Top 5 des pires couples de la télévision

Top 5 des pires couples de la télévision

C’est la St Valentin, alors au Daily Mars on s’est dit qu’on allait vous proposer de fêter ça en revenant sur cinq couples insupportables du petit écran. Vous savez, ces couples qui vous ont donné envie de vous crever les yeux et de jeter votre téléviseur par la fenêtre. Voici notre sélection, à vous de nous citer vos couples les plus imbuvables dans les commentaires.

5 – Ann Perkins et Tom Haverford (Parks and Recreation) par Dominique Montay

Tom et Ann, couple lourdingue depuis le premier jour

Au secours… Tom, avec Ann, est lourdingue depuis le premier jour. Allusions salaces, demandes de rendez-vous balourdes, attitudes gênantes… Tom ne lui a rien épargné. Alors quand les deux se décident en saison 5 de devenir un couple, c’est le sentiment de surprise qui prédomine.

Car si Tom est arrivé à ses fins, c’est à l’épuisement.

Une dynamique qui fait penser à gamin de 5 ans qui répète à l’infini une requête d’un côté et de l’autre, une adulte exaspérée qui cède. Sauf qu’il s’agit ici de deux adultes. Et que la requête, en substance, c’est « couche avec moi ».

C’est assez ridicule, glauque, et surtout, ça ne donne naissance qu’à très peu de situations drôles (un comble pour une comédie).

Et si ça ne suffisait pas, le couple Ann-Tom souffre de la comparaison avec deux autres relations, une naissante (Ron Swanson et Diane) et l’autre florissante (Ben et Leslie). Deux couples qui savent faire preuve de maturité pour expliquer la force de leurs liens et d’immaturité pour nous faire rire. Le tout dans des proportions bien dosées. L’inverse total du couple Ann-Tom, qui ne restera pas dans la postérité.

4 – Ross et Rachel (Friends) par Dominique Montay

Ross et Rachel…Rachel et Ross…

Je sais, je sais, c’est un veau sacré, donc il ne faut pas y toucher. Ross et Rachel, c’est le Sam et Diane de 1990 ! Le couple qui aura fait frémir toute une génération de jeunes sériephiles. Qui n’a pas senti son coeur battre lors de leur premier baiser ? Qui n’a pas pleuré de tristesse lors de l’épisode « The One with the Morning After » ? Qui n’a pas prononcé « we were on a break » pour tout et n’importe quoi ?

N’empêche que dans une série titrée « Friends », ces deux-là sont les pires amis du monde. Leur relation totalement instable et immature va provoquer des déflagrations qui vont toucher les 4 autres membres du groupe. Il faudra un temps incroyable pour que les « amis » marquent officiellement leur ras-le-bol. Ils vont les soutenir, les conseiller, les aider, alors qu’eux sont en mode « égoïsme pur » du début à la fin.

(Attention, si vous avez loupé les 42.000 rediffusions de la série, parfois en simultané sur 4 chaînes différentes, je vais allègrement spoiler l’évolution du couple sur 10 saisons)

Après leur rupture atomique s’en suivra leurs retrouvailles, suivies d’une rupture très bruyante. Puis Ross va dire le nom de Rachel lors de son mariage avec une autre femme, puis ils se marient bourrés à Vegas, puis divorcent, puis Ross sort avec la soeur de Rachel, puis Ross et Rachel ont un enfant ensemble, vivent ensemble sans être ensemble, pour enfin se remettre ensemble pour partir à Paris.

Et là, je me met à la place des quatre autres : bon débarras ! Un couple mythique, certes… mais d’un chiant pour l’entourage !

Alerte duo incompatible

3 – Carrie et Berger (Sex and the City) par Marine Pérot

Oh Carrie est Berger, quel duo incompatible et agaçant. Oh Berger, quel homme insupportable. Loin de moi l’idée de vous faire avaler que Carrie est une blanche colombe qui n’a rien à se reprocher dans son appréhension de toutes ses relations amoureuses, mais avec Jack Berger elle n’a vraiment pas été gâté.

Berger, c’est un peu un auteur raté, jaloux du succès de sa copine, un type à l’humour décalé et aux insécurités innombrables. Leur relation a finalement plus de bas que de hauts et on en vient à s’impatienter du moment où, inévitablement, ils vont se séparer.

Et dans le genre trou du cul, Berger se pose bien là : après être retourné auprès de Carrie en lui disant l’aimer et vouloir tenter de faire fonctionner leur couple, il s’éclipse au beau milieu de la nuit, lui laissant pour toute explication un post-it.

« Je suis désolé, je ne peux pas, ne me déteste pas. »

Il l’a largué avec un post-it, et même si Carrie l’a mal pris, nous spectateur, on était plutôt soulagé d’être enfin débarrassé de Monsieur J’ai-du-mal-à-gérer-le-succès-de-ma-copine.

2 – Rachel et Joey (Friends) par Marine Pérot

C’est là que vous pouvez voir tout mon désaccord avec Dominique, parce que Rachel et Joey… NON MAIS QUELLE IDÉE DE MERDE !

Non, non, non, non et re-non

Pardon, je m’emballe, mais quand même ! Quand on vous fait comprendre clairement dès le début d’une série que deux personnages vont finir ensemble, que vous soutenez ce choix et que vous attendez 10 ans avant que ça ne se concrétise vraiment, vous avez le droit de vous insurger quand les scénaristes vous pondent une idée aussi saugrenue que de mettre Rachel et Joey ensemble.

Joey est amoureux de Rachel, la belle affaire ! Au diable le bro code, il finit par lui courir après et elle tombe dans le panneau comme toutes les pimbêches qui l’on précédé en cédant au fameux « how you doin’? » de Joey. Maxi crédibilité. En plus, soyons honnête et n’oublions pas que Joey a quand même le niveau d’intelligence d’une cuillière à café, surtout à côté du Dr. Geller.

Du fait, je me demanderais éternellement pourquoi les scénaristes de Friends ont pris cette direction. Joey et Rachel, c’est le couple le plus improbable de la série (j’ai longtemps milité pour que Phoebe et Joey finissent ensemble en plus) et surtout, c’est une perte de temps et des intrigues sans grand intérêt pour qu’au final Ross et Rachel termine bel et bien ensemble. En sommes, à quoi bon tout ce tapage pour rien ?

« Ils nous mettent ensemble ? »
« Ouais. »
« Pourquoi ? »

1 – Maria LaGuerta et Angel Batista (Dexter) par Dominique Montay

Discussion entre trois scénaristes qui ont préféré garder l’anonymat. Un document exclusif.

« – Bon, on sait quoi faire avec Batista et LaGuerta cette année ?

– Euh…

(voix venant du fond) – Hé, et si on les mettait en couple ?

– De quoi ? Pour quoi faire ?

– Eh bien, à défaut d’être une bonne idée, au moins ça divise le travail par deux. C’est plus « on fait quoi avec Angel et on fait quoi avec LaGuerta » c’est « on fait quoi avec ce couple »

– Hé, pas mal, j’aime bien moins travailler…

– Vendu. Par contre si ça devient débile et ingérable ?

– On fait comme d’habitude, et on traite chaque épisode comme une grosse bitûre.

– Je te suis pas, là…

– Quand tu picoles trop, le lendemain t’as du mal à réaliser que tu as fais autant de conneries la veille et tu essaies au maximum de ne pas y faire référence, non ?

– Ouais.

– T’as pas l’impression qu’on vit la même chose avec chaque épisode de la série ?

– Ah oui. Pas con. »

Tout ça pour dire que LaGuerta et Batista qui se marient était une idée débile de plus, un couple totalement improbable, qui s’est créé sans raison particulière et qui s’est défait dans les mêmes conditions. Beau boulot, Chip and Co ! (Clyde ne fera pas mieux, hein…)

Partager