Shopping de Noël 2016 : Les bons plans pour moins de 20 €

Shopping de Noël 2016 : Les bons plans pour moins de 20 €

Noël et la corvée des cadeaux… Que choisir pour ravir le fan de Pop Culture ? Ne t’inquiète pas cher lecteur, le Daily Mars est là pour toi et t’aidera à trouver ZE cadeau qui fait plaisir, l’indispensable du superflu. Avec une sélection en fonction de ton budget (par palier de 10 euros), nos rédactrices et rédacteurs t’aident dans ton choix (avec des images cliquables, tu feras tes courses au chaud, chez toi, en toute sérénité), il ne te restera plus qu’à mettre ton numéro de carte bancaire (l’altruisme a ses limites, hein).

 

Jérôme Tournadre

The Nice Guys parce qu’il faut avoir une preuve que Ryan Gosling peut être très drôle, parce que John Goodman est génial (ha c’est Russell Crowe ? Autant pour moi, il est génial aussi), parce que Shane Black s’améliore au fil des ans, parce que la photo du film est superbe, parce qu’il y a la meilleure bande originale de l’amour, mais par-dessus tout parce que c’est un film que je voulais déjà revoir alors que j’étais encore dans la salle de cinéma. Du boogie dans ton cœur pour 18 euros.

 

 

 

 

Florian Falcucci

maxresdefaultInside, le dernier bébé de Playdead, les gars derrière le fameux Limbo. Avec son univers pessimiste et totalitaire, ses couleurs froides et majestueuses et ses morts douloureuses et sans pitié, on va finir par croire que ces développeurs ne connaîtront jamais la joie. Mais ce serait dommage de passer à côté de l’un des titres les plus aboutis et incroyables de cette année 2016, avec cette fin sans concession et particulièrement bien fichue. Pour découvrir tout ça, c’est direction Steam pour 19,99 petits euros.

 

Yann Kerjan

Sex and the Series est une étude des sexualités féminines aux travers d’une sélection de séries contemporaines. Nul besoin d’être une ou un acharné des flux sériels. Iris Brey – Docteure en Cinéma – s’attache à définir les enjeux de chaque référence en les plaçant en perspective avec l’émergence de personnages féminins toujours plus complexes sur le format depuis les années 2000.
Que ce soit pour offrir à ce cousin sériephile un peu macho afin de lui inculquer le concept de « Male Gaze » ou bien pour surprendre sa cousine féministe en la guidant sur la voix de la révolution télévisuelle, cet ouvrage s’impose et ne vous coûtera que 18,90 € (Soap éditions).

 

 La première saison de Dix pour cent date de 2015 (diffusée sur France 2 en octobre) mais cela reste encore aujourd’hui l’une des plus belles trouvailles sérielles françaises. Créée par Fanny Herrero et mise en scène par Cédric Klapisch, la série louvoie généreusement dans le monde trépident et truculent des agents de stars en trouvant cet amalgame – encore trop rare sous nos latitudes – entre comédie et drame.
Pour patienter jusqu’à la saison 2 qui sera très attendue (et forcément très commentée) en 2017, voici un cadeau de rattrapage pour 20 euros tout juste. À noter que cette saison a été plébiscitée par l’A.C.S.

 

51c5ujg-zqlEn pleine période des bilans de fin d’année, le classement établi dans TV (the Book) force le respect. Il faut préciser qu’il a été concocté par deux des sommités les plus pointues en matière de critique séries outre atlantique : Alan Sepinwall (Uproxx) et Matt Zoller Seitz (NY Mag./Vulture). Au-delà d’un classement, fut-il parfaitement délimité comme c’est le cas ici, mais forcément sujet à débat, le duo se succède pour une série de critiques sérieuses, constantes, approfondies avec même cette dose d’humour qui caractérise les spécialistes anglo-saxons. « TV (The Book): Two Experts Pick the Greatest American Shows of All Time » est en anglais au prix de 18,99 €.

 

Douglas MacDouglas

vvitchOubliez Don’t Breathe et jetez-vous sur The VVitch, LE meilleur film d’horreur de l’année ! Réalisé par le p’tit jeune Robert Eggers, ce film de sorcière à la fois sobre et délicieusement beau est un authentique classique instantané qui revigore le genre, un peu comme son cousin spirituel It Follows sorti en 2015. Anticlérical et féministe jusqu’au bout des ongles, il parvient comme l’avait fait Shining à distiller une terreur lourde et oppressante, le tout sans se vautrer dans les jump scares paresseux. Et puis rien que pour avoir donné vie à la chèvre la plus flippante du cinéma, il vaut bien ses 16,99 petits euros.

 

 

Si vous voulez offrir LA bande dessinée de la rentrée, jetez-vous sur l’incroyable Shangri-La de Mathieu Bablet. Le Grenoblois nous raconte un récit dystopique, dans un monde où les hommes vivent dans l’espace, loin de la Terre, entourés de drôles de créatures créées génétiquement. Une histoire sans concession, parfois un peu caricaturale, mais avec un sens du rythme qui se mêle à un art du dessin louvoyant entre gros plans et planches pleines pages. L’ouvrage, édité par Ankama, est dans la tranche haute de notre sélection avec ses 19,90 euros, mais il les vaut largement.

 

Stif

Concert absolument mythique, indispensable à la constitution d’une discothèque digne de ce nom, le live de Dylan du 26 mai 1966 au Royal Albert Hall vaut largement ses misérables 18,99 euros. Véritable chemin de croix, cette tournée Folk/Rock marquera pour le jeune Bob une rupture nécessaire entre son image de beatnik et ce qu’il est réellement, un artiste insaisissable. Pour opérer cette métamorphose, Dylan choisira de découper chacun des concerts de 66 en deux parties, la première étant acoustique et la seconde électrique. Bien entendu, le passage de la guitare folk à la guitare électrique ne se fera pas sans douleur, Dylan se faisant régulièrement invectiver par son propre public. D’ailleurs si ce live est devenu légendaire, c’est en partie en raison de ce fameux « Judas » lancé par un fan furieux, accusation de traîtrise à laquelle Dylan répondra son non moins mythique « I don’t believe you… you’re a liar » avant de se tourner vers son groupe et leur dire « play it fuckin’ loud! ».

 

Mathieu Poitier

Un Tokyo post-apocalyptique… Une jeunesse en perdition et une société au bord de l’implosion… Un fanatisme religieux grandissant et les prémisses de la fascination pour l’atome… Vous avez compris…! On l’a attendu longtemps, très longtemps et enfin, en 2016 notre patience a été récompensée. L’éditeur Glénat nous propose le premier tome du mythique et matricielle Akira de Katsuhiro Ōtomo, dans le sens de lecture originel. Plus fidèle à l’édition japonaise, cette nouvelle mouture de la bombe cyberpunk a également été retraduite et conserve les onomatopées d’origine, afin que l’expérience soit la plus authentique possible. C’est incontestablement l’événement manga de cette année 2016 et le parfait cadeau pour (re)découvrir cette œuvre indispensable, pour la modique somme de 14,95 euros. Indispensable !

 

InTheBlix

Nettement plus intéressant que le Marvel Cinematic Universe (le « ème si iou » pour se la péter), le DC Universe (« di ci iou »… idem) mérite de s’y pencher sérieusement (excepté la purge atomique Suicide Squad). La version longue de Batman V Superman de Zack Snyder comble les manques de la version courte et offre un spectacle mature et plaisant assez éloigné des funs mais interchangeables et périssables Marvelleries.

 

 

 

scRed

tmb_mh_cleanyourclockL’album testament de Motörhead, Clean Your Clock n’est pas forcément le meilleur témoignage live de la bande à Lemmy Kilmister mais certainement le plus émouvant. Au programme, tous les titres cultes du groupe, de Bomber à Ace of Spades en passant par Overkill et Orgasmatron, mais aussi quelques fulgurances bluesy (Whorehouse Blues, Lost Woman Blues) et des perles rares (Over the Top, Rock It).  Enregistré à Munich durant leur dernière tournée, une ville que Lemmy appréciait particulièrement pour la chaleur et la dévotion du public allemand, l’histoire retiendra qu’à cause d’une bande de décérébrés armés de fusils d’assaut, le public français fut privé du baroud d’honneur de Motörhead dans la capitale quelques semaines plus tard… Et pourtant, Lemmy voulait jouer quand même.

Retrouve la liste complète de ces bons plans sur Amazon,

Partager