• Home »
  • SÉRIES »
  • #Recap : Les lois de l’attraction (Twin Peaks / Part. 11 / Showtime / Canal Plus)
#Recap : Les lois de l’attraction (Twin Peaks / Part. 11 / Showtime / Canal Plus)

#Recap : Les lois de l’attraction (Twin Peaks / Part. 11 / Showtime / Canal Plus)

Note de l'auteur

Le différentiel d’émotion atteint une amplitude vertigineuse cette semaine. Cela va même jusqu’à une unique scène à la fois terrifiante et désopilante, sans que le mélange des deux lectures n’altère en rien la force de chaque tonalité. Twin Peaks semble attirer une multitude de trajectoires et de sentiments telle une spirale inexorable !

Attention : Ceci est un récapitulatif détaillé. Il s’adresse à un lecteur ayant vu ledit épisode !

Après la furie de Richard (Eamon Farren) la semaine passée (voir épisode précédent), c’est au tour de Becky (Amanda Seyfried) d’exploser de rage. Elle emprunte sans ménagement la voiture de sa mère tout en n’hésitant pas à la balader sur le capot. Puis elle déboule devant la porte d’un appartement et vide le chargeur d’un pistolet en même temps que sa colère sur l’obstacle en question. On comprend alors qu’elle pourchasse son Steven de mari (Caleb Landry Jones), lequel a pris soin de se réfugier — avec sa maîtresse — plus bas dans un escalier. Rien ne va décidément plus avec la jeunesse de Twin Peaks, mais rappelez vous que Becky et Richard ont en commun d’y aller fort sur la sniffette !

There’s no backup for this.

Du côté de Buckhorn, Gordon Cole (David Lynch) est son aréopage vont sur les lieux où Bill Hastings (Matthew Lillard) avait rencontré le major Briggs. Cole y trouve effectivement, dans le jardin d’une bicoque passablement délabré, un vortex qui tente de l’avaler en émettant des sons de décharges électriques. Avec Albert (Miguel Ferrer), ils aperçoivent également un homme des bois. Mais ils ne sont pas les seuls puisque Diane (Laura Dern) en distingue un (autre ?) qui se charge de régler son compte au pauvre Hastings alors qu’il patientait à l’arrière d’une voiture.
La découverte est tout de même significative, mais le corps de Ruth Davenport, retrouvé non loin, leur indique déjà un autre passage dimensionnel à débusquer, via de nouvelles coordonnées notées sur son bras !

twin-peaks_311_homme-des-bois

De retour à Twin Peaks (plus précisément au double R), Shelly (Mädchen Amicket Bobby (Dana Ashbrook) tentent de comprendre quelle mouche a piqué leur fille. Car oui, on l’avait deviné, mais cela ne fait désormais plus aucun doute : Becky est bien la fille du couple. Toutefois, de couple il n’est plus vraiment question puisque Shelly en pince désormais pour un autre énergumène aux cheveux poivre et sel et tout aussi vêtu d’un blouson en cuir : le dénommé Red (Balthazar Getty).
Sur ces entrefaits, Bobby n’a pas vraiment le temps de s’apitoyer puisque le restaurant est pris pour cible par des coups de feu. Le shérif adjoint en trouve rapidement l’origine : un enfant — plutôt fier de lui — qui avait subtilisé l’arme de son père. La situation est assez chaotique. Un bouchon se forme dans la rue et la conductrice coincée juste derrière martyrise son klaxon ! Et lorsque Bobby va tenter de la calmer, il découvre une femme à bout de nerfs avec une passagère (sa fille ?) visiblement très mal en point !

Toute la séquence est parfaitement sidérante. En suivant la découverte de ce tumulte dans les pas de Bobby, on est témoin de la folie de ce monde. À plusieurs niveaux, Mark Frost et David Lynch émettent des jugements de valeur ici. Pourquoi cet enfant a-t-il eu accès à une arme de poing ? Comment son père peut-il manifester une telle indifférence ? Qu’est-ce qui peut justifier l’ire et l’indifférence de la conductrice énervée ?
En quelques plans très nerveux, Twin Peaks assemble une horreur bien trop réelle pour que l’on puisse en rire. C’est pourtant l’émotion qui nous tend les bras la première, tant la situation est grotesque. Mais, très rapidement, l’effroi et les enjeux qu’elle sous-tend nous glacent plus durement encore. Visionner la scène une seconde fois n’en fait que renforcer l’impact. Nous venons tout simplement d’assister à un tour de force magistral !

This map is very old but it’s always current, it’s a living thing.

Après cela, il nous fallait forcément un peu d’apaisement et on le trouvera au poste de police en compagnie du shérif Truman (Robert Forster) et Hawk (Michael Horse) alors qu’ils examinent des cartes. L’électronique, tout d’abord, pour consulter l’emplacement des coordonnées révélées par l’étrange cylindre du major Briggs et puis l’ancestrale de Hawk, qui s’avère néanmoins de mauvais augure. Du reste, Margaret (Catherine E. Coulson) — son immuable bûche dans les bras — vient confirmer cette impression par téléphone en prédisant que leur future expédition est à risque !

twin-peaks_311_ferrer_lynch_dern

On revient rapidement à Buckhorn pour retrouver nos esprits en compagnie de Cole, lequel ne s’est pas remis de ses émotions et en a la main qui tremble, signe annonciateur de mauvaises nouvelles dans Twin Peaks d’ailleurs.
Avant de se laisser aller au « rêve du policier », soit un plateau de café et doughnuts, ce bref détour est là pour nous rappeler que Diane joue double jeu alors qu’elle essaie de mémoriser plus ou moins discrètement les coordonnées qui étaient inscrites sur le bras de la victime.

I hope you realize what a special person you having dining with you.

Après tout cela, la fin de l’épisode du côté de Las Vegas avec Dale/Dougie (Kyle Maclachlan) est bien plus légère, mais aussi très touchante. Les Mitchum (irrésistibles Robert Knepper et Jim Belushi) ont souhaité rencontrer Dougie. Ils sont prêts à en découdre avec celui qu’on leur a présenté comme leur ennemi (n’est-ce pas Anthony). Seulement voilà, une bonne étoile accompagne le protégé de Bushnell (Don Murray). En plus du chèque que lui a remis son patron, Dougie s’avance vers les Mitchum avec une arme secrète, un cadeau dans une boîte qui avait hanté les rêves de l’un des frangins.
Contre toute attente, Dougie et les Mitchum peuvent trinquer et déguster la tarte aux cerises de la paix. Une petite mélodie au piano et il s’en est fallu d’un rien que Dale redevienne celui qu’il était !

twin-peaks_311_knepper_belushi

 

Mystères :

  • La carte de Hawk est un vivier à mystères (voir une vue d’ensemble). Que peuvent bien signifier tous ces symboles ?
  • Apparemment, des hommes des bois montent la garde à l’extérieur et à l’intérieur du passage découvert par Cole et compagnie. Quel peut bien être leur rôle sur ces lieux ?
  • Pourquoi, la fille de la conductrice à bout de nerfs est-elle malade ? Est-elle sous l’emprise de la drogue de Red (dont on sait qu’elle a des effets secondaires) ?
  • Pourquoi Candie évoque une circulation dense ? Fait-elle référence à l’incident de Twin Peaks ?
  • L’objet — un peu — mystérieux et dingue de la semaine est cet instrument tubulaire avec lequel Carl siffle son chauffeur !

 

Théories :

  • Les coordonnées sur le bras de Ruth pointent non loin de Twin Peaks (et plus précisément vers la tribu de Nez Pierce évoquée dans l’Histoire Secrète de Twin Peaks). On devrait donc voir Gordon Cole et sa bande retourner enfin du côté de Twin Peaks !
  • Miriam s’en est tiré. Il y a donc fort à parier que Richard va devoir se présenter au poste de police.
  • Dale/Dougie n’est toujours pas revenu à lui. Le café n’a pas fait son effet, mais peut être que le combo café+tarte aux cerises va nous ramener le Dale Cooper tant espéré !
  • Les Mitchum ayant changé d’avis sur le compte de Dougie. Il est désormais probable qu’il se retourne contre Anthony. Vont-ils mettre la main sur Duncan ensuite avant que le Cooper maléfique — opportunément absent de cet épisode — s’en débarrasse par le biais de Chantal et Hutch.

 

Remarque :

  • La sœur de Donna, Gersten Hayward (Alicia Witt) est donc devenue la compagne de Steven ! Remarquez l’ironie puisque la cadette des Hayward était présentée comme une fille modèle. On la voyait notamment interpréter un titre au piano (s02e01). À noter qu’Alicia Witt avait un rôle dans le Dune de David Lynch.
  • La référence d’Albert au « chat sur le toit » correspond sûrement à une blague tendance humour noir à lire ici.
  • Après son aide auprès de Shelly, on pouvait s’en douter, mais Mark Frost l’a confirmé sur Twitter : Carl Rodd fait partie des « Bookhouse boys ».

 

Musique :

  • « Viva Las Vegas » par Shawn Colvin (Lorsque Dale est dans la limousine)
  • « Heartbreaking » par Angelo Badalamenti, titre joué au piano par le compositeur, mais interprété par Smokey Miles.

 

twin-peaks_311_carte

 

TWIN PEAKS s03e11 « Part XI » (Showtime)
Diffusée sur CANAL+SÉRIES les mardis à H50 (puis sur CANAL+ les jeudis).
Série créée et écrite par David Lynch et Mark Frost.
Épisode réalisé par David Lynch.
Avec : voir la liste très très longue  !
Musique originale d’Angelo Badalamenti.

Tous nos récaps de cette saison 3 sont accessibles ici !

Visuels : Suzanne Tenner/ Twin Peaks © Rancho Rosa Partnership & Showtime networks.

Partager