au départ de St Cloud.

 

Remarques :

  • C’est donc Billy Bob Thornton qui revient (après son personnage de Lorne Malvo qu’il tenait durant la saison 1) pour assurer la narration de cet épisode. À noter que ce n’est pas une première puisque la saison dernière, l’épisode intitulé The Castle permettait de retrouver également Morgan Freeman dans le même rôle de narrateur.
  • Et puis deux références au personnage de Walter Sobchak (l’excellent John Goodman) dans The Big Lebowski des Frères Coen. Lorsqu’Emmit parle des cendres qu’il avait mises en sécurité, Sy le corrige en évoquant “un autre choix de nomenclature” (“cremains” en VO). Moe, le nouveau chef de Gloria, se met aussi à raconter son expérience à Falloujah tout à fait hors de propos, comme le faisait le vétéran Sobchak.

 

Musique :
C’est implicite, l’essentiel des insertions musicales pour cet épisode sont extraites de la partition du conte Pierre et le loup (1936) de Sergueï Prokofiev.
L’épisode se termine tout de même par un titre plus contemporain – et encore une fois assez inattendu – puisqu’il s’agit du collectif Galactic de la Nouvelle Orléans :
Galactic You Don’t Know (Featuring Glen David Andrews And The Rebirth Brass Band) 2005.

 

Liens (V.O.) :

  • Ewan McGregor nous propose une drôle de double performance en s’occupant des deux frères Stussy. Au-delà de son travail, le Calgary Herald (lieu de tournage de la série) propose un entretien avec Gail Kennedy, chargée du maquillage de l’acteur écossais.
  • David Thewlis explique au HuffPost que pour s’approprier son personnage de Varga, il s’est tout simplement inspiré des vilains que l’on peut voir aux actualités !
  • Et pour Time, Mary Elizabeth Winstead décrit l’optimisme tordu de Nikki.

 



FARGO
(FX) épisode 3.04 “The Narrow Escape Problem”
Disponible chez nous sur Netflix chaque jeudi.
Série créée par Noah Hawley.
Épisode écrit par Monica Beletsky.
Épisode réalisé par Michael Uppendahl.
Avec Carrie Coon, Ewan McGregor, Mary Elizabeth Winstead, Goran Bogdan, David Thewlis, Michael Stuhlbarg, Shea Whigham, Olivia Sandoval, Linda Kash, Andy Yu et Graham Verchere.
Musique originale de Jeff Russo.

Visuels : Fargo © MGM & FX

Partager