Steven Spielberg sur l’Affaire Mortara avant Robopocalypse

Steven Spielberg sur l’Affaire Mortara avant Robopocalypse

Steven Spielberg UneNous attendions avec impatience Steven Spielbeg sur Robopocalypse (voir ici) mais avant de retourner (enfin) à la Science-Fiction, l’ami Spielby va reprendre sa collaboration avec le scénariste Tony Kushner (Lincoln, Munich) pour adapter sur grand écran l’Affaire Mortara. Le Daily Mars a effectué un travail d’investigation forcené pour te résumer cette affaire (oui, nous avons lu Wikipédia). Résumons. 1851, Une famille juive du ghetto de Bologne embauche « illégalement » une nourrice chrétienne de 14 ans pour le bébé Edgardo (illégalement car, à l’époque, des juifs ne pouvaient embaucher de personnel chrétien…no comment). Le petit Edgardo tombe gravement malade et la nourrice, pensant sa dernière heure venue, ondoie l’enfant : un coup d’eau sur le front, « Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, je te baptise » et voilà le petit Edgardo presque baptisé. Ce dernier survit à la maladie et, six ans plus tard, la nourrice parle de son acte aux autorités religieuses qui décident d’enlever l’enfant à sa famille. Pour le Pape Pie IX, un peu dur (neuf …dur…hum…), l’enfant est devenu catholique, donc ne peut être élevé par des Israélites sous peine de pourrir dans les flammes de l’enfer des ébouillantés comme dirait ce bon Wang à Jack Burton. Il envoie donc son cerbère Inquisiteur pour enlever l’enfant et l’affaire fera grand bruit, Rome versus Le Reste du Monde (Guillaume 1er de Prusse, Napoléon III, Alliance Chrétienne Universelle, Alliance Protestante, etc)…Je ne vous déflorerai pas le reste de l’intrigue mais si vous êtes curieux, vous trouverez moults détails sur le web.

Source: Variety

Partager