Sky.Doll : le retour après 10 ans d’attente !

Sky.Doll : le retour après 10 ans d’attente !

Note de l'auteur

La BD Sky.Doll d’Alessandro Barbucci et Barbara Canepa est de retour dans ce tome 4, intitulé Sudra, dix ans après la parution du tome 3, la ville blanche, deux ans après une première version en noir et blanc.

Sky Doll 04 - C1C4.inddL’histoire : Noa, Roy, Jahu, Cléopatre et Yhala se cachent sur la planète Sudra. Ici, de nombreuses religions vivent en parfait harmonie, l’occasion pour Noa d’en profiter pour soigner anonymement hommes et animaux. Mais un secret se cache sur la planète, qui va lui permettre d’en savoir plus sur ses origines. Pendant ce temps, le Génie des Miracles cherche encore à libérer Agape, tout en se servant de Ludovique, la pâpesse de Papathéa.

Mon avis : Il y a des séries, comme ça, qu’on va attendre des années avant de voir la suite. Ce fut le cas du Peter Pan de Loisel, avec cinq ans de moyenne entre les derniers tomes. Ici, il aura fallu attendre le double pour connaître la suite des aventures de l’ancienne poupée prostituée laveuse de voiture, Noa. En paix, enfin, vivant tranquillement sur une planète inconnue, gagnant secrètement sa vie en utilisant ses pouvoirs. Depuis bien longtemps, on savait que Ludovique et Noa était lié. Ce tome permet de faire toute la lumière sur les raisons et les moyens mis en œuvre pour cela. Mais ce n’est pas encore la fin, loin de là. De planète en planète, Noa cherche à exister par elle-même, seule Sky.Doll, androïde, accompagnée d’extraterrestres.

Sky Doll T04 - PAGES INT.inddSi le dessin, comme le scénario d’ailleurs, de cette série, vous dit fortement quelque chose, c’est que Barbucci et Canepa sont aussi les parents de l’extraordinaire W.I.T.C.H. Publiée tout d’abord dans Minnie mag, la série eut tellement de succès que la revue fut rebaptisée W.I.T.C.H. mag. Au dessin et au scénario, un couple, qui travaille pour Disney, Alessandro Barbucci pour le monde de l’édition, Barbara Canepa pour les studios. Si entre 1997 et 2000, les deux Italiens se consacrent donc à cette série pour enfant, c’est au tournant du millénaire qu’ils lancent Sky Doll, il y a donc 16 ans, destiné à un public adulte, publié chez Soleil et diffusé dans plus de 28 pays. Ils ne lâchent pas pour autant le public enfant, avec notamment leur œuvre Monster allergy qui a notamment été adapté en dessin animée sur Cartoon Network.

Autant dire que le couple est prolixe, Alessandro Barbucci travaillant aussi sur la BD Ekhö monde miroir avec Christophe Arleston (Lanfeust de Troy…). Mais ils n’ont jamais autant d’équilibre que quand ils travaillent ensemble (Ekhö, pour toutes ses qualités, utilise de manière agaçante, un humour sexiste). Si Noa, comme tous les personnages féminins, est très sexy, c’est pour mieux assumer ce fait, l’utiliser soit pour l’art, soit pour l’amour. Alors autant dire que ce tome était très attendu.

Sky Doll T04 - PAGES INT.inddAidés aux couleurs par Cyrille Bertin, ce tome est avant tout une aventure d’atmosphère. Alors oui, on reste un peu sur sa fin, dix ans d’attente pour un avancement assez moindre finalement dans la résolution du mystère Noa. Mais c’est un tel plaisir de retrouver Jahu, Roy, Noa et ses amies, qu’il serait difficile de trop râler. Car Sky.Doll, c’était avant tout une claque il y a 16 ans, dans un graphisme totalement nouveau dans sa sensualité, sa critique (parfois trop appuyée) de la religion, ses personnages attachants et ses sous-entendus très crus. Le dessin comme les couleurs promettent profondeur et complexité sur des vignettes qui fourmillent de détails sans que cela ne soit au détriment de l’histoire.

Une lumière incroyable dans cet ouvrage, aux teintes ocre et rose, là où le premier volume était plutôt bleu sombre, le deuxième aigue-marine et le troisième plus bordeaux. Mais toujours avec cette profondeur et cette variété des teintes qui donnent tant de relief à l’univers inventé par ce duo, dont on atteint la suite avec impatience. À dans 10 ans ?

Autour de la BD : Il y a deux ans, ce tome était déjà publié en tirage limité, noir et blanc. Voici l’ouvrage définitif.

Si vous aimez : Il y a un petit côté Cybione d’Ayerdhal dans cet ouvrage, qui mélange réincarnation, sexe joyeux et volonté de liberté.

En accompagnement : Un bon martini, accompagné d’une poignée de chamallows pour le côté très pop !

Extrait : « – Chaque vendredi, on rentre avec des kilos de fruits et de légumes… Alors qu’on n’a pas un sou ! Et c’est pas tout ! Tu avais promis à Roy de ne plus jamais utiliser ces… pouvoirs. »

Sortie : Le 15 juin 2016, éditions Soleil, 56 pages, 14,95 euros.
sky-doll,-tome-4---sudra-408417

Partager