• Home »
  • SÉRIES »
  • #Recap : rose bleue et bague verte (Twin Peaks 3.03&04 / Showtime / Canal Plus)
#Recap : rose bleue et bague verte (Twin Peaks 3.03&04 / Showtime / Canal Plus)

#Recap : rose bleue et bague verte (Twin Peaks 3.03&04 / Showtime / Canal Plus)

Note de l'auteur

Après deux premiers épisodes qui introduisaient une toute autre Twin Peaks, les parties 3 et 4 renouent avec une tonalité plus proche des saisons précédentes, notamment dans l’utilisation de l’humour par l’absurde. À ce stade, il est bien trop tôt pour spéculer sur la valeur de ce retour, mais l’œuvre est déjà prodigieusement singulière.

Attention : Ceci est un récapitulatif détaillé. Il s’adresse à un lecteur ayant vu lesdits épisodes !

Il y a quelques semaines, Libération réalisait un portrait de Pierre Buffin et de sa société d’effets spéciaux (BUF). On y apprenait qu’elle était la seule à fonctionner avec son propre logiciel maison et qu’on faisait – en général – appel à ses services pour “du raffiné” !
Outre sa fonction de metteur en scène, David Lynch est un artiste. Ce n’est donc pas étonnant qu’il soit accompagné par BUF pour ces nouveaux épisodes. Le résultat de ce travail peut s’observer durant le début époustouflant de l’épisode 3. Dale atterrit littéralement dans un univers mauve aussi effrayant que fascinant. Une loggia, un océan, une pièce inquiétante et un accès vers un toit perdu au milieu du cosmos. Là encore, l’utilisation du son est sidérante (les mêmes bruits de pas que dans la loge, les terrifiants coups portée sur la porte).

When you get there, you will already be there.

twin-peaks_garmonboziaKyle MacLachlan voit triple en ce début de saison. Alors qu’on pouvait penser que Dale prendrait la place du Cooper maléfique, il surgit finalement en lieu et place d’un ballon de baudruche nommé Dougie, lequel va se désintégrer dès son arrivée dans la loge. L’acteur fait un drôle de numéro, en tant que Dale, alors que ce dernier doit, semble-t-il, réapprendre à vivre sur Terre !

Du côté de Twin Peaks, l’extravagance côtoie le saugrenu. Le docteur Jacoby (Russ Tamblyn) s’occupe toujours de ses pelles (qu’il peint en jolie couleur dorée). Et Hawk se demande comment savoir si quelque chose manque si elle n’est justement pas présente.
Heureusement, le Shérif Frank Truman (Robert Forster) – le frère aîné d’Harry – est de retour de la pêche. On découvre aussi, que son commissariat est bien plus renforcé en moyens humains. Des nouvelles têtes un rien condescendantes qui contrastent avec les Lucy, Andy ainsi que le revenant Bobby (Dana Ashbrook), devenu – contre toute attente – représentant des forces de l’ordre et secoué de larmes devant le portrait de Laura Palmer. L’opposition entre deux conceptions du métier de policier est inévitable. Mark Frost en fera sûrement un enjeu politique dont il a le secret.

Du côté de Philadelphia, le FBI et Gordon Cole (David Lynch) sont sur la brèche ! Ils suivent de près les affaires qui nous intéressent, de Buckhorn (Bill hastings) à New York (le cube). Cole est entouré du sémillant Albert Rosenfield (le regretté Miguel Ferrer) et d’une nouvelle recrue : l’agent Tamara “Tammy” Preston (Chrysta Bell). Celle qui a les mêmes initiales que la série est au centre de L’Histoire secrète de Twin Peaks et son apparition fait son petit effet auprès de la lectrice ou du lecteur de l’ouvrage écrit par Mark Frost.

twin-peaks_miguel-ferrer_david-lynch

L’autre sensation du Bureau est la promotion de Denise (David Duchovny), l’agent transgenre désormais supérieur hiérarchique de Gordon !

When you became Denise, I told all of your colleagues, those clown comics, to fix their hearts or die.

Pour les avoir vu travailler de concert (en saison 2), il est inutile de préciser que Denise souhaite effectivement retrouver Dale. Or, il n’est pas encore en mesure de se manifester puisqu’il semble suivre les pas de Dougie, empruntant un parcours improbable durant lequel il déclenche une trentaine de jackpots aux machines à sous d’un casino. Il trouve ensuite refuge chez la femme de Dougie (Naomi Watts, non mais ce casting !), laquelle n’est pas plus intriguée par la différence de gabarit (le pactole doit aider). Est-ce que le café va ramener Dale aux bons souvenirs de sa vie antérieure ?

En attendant, le FBI pense avoir mis la main sur Cooper. Mais il s’agit malheureusement du maléfique, emprisonné suite à son accident de la route. La confrontation occasionne une séquence parfaitement malaisée. Et Gordon de se douter déjà qu’il n’a pas à faire au bon Cooper. Albert le lui confirme en partie en expliquant qu’il avait condamné leur agent à Columbia en le livrant à Jeffries et ce même Cooper. Il lui faut donc vérifier cette supposition et Gordon semble avoir sa petite idée…

Entre les jackpots de Dale, le thermostat de Lucy, le respect de Wally ou bien encore la cravate du même Dale, Twin Peaks a incontestablement retrouvé son décalage humoristique par l’absurde. Bien que la série semble renier son versant soap, notamment vis-à-vis d’une génération adolescente pour l’instant très en retrait, la tonalité et le rythme chaloupé des débuts de la série ressurgissent ici allègrement.
Entre la terreur de la pièce mauve et l’allégresse d’un pouce levé par le fils de Dougie, ce diptyque fait forte impression. Vivement la suite !

twin-peaks_russ-tamblyn

 

Quelques mystères de plus :

  • À quoi peuvent bien servir des pelles dorées ?
  • Dale va-t-il se remettre de son amnésie ? Est-ce vraiment une amnésie d’ailleurs ?
  • À qui appartient le corps retrouvé à Buckhorn et dont l’identification est classée secret militaire ? Le Major Briggs ?
  • Est-ce que Dougie était une marionnette créée de toute pièce par le Cooper maléfique afin d’éviter un retour forcé dans la Loge Noire ?
  • Quelle est la personne que Gordon Cole va appeler pour tester le Cooper maléfique emprisonné ? Diane ?
  • Va-t-on revoir le garçon et la dame (sa mère ?) obsédée par les chiffres 1-1-9 ? Quel est leur rôle ?

 

Remarques :

  • Lorsque Bobby évoque Cooper avec Hawk et le Shérif Truman, il mentionne le fait que l’agent du FBI est a priori le dernier à avoir rendu visite à son père la veille de sa disparition. Ne cherchez pas ce passage dans la saison 2. Cela fait partie des éléments supplémentaires décrits dans L’Histoire secrète de Twin Peaks.
  • Les clés dans la poche de Dale sont évidemment celles de sa chambre au Northern Hotel lorsqu’il enquêtait à Twin Peaks il y a 25 ans !
  • Deux détails intéressants à signaler au sujet du nouveau venu Wally (Michael Cera), le fils de Lucy et Andy (quoique pour ce dernier, il y a débat). Nous savions qu’il partage le même jour de naissance que Marlon Brando et il prend cette coïncidence très à cœur puisqu’il est habillé tout comme l’acteur dans L’Equipée Sauvage (1953).
    Ensuite, durant son intervention, il fait allusion à Lewis & Clark. Il s’agit des deux explorateurs qui furent missionnés par Thomas Jefferson au début des années 1800 pour parcourir l’Ouest des États-Unis dans un but d’abord économique mais qui déborda largement de ce cadre. Cela constitue l’un des grands passages de L’histoire secrète de Twin Peaks !
  • Lorsqu’il est sur le toit de la boîte perdue dans l’espace, Dale voit passer un nuage ayant la forme du visage de Briggs (le regretté Don S. Davis) qui articule “Blue Rose”. Les deux mots sont aussi prononcés par Albert en fin d’épisode 4. Il s’agit d’un code utilisé par Gordon Cole pour prévenir ses agents (voir Fire Walk with Me). Même si le terme n’est jamais défini, il sert implicitement à qualifier le caractère surnaturel d’une affaire.
  • La bague verte au doigt de Dougie est la même que celle portée par Teresa Banks (Fire Walk with Me). Sa signification et son éventuel pouvoir ne sont pas clairement définis mais elle est très certainement reliée à la Loge Noire (dans laquelle elle retourne ici d’ailleurs).
  • Les vomissements du Cooper maléfique et de Dougie ont une signification. Il s’agit d’une substance appelée Garmonbozia, et qui, dans sa forme de base, ressemble à une préparation de maïs crémeuse. C’est cette substance que collecterait les entités comme Bob et/ou le Cooper maléfique. Elle pourrait être le vecteur de la souffrance humaine générée par l’action des entités provenant de la Loge Noire.
  • Lucy avait évoqué deux Shérif Truman. C’est donc Frank (Robert Forster) qui tiendra la fonction cette saison au détriment d’Harry (Michael Ontkean), a priori souffrant (du moins dans la fiction). (À l’heure où nous écrivons ces lignes) la raison de l’absence d’Ontkean n’est pas très claire. Toujours est-il que le choix de Forster était, lui par contre, une évidence, car Lynch le souhaitait dans le rôle de Truman à l’époque des débuts de la série.

 

Musique :
Mississippi de The Cactus Blossoms (Fin Part. III)
Take Five de Dave Brubeck (Part. IV)
Lark de Au Revoir Simone (Fin Part. IV)

 


 

TWIN PEAKS s03 e01&02 “Part III & IV” (Showtime)
Diffusée sur CANAL+SÉRIES à partir du 30 mai, les mardis à 20H50.
Série créée et écrite par David Lynch et Mark Frost.
Épisode réalisé par David Lynch.
Avec : voir la liste très très longue !
Musique originale d’Angelo Badalamenti.

Visuels : Twin Peaks © Rancho Rosa Partnership & Showtime networks (Suzanne Tenner).

Partager