Le super-héros était un enfant

Le super-héros était un enfant

Les super-pouvoirs ne sont pas réservés aux adultes. Ces derniers ne le savent peut-être pas, mais le monde, l’univers a parfois été sauvé par des enfants ou des adolescents. Ces super-héros n’ont pas forcément dès la naissance des pouvoirs extra-ordinaires, mais les acquièrent par chance ou par hasard. Quant à leur destinée, elle ne sera pas tout le temps sur le chemin du bien. Semaine Avengers oblige, c’est l’occasion de plonger dans ces romans pour ados (et adultes qui les lisent en cachette).

Attention, spoilers : Harry Potter, Animorphs, Mon prof est un extra-terrestre, À la croisée des mondes et Le Soldat Chamane

 

Prophétie et destinée

10230_671162Le super-héros, à l’instar de Superman, ne choisit pas forcément d’être le champion de l’humanité. Il l’est, de par son droit (et devoir de naissance). Ainsi, le jeune sorcier, qui a durablement modifié la littérature pour enfants, devient un héros car il est marqué par l’ennemi de son monde (et lui a survécu). Orphelin, magicien, il possède aussi des pouvoirs inexplicables : il voit ce qui se passe dans la tête de Voldemort, parle aux serpents, son pouvoir annule celui de sa Némésis… Et son avenir est prophétisé. Véritable héros du monde sorcier, il n’est pas seul pour autant à lutter contre les Mangemorts, aidé en cela par Hermione et Ron, qui s’il ne sont pas des sorciers améliorés, compensent leur manque de (super-)pouvoirs par des valeurs comme l’intelligence et l’fidélité. J. K. Rowling lui fait subir souffrances physiques et morales, et le fait grandir tout en le maintenant, un temps, ignorant de cette prophétie. Le super-héros doit d’abord apprendre à être héroïque (pourquoi pas en attaquant un troll dans les toilettes dès le premier volume ?)

À l’inverse, Jamère, dans Le Soldat Chamane de Robin Hobb, est destiné à devenir un soldat de par sa naissance : il est le second fils de sa famille et c’est dans les us de son monde qu’il soit donné à l’armée. Son père décide alors, pour compléter son éducation, de l’envoyer chez ses ennemis pour apprendre d’eux. Là, Jamère sera infecté par une magie qui modifiera sa vision sur le monde. Il deviendra un sauveur, non pas de son propre peuple, mais des Ocellions, des « sauvages » que le peuple de Jamère combattait. N’oublions pas qu’il s’agit aussi d’un livre très fort sur l’image de soi, et la grossophobie. Jamère, en effet, emmagasine la magie des Ocellions et ne cesse de se développer horizontalement, à l’horreur de sa famille. Lutter pour soi, pour les autres, le super-héros use de ses pouvoirs dans un but défini comme noble : celui de la défense d’une civilisation.

Acquérir des pouvoirs

324505Dans les pas de Simone de Beauvoir, nous pouvons aussi dire que dans la littérature enfantine, « on ne nait pas super-héros, on le devient ». Ainsi, certains enfants n’auraient peut-être pas dû traverser tard le soir un vieux terrain vague. Ils ne seraient pas tomber sur un drôle d’extra-terrestre mourant, qui leur transmis un pouvoir, celui de se transformer en animaux pour une durée limitée, pour lutter contre une invasion extraterrestre rampante. Les Animorphs de K. A. Applegate (dont nous vous avions déjà parlé ici, sur le phénomène de résilience) sont des super-héros qui ont du mal à appréhender leurs pouvoirs. Ils manquent de perdre leur individualité en se transformant en fourmis, l’un d’entre eux restera à vie coincé dans une forme de faucon… Mais ce qui les définis, c’est aussi leur choix de lutter contre les extraterrestre. Ainsi, un nouveau venu, David, va acquérir le même pouvoir… et décider de se lutter contre eux.

Un pouvoir peut aussi être intégrer dans un instrument (une bague verte?). Ainsi, dans À la croisée des mondes de Philip Pullman, le jeune Will acquiert un outil, le « poignard subtil », lui permettant de passer d’un monde à l’autre. De plus, il a acquis la capacité de passer totalement inaperçu. Son rôle est prépondérant pour les équilibres entre les mondes et c’est en détruisant le poignard, en sacrifiant son pouvoir mais aussi la possibilité d’un amour avec Lyra, qui ne vit pas dans le même monde que lui, qu’il sauvera l’univers. Lyra, elle, est seule capable de lire l’avenir, la vérité, ce qui se passe dans le monde, grâce à un objet, une boussole, l’aléthiomètre.

Intelligence et découverte

Bruce covilleBruce Coville, dans sa quadrilogie Mon prof est un extra-terrestre, Ciel ! Encore un prof extraterrestre, Mon prof s’allume dans le noir et Mon prof a bousillé la planète, met en avant Peter, un jeune homme timide, intelligent, rêveur, solitaire et à lunettes, bien entendu. Parce qu’il veut d’aller dans l’espace, il se laisse kidnapper par Broxholm, et file sur un vaisseau spatial Le New Jersey. Là, il découvrira de nombreuses espèces et même une certaine télépathie latente. Avant de sauver la planète, aider par son amie Susan et son ancien ennemi, Duncan. Le héros devient super non pas parce qu’il se découvre une capacité, mais parce que cette capacité est aussi découverte par les autres.

Dans Hunger Games, Katniss est non seulement un symbole, elle est une archère hors-pair. Dans Bodyguard, Connor est un champion de kick-boxing découvert par une branche secrètes des services spéciaux britanniques. Tris découvre qu’elle est divergente dans les livres de Véronica Roth, alors qu’elle vit dans un monde où il ne faut pas quitter les sentiers battus. Le héros ou super-héros peut naître différent. Il s’en rend alors compte de par lui-même ou grâce à autrui. Il se découvre des aptitudes par le travail ou le hasard.

L’adolescent, l’enfant, en sauvant le monde, se transforme lui-même. Dépression pour les animorphs, mélancolie amoureuse chez Lyra et Will, vie adulte d’Harry Potter (qui fonde alors sa propre famille, ce qui lui avait été sacrifié par son destin de héros), retour à sa propre vie, loin des conflits, pour Jamère, ces super-pouvoirs sont souvent perdus par la suite. Il ne faut plus lutter pour devenir un adulte alors, il faut simplement vivre.

Partager