EN ATTENDANT… LA SAISON 7 DE DEXTER

EN ATTENDANT… LA SAISON 7 DE DEXTER

Qu’elle semble loin, la saison 4 de Dexter… L’assassin que tout le monde aime, le bras armé de la vengeance (mais vachement plus sexy que Charles Bronson) revient pour la septième fois sur les écrans de Showtime. Petit rappel des faits: Dexter Morgan est un spécialiste des tâches de sang pour la Miami Metro Police le jour. La nuit, il est un tueur sanguinaire, le « Bay Harbor Butcher ». Mais c’est un justicier. C’est juste qu’il applique la peine de mort. Et qu’il est moins beauf qu’un texan moyen.

C’est fou comme, quand une série baisse en qualité, tous ses défauts viennent nous sauter au visage. On commence à trouver à redire sur tout: le jeu de certains comédiens, l’idéologie du programme, sa réalisation… et si considérer que Dexter a baissé en qualité reste un avis très personnel et pas forcément partagé par tous (la série reste aux USA un formidable succès d’audience), il est par contre certain qu’elle radote beaucoup.

La série recycle sa dynamique de saison en saison, transformant un ouvrage pour le câble (diffuseur qui laisse plus de libertés, en théorie) en summum du show à formule. Dexter trouve un malfrat, Dexter tue un malfrat. Sur les épisodes individuels, le meurtre colle à la thématique dudit épisode, afin de caler le tout avec la voix-off de Michael C. Hall. Sur la saison complète, on dégage un Grand Méchant (plus dégueulasse que Dexter parce qu’il tue des innocents), et son meurtre colle à l’arche personnelle de la saison de Dexter. un coup c’est la figure du père, un coup c’est la relation amoureuse, la religion…

Dexter a beau épuiser ses showrunners, elle a beaucoup de mal à se renouveler. La saison 4, pourquoi en parlait-on ? parce que c’est la dernière à avoir été impressionnante, remarquable, mémorable. L’assassin traqué par Dexter Morgan, en plus d’être interprété par John Lightgow (qui semblait tout droit sorti d’un film de De Palma) était vicieux, dérangé et charismatique. Tout ce qui manque aux adversaires suivants.

Si les saisons 5 et 6, par moments (le duo Hall-Stiles pour la cinquième, le premier épisode pour la sixième) rappelle ce que la série a comme points forts, on assiste de plus en plus souvent à un étalage de ses points faibles (les personnages secondaires manquent de poids, les saisons traînent en longueur, la Miami Metro est la pire police du pays)…

Ray Stevenson et Jason Gedrick

Et malgré tous ces arguments, cette saison 7 est tellement aguichante. Parce que enfin, les auteurs se sont décidés à rompre le train-train. Enfin, Dexter Morgan va être confronté à sa soeur. Il était temps… ou bien est-ce trop tard ? Les tergiversations de Debra, la saison dernière, ont été à deux doigts de faire sombrer le personnage dans le grand-guignol (à l’image de la saison, remarquez). Sans jouer les pères la vertu, l’idée de voir Dexter et Debra se sauter allégrement n’est pas franchement glorieuse.

On regrette beaucoup que la découverte par Debra du hobby de son frère, évacuée par tous les showrunners précédents, ne soit pas intervenue plus tôt. Ils étaient persuadés qu’elle signifierait la fin de la série. Rien n’est moins sûr.

Quoi faire ? Regarder ? Ne pas regarder ? Pas évident de choisir, tant l’image de la série en a pris un coup. Comment regarder avec sérieux ce qui peut arriver à Batista et La Guerta, qui ont joué les utilités à de trop nombreuses reprises ? Comment apprécier la pourtant formidable voix-off de Hall quand tant de fois elle ne fut utilisée que de façon purement illustrative ?

Jeu dangereux que celui de la série qui perdure et joue trop sur ses acquis. Une fois ses défauts magnifiés, difficile de trouver à nouveau de l’envie pour elle… même quand une saison s’annonce à ce point aguichante.

Au rang des points positifs, le casting fait un peu saliver, avec entre autres la superbe Yvonne Stahovski (Chuck), Calista Flockhart (Ally McBeal, mais seulement dans le premier épisode, à priori) mais aussi et surtout l’excellent et sous-estimé Jason Gedrick (Murder One et plus récemment Luck).

Dexter revient pour 13 épisodes à partir du Dimanche 30 septembre, sur Showtime pour ce qui devrait être l’avant-dernière saison de la série.

 

DEXTER, Saison 7 (SHOWTIME)

Créée par James Manos Jr.

Showrunnée par Scott Buck

Avec Michael C. Hall (Dexter Morgan), Jennifer Carpenter (Debra Morgan), David Zayas (Angel Batista), Lauren Velez (Maria La Guerta), James Remar (Harry Morgan), C.S. Lee (Vince Masuka)

Partager