Bruyant et Attachant (Speechless / ABC)

Bruyant et Attachant (Speechless / ABC)

Note de l'auteur

Nouvelle sitcom diffusée sur ABC à ranger entre Malcolm et The Middle, Speechless souffre de précipitation, mais ne manque pas d’énergie.

© ABC/Adam Taylor

© ABC/Adam Taylor

La famille est une tradition dans la sitcom américaine. Lieu d’échanges, de disputes, de rires, elle accueille toutes les évolutions possibles de la comédie tout en ménageant des moments d’émotion brute. Le terreau parfait qui contamine jusqu’aux séries d’amis, de Friends à Big Bang Theory, les transformant en récits familiaux théoriques. La famille, c’est aussi un lieu bruyant, plein de fougue et d’énergie. Une cacophonie où s’élève le rire parce que les multiples dysfonctionnements sont matière à produire de la comédie.

Et question bruit et énergie, le pilote de Speechless en a à revendre, quitte à confondre parfois vitesse et précipitation. Pris dans l’engrenage de l’excès d’enthousiasme incarné par la mère, Maya (Minnie Driver), la vingtaine de minutes se déroule pied au plancher, adoptant la conduite vigoureuse de madame, pendant laquelle on passe par tous les états : euphorie, fatigue, peur, rendus légèrement béats par ce shoot d’adrénaline. Et finalement, un peu comme le flic dans sa voiture, on ne tiendra pas rigueur des écarts de Speechless.

© ABC/Adam Taylor

© ABC/Adam Taylor

Le pilote est symptomatique de son époque : convaincre le plus rapidement possible. Exposition fulgurante, contraction des blagues à la minute, l’épisode ne respire plus, aligne ses qualités façon lettre de motivation en mode speed dating en espérant que dans le lot, certaines feront mouche. Et c’est le cas, mais l’épisode invite surtout à voir au-delà de la nécessité d’en montrer trop. De cet ensemble un peu bordélique émane une douce folie séduisante. Celle qui irradiait Malcolm, Raising Hope et que l’on retrouve toujours dans The Middle. Les Heck s’entendraient bien avec les DiMeo. Ils ont une même façon de prendre la vie, malgré les obstacles dressés sur leur route, artisans de leur bonheur mais aussi de leurs petites pannes.

Belle promesse, Speechless annonce aussi bien un rollercoaster de l’humour, tout en dégageant une exploitation plus sérieuse du handicap. L’épisode a l’intelligence de ne pas s’effacer derrière son sujet, mais de profiter de lui pour rire, comme pour réfléchir. C’est une sitcom qui parle d’une famille dont un des enfants est handicapé et comment cela affecte leur dynamique. En prenant pour thème de l’épisode la difficulté pour son frère, notamment, de trouver sa place dans cette énergie, Scott Silveri nous rassure sur ses intentions.

Créé par Scott Silveri
Avec : Minnie Driver (Maya DiMeo), John Ross Bowie (Jimmy DiMeo), Mason Cook (Ray DiMeo), Micah Fowler (J.J. DiMeo), Kyla Kenedy (Dylan DiMeo), Cedric Yarbrough (Kenneth),…

Partager