Scuds Real Life : tournage Scuds #7

John Plissken et The Old Cuban avant le « roll camera ». On notera leur décontraction phénoménale malgré l’immense pression d’un tournage de Scuds. Immense !

Salutations, amis terriens. Plissken here. Et si on glissait un peu de webréalité dans ce blog, mmmmh ??? Alors que la planète entière, et bientôt tout le système solaire, chante les louanges de Scuds, John Plissken vous donne l’occasion de découvrir les coulisses exceptionnelles et spectaculaires d’un tournage de Scuds #7 qui ne le fut pas moins.

Le lieu : dans la tannière parisienne secrète du Old Cuban.
Le jour : vendredi 3 juillet, quelque part dans le temps, entre 22h et 2 heures du matin.
La température : entre 30 et 35 degrés celsius (40 lorsque Fanny, notre productrice monteuse, entama soudainement un flamenco endiablé sur la table basse de nos Macs. La chaleur a fait complètement dérailler la pauvre petite).
Le cadreur : Shadi, pieds nus comme certains autres membres de l’équipe qui partagent son peu d’intérêt pour l’hygiène plantaire.
L’atmosphère : irrespirable.

Dans quelques jours vous découvrirez le résultat de ce Scuds #7 tourné façon cocotte minute.
On y cause de la saison 5 de Lost, de la récupération agaçante du terme « geek » et de la fascination de Jérome et Arnaud pour les gadgets tech (parce que moi, hein, bof…)

Pour info, les photos de ce post ont été prises avec un Canon IXUS

Fanny, monteuse attitrée de Scuds, étrennait ce soir sa casquette de productrice. Une casquette éreintante.

70 à 7, 1 millions de pixels, acheté en novembre 2007 à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, juste avant un départ avec trois potes (dont Jérôme) pour Bangkok. Et oui je sais : Osef.

Enfin, sachez que vous pouvez également admirer ces souperbes clichés sur le fil twitter du dit Jérôme : http://twitter.com/jeromekeinborg.

Trois Macs, du rhum, des clopes et une cam : les fondamentaux de Scuds.

Shadi, notre cadreur. Ne travaille qu’à la bière et au vin. Et assis. Je désespère de notre belle jeunesse.

Jérôme, Arnaud, Shadi not’ cadreur et des Macs luisants. Et vas y que je clope à donf alors que fumer tue (j’invente rien, c’est écrit sur les paquets).

John Plissken, géant parmi les géants, doit se pencher pour entendre les suggestions d’Arnaud le Hobbit (à gche et debout)

Coming next… une petite carte postale du Japan Expo/Comic Con de Villepinte…

End of transmission…

Partager