Sekiro – Shadows Die Twice : Official Artworks

Sekiro – Shadows Die Twice : Official Artworks

Note de l'auteur

Dans le cadre de leur collection d’artbooks, Mana Books lance en ces derniers mois de l’année un ouvrage consacrée au dernier titre de FromSoftware hautement estimé : Sekiro – Shadows Die Twice.

Pour l’occasion, Mana Books met les petits plats dans les grands par rapport à l’édition japonaise de Kadokawa et se réserve une couverture exclusive, forte d’une jaquette avec effet de cire toilée du plus bel effet et qui donne un certain cachet à l’ouvrage. Avec ses 304 pages et un format 210 x 297 mm, ce Sekiro Official Artworks présente très bien.

Cet artbook se divise en trois grandes parties, avec un premier morceau qui occupe les deux tiers de l’ouvrage, et concerne les artworks principaux. Ils reprennent les différents décors que le Loup traverse durant le jeu, présentant tous les travaux préparatoires qui ont servi à les concevoir. Les pages sont réparties suivant les grands niveaux du jeu, comme le domaine Hirata, les alentours d’Ashina ou le palais de la Fontaine, des noms qui parleront à tous ceux qui ont su traverser les épreuves du titre. On y trouve des illustrations classiques, se composant d’un décor et de son ambiance lumineuse, généralement accompagnées du héros pour se rendre compte des échelles. Mais certaines pages proposent également des travaux sur des détails précis, comme des estampes décorant des passages importants, quelques objets ici et là, voire même leurs modélisations 3D. Certains artworks ont l’air d’être des paint overs sur des rendus 3D. C’est d’ailleurs dommage que le texte se limite à un simple titre, et ne prenne pas la peine de préciser ni la technique, ni l’artiste à l’origine de l’œuvre. On aurait aimé en apprendre davantage et on se retrouve face à une simple quoique jolie galerie.

La deuxième section met un peu plus l’accent sur les personnages et les divers objets. On a donc droit à plusieurs artworks sur les personnages principaux, autant des travaux de design que des illustrations les mettant en scène. Le travail est, comme on s’y attendait, remarquable, une gageure quand on voit la direction artistique sur le titre final. Encore une fois, c’est vraiment dommage de ne pas avoir quelques textes pour expliquer les choix de design, ou simplement le nom des artistes. L’enchaînement des illustrations restent très joli, et se sert souvent de la pleine page afin de profiter du travail artistique. A noter quelques pages réservées à la prothèse du Loup, avec un vrai travail de recherche, schémas à l’appui, pour rendre l’outil le plus crédible possible. La dernière section, très courte, fait la liste de tous les objets et techniques (voire même les succès du jeu) que l’on peut trouver dans Sekiro, avec descriptifs. Un index sympathique mais pas essentiel, surtout quand on aurait aimé plus de texte dans les pages précédentes.

Ce Sekiro Official Artworks est un bien bel objet, rempli d’illustrations magnifiques et de designs splendides, parfait pour ceux qui ont aimé la direction artistique de Sekiro. Mais l’ouvrage s’apparente plus à un livre d’art, exposant simplement ses œuvres, qu’à un bouquin qui s’attarde sur la création artistique du jeu, faute de contenu explicatif. On regrette également de ne pas avoir le nom des artistes, qui auraient mérité un minimum de reconnaissance pour leur travail. Un bel artbook certes, mais un peu succinct dans son contenu éditorial.

Sekiro – Shadows Die Twice: Official Artworks

Editeur : Mana Books
Pages : 304 pages
Prix : 30 euros

Partager