The Big Bang Theory offre un nouveau départ à ses héros (épisodes 8×01 et 8×02)

The Big Bang Theory offre un nouveau départ à ses héros (épisodes 8×01 et 8×02)

Note de l'auteur

The_Big_Bang_Theory_Season_6Revoici donc la fine équipe de The Big Bang Theory, qu’on accueille comme une bande de vieux potes dont on n’avait plus de nouvelles depuis des lustres. Quatre mois pour être précis. On a beau les connaître par cœur, ils nous ont manqué, tous autant qu’ils sont. Particulièrement Sheldon qui, bouleversé par un trop-plein de changements (les fiançailles de Leonard et Penny, l’université qui l’empêche d’abandonner la théorie des cordes, l’incendie du magasin de comics de Stuart…), avait décidé de partir seul explorer les États-Unis en train.

Comme d’habitude, les conséquences du cliffhanger de fin de saison sont expédiées dès le premier épisode de la suivante. Mais pas sans savourer la détresse d’un Sheldon en slip, dévalisé alors qu’il profitait paisiblement du confort d’un train-couchette… Priceless. L’épisode garde un bon rythme grâce à deux « intrigues » parallèles : Howard perturbé par l’emménagement de Stuart chez sa môman et Penny coachée par Bernadette pour un entretien d’embauche mémorable.

Big 2Le second épisode embraye sur une brouille entre les deux blondes qui permet à une Amy en pleine régression lycéenne de se la jouer double-confidente. De grands moments de bitch talk qui illustrent une fois de plus qu’Amy tient vraiment une place à part dans la série. Pendant ce temps-là, Sheldon se retrouve obligé d’enseigner à la fac et de donner un cours de physique théorique à Howard. Une occasion en or pour rabaisser le seul gars du groupe à ne pas avoir de doctorat.

Ainsi, le démarrage de cette saison 8 présente trois nouveaux enjeux narratifs qui ont des chances de perdurer : Sheldon en chargé de cours, la cohabitation fusionnelle entre Stuart et la mère de Howard, ainsi que la réorientation professionnelle de Penny. Mine de rien, ces nouveaux départs pourraient bien amener nos héros dans des directions inédites.

Big 1Notons par ailleurs que les rares références « pop culture » s’avèrent finalement très grand public, avec Sheldon se comparant en toute modestie à Gandalf le Blanc puis au Professeur X. Les scénaristes chercheraient-ils à limiter les clins d’œil trop pointus pour plaire au maximum de monde ? Il est évidemment trop tôt pour parler de nouvelle tendance.

Pour le reste, The Big Bang Theory poursuit ce qu’il a toujours su faire : nous faire poiler. Depuis 2007, le public américain ne s’y est pas trompé puisque là-bas, la série a plus que doublé son audience, passant de 8 millions de téléspectateurs pour le pilote à plus de 20 millions pour certains épisodes de la saison 7. Déjà commandées, les saisons 9 et 10 pourraient bien pulvériser les précédents records.

THE BIG BANG THEORY, saison 8, épisode 1 « The Locomotion Interruption »  et épisode 2 « The Junior Professor Solution » (CBS)

Écrits par : Jim Reynolds, Maria Ferrari, Tara Hernandez, Steven Molaro, Steve Holland et Eric Kaplan

Réalisés par : Mark Cendrowski

Avec : Johnny Galecki (Leonard Hofstadter), Jim Parsons (Sheldon Cooper), Kaley Cuoco-Sweeting  (Penny), Simon Helberg (Howard Wolowitz), Kunal Nayyar (Raj Koothrappali), Mayim Bialik (Amy Farrah Fowler), Melissa Rauch (Bernadette Rostenkowski)

Partager