• Home »
  • CINÉMA »
  • Sept actrices qui pourraient incarner Catwoman dans Gotham City Sirens
Sept actrices qui pourraient incarner Catwoman dans Gotham City Sirens

Sept actrices qui pourraient incarner Catwoman dans Gotham City Sirens

On sait depuis décembre dernier que DC et la Warner planchent sur une adaptation ciné du comics Gotham City Sirens, qui voit Catwoman, Poison Ivy et Harley Quinn fomenter un triptyque redoutable. S’il est déjà établi que David Ayer et Margot Robbie rempileront chacun de leur côté, le reste de la distribution est encore brumeux. Tout juste a-t-on lu que Megan Fox serait tentée par le rôle d’Ivy. Pour Catwoman, qui nous intéresse aujourd’hui, c’est silence radio.

Paru entre juin 2009 et août 2011 aux États-Unis, Gotham City Sirens sort tout droit de l’imagination de Paul Dini – créateur génial à l’origine du personnage d’Harley Quinn et l’un des artisans de la première série animée sur Batman – et du dessinateur Guillem March. Après le onzième numéro, Dini a cédé sa place à Tony Bedard (#12-#15) et Peter Calloway (#16-#26). Visuellement, outre l’implication importante de March, on retrouve celle d’Andres Guinaldo, qui a laissé son empreinte sur quinze chapitres. Pour ce qui est de l’histoire, elle nous plonge dans la cohabitation mouvementée de Catwoman, Poison Ivy et Harley Quinn qui ont décidé, non sans avoir discuté virilement, de nouer un partenariat explosif. À partir de cette entente, toutes sortes de problèmes vont s’abattre sur elles, ce qui permet aux lecteurs de visiter les recoins les plus sombres de leur passé et leurs répercussions sur le présent.

sirensChacune a droit à plusieurs arcs, avec une qualité variable selon les dessins et les intrigues. Sans la dévoiler, la fin s’avère quelque peu décevante. Pour Catwoman, l’intérêt se porte vite sur les paradoxes du personnage, pourvu d’une détermination inoxydable mais aussi frappée par différentes formes de fragilité, qu’elles soient physique (cardiaque) ou mentale (ses souvenirs deviennent une denrée convoitée). Selina Kyle doit non seulement affronter les fantômes du passé, mais elle est forcée de composer avec l’instabilité de ses partenaires, tour à tour endoctrinées par deux figures imposantes.

Évidemment, aucun détail n’a fuité pour l’instant. On ignore donc toujours si le film adaptera totalement l’histoire, la reprendra en partie ou se contentera de clins d’œil plus ou moins discrets. Plutôt que de se livrer à des spéculations liées aux événements dépeints dans ces centaines de pages, focalisons-nous sur les comédiennes qui pourraient sortir les griffes et prendre la suite de Lee Meriwether, Michelle Pfeiffer et Anne Hathaway.

Avant de parcourir ce top, quelques précisions s’imposent. Les actrices sont classées par ordre alphabétique et sont au nombre de sept parce que… pourquoi pas ? Aussi, cette liste a été concoctée avec des morceaux de subjectivité et une pincée d’ignorance (le « comédex » est tellement grand, prétendre à l’omniscience serait osé). Alors n’hésitez surtout pas à proposer vos choix dans les commentaires. On y va ?

LOLA KIRKE (26 ans)

lola kirke
Depuis 2014, elle incarne une hautboïste pétrie de talent dans la géniale Mozart in the Jungle et commence à faire son trou sur grand écran, puisqu’après une apparition dans Gone Girl, elle s’est illustrée l’année dernière dans Mistress America, où elle forme un duo pétillant avec Greta Gerwig. Dès septembre prochain, on pourra la voir aux côtés de Tom Cruise et Domhnall Gleeson à l’affiche d’American Made, le nouveau long métrage de Doug Liman (La Mémoire dans la peau, Edge of Tomorrow). Le rôle de Catwoman est clairement à contre-courant des personnages que Lola Kirke a pu jouer jusqu’ici, il s’agirait donc d’un défi intéressant pour elle.

BLAKE LIVELY (29 ans)

blake lively
Dès qu’elle se glisse dans un plan, Blake Lively est du genre à nous éclabousser de sa classe magnétique et à dissoudre tout ce qui peut l’entourer. Il faut la voir dans le mésestimé Adaline ou dans Café Society pour comprendre. Elle ne semble pas non plus allergique à l’univers DC puisqu’elle est apparue dans Green Lantern il y a six ans – et contribue à le rendre supportable par sa seule présence. Dans la peau de la féline cleptomane, elle aurait de quoi faire de l’ombre au Deadpool de Reynolds.

HANNAH MARKS (23 ans)

hannah marks
Pour beaucoup, le nom d’Hannah Marks n’évoquera rien. Et on ne peut pas leur en vouloir car à moins d’avoir suivi La diva du divan, Weeds, Awkward. ou The Real O’Neals (soit tout de même une quarantaine d’apparitions), il est peu probable que vous la connaissiez. La récente diffusion de Dirk Gently’s Holistic Detective Agency est l’occasion de résoudre cette anomalie. Dans cette série déjantée, la comédienne endosse le rôle d’une jeune femme atteinte d’une maladie fictive et qu’une bande de mystérieux punks va prendre sous son aile. Un personnage qui lui permet d’exprimer différentes facettes (vulnérable, battante, sensible), et qui nous pousse à miser sur elle.

RUTH NEGGA (35 ans)

ruth negga
Du film de zombie (World War Z) à l’épopée fantastique (Warcraft), Ruth Negga semble goûter à tout puisqu’on la verra aussi à l’affiche du prochain Jeff Nichols (Loving, bientôt en salles). Une démarche éclectique qui l’a aussi menée à croiser la route des agents du S.H.I.E.L.D. dans la série éponyme. On l’a remarquée l’an passé dans l’adaptation télévisuelle du comics Preacher, où elle incarne une femme revancharde et badass. Si la Selina Kyle de Sirens n’est pas métisse, il serait profondément stupide de s’arrêter à ce genre de détail, sous peine de passer à côté de cette pépite venue d’Irlande.

KRISTEN STEWART (26 ans)

kristen stewart
Bon, on pressent déjà les levers de sourcils (ou les soupirs navrés). Mais si on prend le temps d’examiner avec sérieux la proposition – en balayant l’image toxique de Twilight -, Kristen Stewart paraît tout indiquée pour entrer dans la boucle des candidates. Indéniablement un choix empreint d’audace, son intronisation enclencherait à n’en pas douter une shitstorm de grande ampleur sur les réseaux sociaux. Du même type que celle ayant suivi le choix (judicieux) de Ben Affleck pour Batman. Pourtant, depuis 2012 et sa dernière apparition dans Twilight, la comédienne n’a cessé de remodeler l’image que certains s’étaient empressés de lui coller au fer rouge. D’American Ultra à Café Society, en passant par Sils Maria, l’actrice a prouvé qu’elle savait faire autre chose.

NATALIA TENA (32 ans)

natalia tena
Côté pile, Natalia Tena a participé à deux des plus grands projets audiovisuels de tous les temps (la saga Harry Potter, Game of Thrones). Côté face, elle était reléguée à des rôles (Nymphadora Tonks/Oshsa) dont on se souvient mais plutôt placés en retrait. Pour avoir un meilleur aperçu de son talent, il vaut mieux piocher dans sa filmographie intimiste, qui la met plus en valeur et où elle peut notamment afficher son aisance dans deux langues (elle est anglo-espagnole). C’est notamment le cas dans 10.000 Km, qu’il faut voir autant pour sa performance que pour le propos sur les relations à distance. Vu son style de jeu et ce qu’elle a montré, le rôle de Catwoman lui irait bien.

MARY ELIZABETH WINSTEAD (32 ans)

mary elizabeth winstead
Béguin piégé pour Michael Cera dans Scott Pilgrim, zigouilleuse d’insectes extraterrestres dans la sympathique BrainDead, la comédienne s’est également distinguée en 2016 pour sa performance dans 10 Cloverfield Lane, qui vaut définitivement le détour. Touche à tout, possédant cet alliage de charme et de caractère, Mary Elizabeth Winstead a donc plusieurs cordes à son arc. De la comédie romantique au film de SF, elle ne semble rien s’interdire. Et ça tombe bien, car on l’imagine parfaitement dans la peau de Selina Kyle et de son alias.

Partager