Strike : Swingtown, Fringe et True Blood

Strike : Swingtown, Fringe et True Blood

Salut nerdies ! Je sais, mon absence s’est fait sentir : « qu’allons nous bien pouvoir regarder sans les conseils avisés de Strike, notre pourvoyeur de séries adorées ! » (gémissements de junkies télévisuels en manque…) (nous prions notre aimable clientèle de bien vouloir pardonner à Strike ces accès d’egotrip inappropriés sur ce blog somptueux célébrant sans répit l’humilité et la modestie – NDJP)

Heureusement Strikie is back. Autant vous le dire tout de suite : rien de bien ébouriffant à se mettre sous la dent en matière de nouvelles séries US. Pour les projets réellement intéressants il faudra sûrement attendre le début 2009. D’ici là, les idées novatrices que les auteurs ont pu développer durant la grève, loin de leurs obligations contractuelles récurrentes, auront pu se frayer un chemin à contre-courant du tout venant des productions de l’industrie tels des saumons sacrificiels prêts à copuler afin de fournir la substantifique moelle de nos blinis et autres bagels, mais je m’égare (ouais moi en tout cas j’ai rien compris – NDJP)…

Voici donc trois séries à mon goût parmi les plus intéressantes depuis cet été aux USA (et qui toutes ont été achetées en France : Swingtown par le groupe M6, True Blood par Orange, Fringe par TF1 selon la rumeur – NDJP)

Swingtown (CBS)

S’inspirant de sa propre enfance et de la vie de ses parents, le créateur Mike Kelley signe avec Swingtown un bijou de chronique sur les années 70, relatant la rencontre d’un couple ordinaire coincé dans le modèle familial des années 60 et un couple de personnels navigants initiateur des joies de la libération sexuelle. Ce portrait en creux des deux Amériques d’aujourd’hui, la réac et la libérale, vous fera regarder d’un autre œil vos parents ! A noter la présence de la sublime Lana Parilla, aperçue dans « Boomtown » et, pour vous mes geekettes, Grant Show de « Melrose Place ». Mais si : Jaaaaaaaaake !

Une série nouvelle sur un ton nouveau et sur un thème (l’échangisme) rarement abordé à la télévision américaine hertzien. Ça donne envie, non ? (ça donne envie aux pervers, ouais ! NDJP)

Fringe (Fox)

Nostalgiques de « X-Files » ? Vous en êtes encore à espérer une suite ? Cette série va couler toutes vos espérances. Voici un sous-« X-Files » qui reste tout de même assez plaisant pour oublier pour de bon le couple rasoir Mulder/Scully. Ce nouvel avatar des productions de J.J Abrams suit l’enquête d’un groupe du FBI sur des évènements paranormaux, avec l’inévitable complot de service en toile de fond. Oui, ça me rappelle quelque chose à moi aussi !
Comment vous donner envie en trois points :

  • Une réalisation très efficace, avec des incrustations façon clip vidéo
  • Un personnage principal fou, ce qui n’est pas si courant que ça et laisse présager de quelques bons moments.
  • Des scènes d’épouvante dans la première minute de chaque épisode.

Et en bonus pour les geekettes (Strike aime bien combler les geekettes… NDJP), la présence de Joshua Jackson qui s’est surtout illustré dans la série pour ado la plus mal doublée de l’histoire, « Dawson ».

Donc, Fringe, c’est pas non plus passionnant, mais il faut bien des réserves pour cet hiver et sa météo lamentable. Hiver qui, rappelons-le, a débuté le 11 août cette année !

True blood (HBO)

Le petit bijou de cette rentrée 2008. Une création de Môssieur Alan Ball, le créateur du cultissime « Six Feet Under ». Un pitch simple : les Japonais ont inventé le True Blood, un sang synthétique permettant aux vampires de cesser d’être des hors la loi buveurs de sang humain. Ce coming out massif pose nombre de questions de société, en particulier dans l’Etat du sud où se déroule la série. L’objectif du show est d’interroger l’Amérique sur la place de ses minorités. Remplacez Vampire par Noir, homosexuel, pauvre ou… trader à Wall Street de nos jours et vous vous ferez une idée de la profondeur de ce show autrement plus intelligent qu’une sortie de « NolleauetZemmour » (mais ils t’ont rien fait hé ! NDJP).

Geeks, une seule raison pour ne pas rater cette série: la présence de la plus belle girl next-door de ces 10 dernières années : Anna Paquin.

Sur ce, je rends l’antenne à JP, ici les Buttes-Chaumont, à vous Cognacq-Jay !

Peace
Partager