On a vu… les propositions séries de la nouvelle TNT

On a vu… les propositions séries de la nouvelle TNT

Community arrive en France cette semaine… en VF. Photo NBC

Mercredi 12 décembre, six nouvelles chaînes gratuites débarquent sur la télévision numérique terrestre et si vous aimez les séries, il n’y a pas franchement de quoi faire la Olà. Au programme : pas beaucoup de nouveautés, un paquet de rediffusions… et l’impression qu’un certain nombre de fictions, pourtant tout à fait adaptées à ces canaux, ont disparu des écrans radars.

Quand on aime les séries télé et que l’on est Français, on devrait se réjouir de voir arriver six nouvelles chaînes gratuites. Ce n’est pas parce que bon nombre de sériephiles donnent aujourd’hui libre cours à leur passion loin des grilles télé qu’ils n’aiment pas y revenir fréquemment. La diffusion de programmes inédits (The Killing ou Borgen sur Arte, ou des séries françaises comme Ainsi Soient-ils ou Les Revenants), prouve occasionnellement que dans l’esprit du public français, l’expression « série télévisée » a encore un sens. Et que quand on fait des efforts, c’est payant. Au moins en terme d’image.

Le problème, c’est que le lancement de Numéro 23, Chérie 25, HD1 et 6ter (1) s’inscrit dans un contexte difficile. Aujourd’hui encore, les séries télé participent à la définition d’une chaîne et d’un groupe de chaînes, et les hits ne restent pas libres longtemps : le partenariat liant les chaînes du bouquet Orange et HBO en est un des plus éclatants exemples. Du coup, lorsqu’un diffuseur débarque en 2012, alors que les programmes les plus populaires sont déjà diffusées ailleurs, il est clairement difficile de se trouver une ou des séries phares.

Pan Am et Christina Ricci vous donnent rendez-vous sur HD1. Photo Sony Pictures

A ce petit jeu, les deux chaînes qui s’en sortent peut-être le mieux sont HD1 et Cherie 25. La première proposera la sympathique Pan Am, mais aussi Eli Stone avec une rediffusion de Kings (passée sur Série Club) et celle de Flics, avec Frederic Diefenthal (excellente idée !). La seconde proposera d’entrée de jeu une curiosité, Bomb Girls – une série canadienne avec Meg Tilly qui revisite l’effort de guerre entre 1939 et 1945 – ainsi que des rediffusions de The Middle (vue sur Comédie+), Royal Pains (passée sur Canal +), Rookie Blue mais aussi Raison et Sentiments et Orgueil et Préjugés.

Ce n’est pas forcément très neuf, mais ce n’est pas si mal. D’autant que Chérie 25 proposera une shortcom originale (Roxanne, la vie sexuelle de ma pote) avant de proposer une série policière originale de 52 minutes, Dos au mur. C’est suffisamment rare pour être souligné.

Juste en dessous, on a Numéro 23, qui proposera Community en prime time… en VF. On touche là l’autre l’autre problème de la TNT: l’insuffisance de moyens pour proposer la version multilingue, qui pourrait servir l’identité de ces chaînes mais dont la mise en place est remis à plus tard. Sur la chaîne dite de la diversité, on verra également Shameless US (déjà diffusée par le groupe Canal +) et… Lost Girl, une histoire de succube aussi improbable que canadienne.

Dernière de la liste : 6ter, la chaîne familiale qui proposera No Ordinary Family (rebaptisée Super Heros Family), beau bide avec Michael Chiklis et Julie Benz ; Switched at Birth (une production ABC Family) en inédit ainsi que des rediffusions de 90 210 et… Une Nounou d’Enfer. On ne peut pas vraiment dire que ce soit particulièrement excitant mais les choses peuvent changer. On l’espère en tout cas.

Nous voilà donc avec quatre nouvelles chaînes, un beau projet (Community), une série honnête mais courte (Pan Am), des rediff bien vues (The Middle, Shameless, Flics, Raison et sentiments, Orgueil et Préjugés), des inconnues (Bomb Girls, Lost Girl), des productions pas inoubliables (Switched at Birth, Super Heros Family) et une très déprimante cohorte de rediffusions (Demain à la Une, La Loi de Murphy, Julie Lescaut, RIS, Crime en séries, la Femme Nikita, etc). En VF.

Bomb Girls : une des séries de Chérie 25 à découvrir la semaine de son lancement.

Si l’on n’a rien contre Demain à la Une, il est en effet usant de voir Une Nounou d’Enfer re-re-re-re-re-refaire son come-back pendant que des inédits tout à fait convenables restent invisibles et que de très beaux projets mériteraient de faire leur retour. Des séries de qualité, avec quelques épisodes ou tout un paquet de saisons. Des fictions qui, en plus, colleraient bien avec la ligne éditoriale de la chaîne.

6Ter se veut une nouvelle chaîne familiale ? La Vie à Cinq, Once and Again, Relativity parlent justement de famille et ont fait le bonheur de Teva avant de disparaître des écrans il y a un paquet d’années. Et Huge, chouette projet de Winnie Holzman pour ABC Family (l’histoire d’une bande d’ados qui participent à un camp de vacances pour suivre un programme d’amaigrissement : il y a de très bons épisodes), serait un beau porte-drapeau pour lancer une chaîne.

Numero 23 serait la chaîne de la diversité ? Les Ailes du destin (produite par David Chase des Soprano) attend de revoir la lumière, comme Bienvenue en Alaska (Northern Exposure, en VO). Côté inédits, Happy Endings, qui ne se limite pas au postulat « 4 blancs, un noir et un gay » ferait un binôme parfait avec Community. Si on y ajoute la série anglaise Threesome, ça promet de faire une chouette nuit.

Sinon, une VRAIE diffusion de Rescue Me, c’est pour bientôt messieurs dames ?

HD1 est la chaîne qui veut raconter des histoires et partager des émotions ? Ca tombe bien : Terriers, Men of A Certain Age et The Good Guys sont toujours inédites chez nous. Tout en sachant que Rescue Me, Picket Fences, Sports Night, Gideon’s Crossing, Sleeper Cell et Wonderland n’attendent que d’être revues depuis de longs mois.

Cherie25, enfin, s’adresse aux femmes :  The Mary Tyler Moore Show a certes vieilli mais c’est une  sitcom historique aux Etats-Unis. Et encore une fois, personne n’a vu autre chose que son pilote chez nous (c’était sur Série Club… en 2000).

Voilà. Ce ne sont juste quelques noms, des suggestions. Auxquels on pourrait rajouter ceux de Bob’s Burgers, Archer, l’anglaise Good Cop et même Hot in Cleveland (pour ceux qui veulent qu’on laisse tranquille Fran Fine). Pas pour dire qu’à la place des programmateurs, on aurait forcément plus de succès. Mais juste pour souligner qu’en France, il reste un paquet d’inédits et de séries à redécouvrir. Concurrence des chaînes ou non.

Il y a sûrement une bonne raison à ce que les séries dont nous avons parlé ne sont aujourd’hui plus visibles. Mais c’est bien dommage. Surtout quand on veut lancer quelque chose de nouveau avec… la nounou des Sheffield et Julie Lescaut.

(1) On mettra de côté L’Equipe TV et RMC Découverte, qui ne proposent pas de séries.

Partager