• Home »
  • CINÉMA »
  • Robocop sous toutes les jointures : références dans la pop culture
Robocop sous toutes les jointures : références dans la pop culture

Robocop sous toutes les jointures : références dans la pop culture

Alors que le reboot de la franchise sortira mercredi, la rédaction a compilé pour vous quelques apparitions, directes comme indirectes, de la franchise Robocop dans la pop culture, des séries d’animation aux séries TV en passant par… le catch.

Le fansite Robocop Archive a regroupé en 8 minutes une grosse partie des références à Robocop, parmi lesquelles on retrouve la défunte série d’Al Jean, The Critic, Family Guy, L’Indien du Placard de Frank Oz, et quelques autres sur lesquelles on s’arrête plus bas.

Dans les séries d’animation

Dans la vidéo ci-dessus on retrouve deux extraits de Beavis et Butt-head de Mike Judge. Le premier est le début d’un segment diffusé en avril 1994 sur MTV, The Final Judgement of Beavis, où Beavis tente de reproduire la scène où Robocop défonce un mur pour arrêter un suspect. Il échoue lamentablement et se retrouve au Purgatoire. Le segment est visible dans son intégralité ici.

Family Guy est coutumière des références filant à la vitesse de l’éclair. Ici, Peter Griffin renvoie au film original….

….et ici, Robocop pendant une RTT.

Evidemment, on ne peut pas faire une liste de références sans mentionner Les Simpson, du Cyborganizer que regarde Homer à la télé (dans « Tais-Toi et Danse! », saison 11, épisode 20)…

 

 

 

 

 

 

 …ou dans « Future-Drama » (saison 16 épisode 15), qui montre un Bart adulte dans un Springfield où le Chef Wiggum et ses collègues sont devenus des Robocops. A noter que toutes ces références ont été faites alors que les séries télévisées n’étaient plus à l’antenne.

 

 

 

 

 

 

La liesse des habitants de Detroit est palpable.

En 1989, alors que la première série animée RoboCop a été produite et rapidement annulée, les scénaristes de Tic Et Tac, Rangers du Risque décident de rendre hommage à Alex Murphy à leur manière, en créant un « Robocat » fabriqué à partir d’une lampe électrique et un grille-pain (saison 2, épisode 27), arme ultime pour attraper les souris. Son nom? Tom. Le prototype cause apparemment quelques soucis à Tic et Tac, si on en croit le résumé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez Edgar Wright

Le réalisateur du Dernier Bar Avant la Fin Du Monde a casé quelques références à Robocop dans son oeuvre. On peut voir quelques extraits de Robocop dans son mash-up amateur, Gun Fetish, réalisé à partir de plusieurs VHS copiées et achevées à coups de week-end intensifs dans une salle de montage analogique. Ahhh, the 90’s.

Ou encore dans la série Spaced, (« Mettle », saison 2 épisode 3), où Tim et Mike construisent Private Iron, un robot de combat. Le point de vue subjectif avant sa révélation à Daisy et aux proches fait un écho direct à la franchise.

Version suédée

Dans le film Be Kind Rewind de Michel Gondry, les gérants d’un vidéoclub reproduisent toutes sortes de film en version suédée. En guise de promotion avant la sortie du film, plusieurs bandes-annonces suédées du film avaient été mises en ligne, parmi lesquelles une bande-annonce suédée de Robocop. « This calls for Robocop to get shot! »

En jeu d’arcade

Avant ses déclinaisons sur NES, Robocop avait débarqué en jeu d’arcade en 1988, grâce à la firme japonaise Nihon Bussan/AV Japan. Elle reprend plusieurs des séquences du film, en plus d’intermèdes reprenant la voix des acteurs du film. Ci-dessous, une vidéo passant tous les niveaux du jeu.

 En superstar du catch

Pour annoncer la sortie de Robocop 2, Turner, la Worldwide Wrestling Foundation et les producteurs pensent à une idée marketing du tonnerre : faire venir Robocop en guest star dans une émission spéciale diffusée en pay-per-view. Il vient prêter main forte à Sting, un sous-Hulk Hogan populaire à l’époque, contre le champion incontesté Ric Flair et ses sbires, les Four Horsemen (pour les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse). Cette édition très spéciale de Capital Combat fut diffusée le 19 mai 1990, un mois avant la sortie de Robocop 2, et a laissé des séquelles chez les fans comme en témoigne cet article belliqueux de CHUD.

 En pubs

Ces trois spots de la fin des années 1980 parlent d’eux-mêmes. Ici, Robocop donne un son d’enfer à un téléviseur LG, prolongeant ainsi la métaphore christique voulue par Paul Verhoeven…

…bouffant des nouilles sur la plage avec ses potes pendant l’entraînement….

…ou saisissant tout le frigo d’une famille coréenne pour les besoins d’une pub de poulet frit. Les desserts seront sans doute mis sous scellé à Detroit.

Avec Richard Nixon

Pour promouvoir la sortie de Robocop en VHS aux Etats-Unis, Orion Home Video a organisé une soirée caritative pour le Boys Club Kids Of America. A la clé : 25000 $ de dons dans le cadre d’une tombola dont les tickets étaient dans les VHS. Parmi les administrateurs se trouvait l’ancien président des Etats-Unis lui-même, qui s’est donc retrouvé flanqué d’un Robocop lors d’une soirée. L’histoire derrière le cliché a été résumée par Mental Floss. 
 

 

 

 

Peter Weller parle (et parle….)

L’Alex Murphy de Robocop n’a pas été avare en anecdotes lors des multiples présentations du film ou interviews rétrospectives. Ici, il revient 2 heures durant sur sa carrière pour les besoins de l’émission de l’acteur Kevin Pollak, Kevin Pollak’s Chat Show.

Ici, sur le plateau de Robocop en 1987.


Ici, il parle de la voix de Robocop aux côtés d’Harry Knowles de Ain’t It Cool News, lors d’une projection spéciale du film à Austin (Texas) l’an dernier.

Et enfin, il a enregistré (en 2011) un message à la ville de Detroit qui envisagea un temps de bâtir une statue à sa gloire pour Funny or Die. (Le monument est en passe de voir le jour grâce à une campagne Kickstarter)

 Article réalisé avec Dominique Montay et Intheblix. 

Partager