• Home »
  • SÉRIES »
  • En rouge et noir, le retour des Shelby ! (critique Peaky Blinders, s3e1)
En rouge et noir, le retour des Shelby ! (critique Peaky Blinders, s3e1)

En rouge et noir, le retour des Shelby ! (critique Peaky Blinders, s3e1)

Note de l'auteur

Nous l’avions abandonné dans un champ, juste survivant d’une tentative de mise à mort. Deux femmes s’arrachaient son amour, alors que sa tante tuait celui qui l’avait trainée plus bas que terre. Thomas Shelby (Cillian Murphy) est de retour !

10861693-low_res-peaky-blinders-3C’est un retour avant tout en couleurs. Nous voilà deux ans après les événements dictés ci-dessus. Nous sommes dans une église, et devant l’autel, Thomas et Arthur. D’un côté de l’aile, des soldats anglais, tous habillés de rouge. De l’autre, les membres des Peaky Blinders, de noir vêtu. La mariée seule dénote dans cette dichotomie. La voilà arrivant tout en violet. La musique est lancée.

Peaky Blinders met donc en avant sa palette graphique avant d’entrer dans le vif du sujet. Les yeux bleus perçants de Tommy et le rouge de la famille de la mariée. L’identité de cette dernière reste cachée au début de cet épisode, première surprise pour appâter le téléspectateur. Tout se passe de nuit, mais il y aura du rouge, du noir et les lumières d’un grand feu de camp. Le temps est passé, qu’est devenue la famille la plus célèbre de Birmingham ?

peaky-blinders-season-3Alors, une avancée dans le temps, c’est souvent une gageure. Mais ici, elle est bienvenue. Il y a du mystère dans l’évolution des personnages, même si comme d’habitude, la famille reste plus soudée que jamais. Le mariage, c’est l’occasion de tous les rassembler, les proches, mais aussi les membres orbitant autour d’eux. De la secrétaire, Lizzie (Natasha O’Keeffe), au prêtre Jeremiah Jesus – qui rappelle d’ailleurs que l’Angleterre a, de tous temps, été multiculturelle, les hommes de mains et des bébés, ils sont tous là. Polly (Helen McCrory), royale et cinglante. Ses cheveux sont plus courts, allant avec la mode. Arthur (Paul Anderson), toujours magistral de maladresse, et de violence rentrée comme son frère, John (Joe Cole). Mickael (Finn Cole), qui promet d’être à la hauteur de ses cousins (aparté : Finn est bien le frère de Joe. Oui, j’ai mis du temps à le savoir). Les dialogues, courts et cinglants révèlent l’équilibre et les relations entre les personnages, anciens et nouveaux venus.

peaky-blinders_0Et si l’astuce scénaristique fonctionne bien, ce panorama permet de tenter de rattraper les deux années écoulées. L’Histoire elle n’est jamais bien loin. Le vieux continent se rappelle à Thomas, il va lui falloir s’y plonger. En gros, un épisode qui donne les fondamentaux de la saison à venir, et les principaux axes scénaristiques, sans oublier des retrouvailles avec les Shelby, laissant planer assez de mystères pour se demander comment ils en sont arrivés là. (Et ai-je parlé de la photo ?)

Partager