#Recap Le cheddar du Wisconsin (Fargo 3.03 / FX / Netflix)

#Recap Le cheddar du Wisconsin (Fargo 3.03 / FX / Netflix)

Note de l'auteur

Fargo n’est jamais aussi délectable que lorsqu’elle se pare de ses plus beaux détails cocasses et mystérieux. Une paire de chaussures qui dépasse sous le rideau, une sonnette dont le tintement ne veut pas s’arrêter et cette boîte à vocation très existentielle…
L’exercice de l’aparté proposé par cet épisode surprend de belle manière mais était-ce vraiment un détour inutile ?

Attention : Ceci est un récapitulatif détaillé. Il s’adresse à un lecteur ayant vu ledit épisode !

Rappelez-vous, Gloria (formidable Carrie Coon à nouveau) avait trouvé une planque dans laquelle Ennis – son défunt beau-père – gardait de vieux romans de science-fiction et une coupure de journal relatant la remise d’un prix littéraire à un certain Thaddeus Mobley.
Devant son impossibilité à déterminer un mobile pour l’agresseur, Gloria part donc à Los Angeles pour enquêter sur le passé d’Ennis et peut-être ainsi entrevoir si quelqu’un lui voulait du mal !

Durant le trajet en avion, elle lit l’un des bouquins qu’elle a exhumés et qui s’intitule “The Planet Wyh”. Un récit qu’elle nous conte sous forme de courtes séquences animées durant tout l’épisode. Il y est question d’un robot nommé Minsky, livré à lui-même sur une planète qu’il ne peut qu’observer, plutôt serviable puisqu’il répète inlassablement “je peux aider”, et surtout très résistant car il survit à l’accumulation des civilisations. Au final, Minsky n’aura l’occasion de faire qu’une seule action, celle de se désactiver. Tout un symbole ! Mais nous y reviendrons.

You are the cheddar, kid.

En 1975, l’auteur (Thomas Mann) de cette fable de l’espace reçoit les honneurs d’un “Golden Planet” (une distinction littéraire fictive). Il est surtout abordé par un producteur du nom de Howard Zimmerman (Fred Melamed), qui lui promet d’en faire un film. Le jeune Mobley est ravi mais la naïveté de l’auteur ne peut être ignorée du spectateur puisque lorsqu’il s’extrait de la cérémonie avec le très cocaïné producteur, les Three Dog Night chantent Liar (menteur) durant la scène (voir rubrique « musique » ci-dessous).

Gloria remonte les traces de Thaddeus. Elle s’installe dans le même motel que lui à Hollywood où on l’accueille en lui subtilisant sa valise. Elle retrouve l’actrice Vivian Lorde (Frances Fisher) – dont Ennis avait une photo dédicacée – qui travaille désormais comme serveuse dans un restaurant. Elle trouve ensuite le script de l’adaptation pour “The Planet Wyh” du côté des archives de la guilde des auteurs et débusque même le pseudo-producteur Zimmerman dans sa maison de retraite. Car oui, entre temps, Vivian se met à table et lui raconte comment Thaddeus s’est fait berner, finançant un film qui ne se fera pas avec ses avances d’auteur. Sous le coup de la colère, il aura presque refroidi Zimmerman, mais épargné Vivian.

fa0f86-20170504-fargotv04

Gloria comprend que toute cette période californienne n’était “qu’une histoire”, qu’une étape de la vie d’Ennis, et qu’elle ne lui explique rien quant à son meurtre. Pourtant, on devine que ce voyage n’aura pas été vain. A-t-elle remarqué que Thaddeus avait choisi de changer de nom en lisant la marque sur les toilettes du motel : “Dennis Stussy & Sons” avec le ‘D’ légèrement effacé ? Un détail qui devrait peut-être lui permettre de comprendre comment Maurice s’est lamentablement trompé de Stussy justement. Et de Maurice il est justement question en toute fin d’épisode puisque ses empreintes ont été retrouvées chez Ennis. Il était temps que Gloria revienne à Eden Valley. Son beau-père n’avait pas grand monde pour lui rendre un dernier hommage. Et son nouveau supérieur n’a pas apprécié son initiative sur la côte Ouest.

Tell him I saw the ocean, it was wet.

Voilà une drôle d’embardée pour Fargo. La série caractérisée par son environnement neigeux immuable ne laissait pas présager ce détour sous les palmiers et les effluves du Pacifique. Pourtant, l’histoire dans l’histoire fait intimement partie de l’ADN Fargo. Dans le film des frères Coen, il y avait cette rencontre entre Marge et un ancien camarade de classe : Mike Yanagita. Une séquence comme un cheveu sur la soupe qui n’avait pas de raison d’être au regard du récit général. Une sorte de pied de nez typique des cinéastes, même si l’échange renseignait sur la nature des personnages et leurs comportements.
Par ailleurs, le choix de Los Angeles et du versant « arnaque » d’Hollywood est un grand cheval de bataille des frères Coen (Barton Fink, Ave César!). Ils ont souvent dénoncé, à travers leurs films, un milieu dont ils se sont toujours méfiés et cet épisode s’inscrit parfaitement dans ce motif.

Au final, même si ce voyage de Gloria s’avérera négligeable au regard de la narration principale, ce qu’il nous dit des enjeux de cette saison ne doit pas être écarté. On en revient à ce combat entre singularité et continuité qu’évoquait le personnage de Varga dès le premier épisode. Dans cet épisode, la distinction est examinée au regard d’une éventuelle cohabitation des contradictions. Est-il possible d’être mariée et divorcée en même temps ? Est-il possible d’être à la fois chef et de ne plus l’être ? Peut-on n’avoir pour seul raison d’être que de s’éteindre ? Une boîte peut-elle être à la fois ouverte et fermée ?

C’est certainement la plus grande réussite de la série que d’avoir su prolonger l’humour noir et l’ironie des frères Coen vers une réflexion amusée sur le paradoxe.

 


Cartographie :

L’action se déroule essentiellement à Los Angeles. La bien connue cité des anges ne nécessite pas de présentation. Par contre, nous pouvons nous arrêter sur la bourgade de Baraboo ! Cette ville du Wisconsin dont Thaddeus est originaire existe bel et bien. Elle se trouve à peu près à mi-chemin entre Chicago et les Twin Cities.

 

Remarques :

  • Les passages animés sont signés Floyd County Productions – responsable de la série animée Archer – avec pour base d’inspiration le travail de Don Hertzfeldt pour son court métrage animé World of Tomorrow. Très logiquement, C’est Carrie Coon qui se charge de la narration. Vous remarquerez aussi qu’Ewan McGregor double – avec son accent naturel – le spationaute du début et que David Thewlis (Varga) se charge du personnage qui s’adresse à Minsky à la fin.
  • La fameuse boîte est une “Useless Machine” dont les plus célèbres modèles ont justement été pensés par le scientifique américain Marvin Minsky (tiens, tiens !).
  • Au jeu des références à l’œuvre des Coen, il y a deux clins d’œil à Barton Fink lorsque Gloria est assise sur la plage en contemplant l’océan et lorsque l’employée de la guilde des écrivains interrompt le tintement de la sonnette. Les chaussures abandonnées qui dépassent en bas des rideaux font, quant à elles, penser à The Man who Wasn’t There.
  • Enfin quelques anecdotes de casting. Vous aurez reconnu un cameo savoureux en la présence de Ray Wise, le fameux Leland Palmer de Twin Peaks. Après Glenn Howerton pour la saison précédente, un autre membre de It’s Always Sunny in Philadelphia apparaît dans la série : Rob McElhenney (le flic Oscar Hunt). Et puis, détail amusant, les deux actrices interprétant Vivian Lorde sont mère et fille : Frances Fisher et Francesca Eastwood (Clint est son papa).

Musique :

La délocalisation à double niveau (géographique et temporelle) permet à la bande-son d’évoluer très significativement. On notera ainsi un virage vers des influences bien plus latines cette semaine. La qualité du choix des titres reste élevée :
Orisa Moncho y Su Wawanko Gitano
Liar Three dog Night
Jingo Santana
Blue Shadows on the Trail Riders in the Sky

 

Liens (V.O.) :

  • Le LA Times était présent sur le tournage de cet épisode. Le reportage offre une belle description des intentions derrière cette escapade californienne.
  • C’est John Cameron qui a réalisé ce troisième volet. THR a pu s’entretenir avec celui qui fait un peu le lien avec la touche des frères Coen !

 



FARGO
(FX) épisode 3.03 “The Law of Non-Contradiction”
Disponible chez nous sur Netflix chaque jeudi.
Série créée par Noah Hawley.
Épisode écrit par Matt Wolpert et Ben Nedivi.
Épisode réalisé par John Cameron.
Avec Carrie Coon, Mark Forward, Thomas Mann, Fred Melamed, Rob McElhenney, Ray Wise, Roger V. Burton, Nikolai Nikolaeff, Keith Blaney, Francesca Eastwood, Frances Fisher et Graham Verchere.
Musique originale de Jeff Russo.

Visuels : Fargo © MGM & FX

Partager