Top 5 : les enfants marquants du petit écran

Top 5 : les enfants marquants du petit écran

Lily dans Modern Family

Les enfants dans les séries, on les retrouve à toutes les sauces. Il y a ceux qui sont adorables, il y a les têtes à claques, les martyrs ou encore ceux qui nous font hurler de rire. Les cinq enfants ci-dessous appartiennent à différentes catégories mais ont tous marqué le paysage télévisuel, que la série dont ils ont fait partie soit encore à l’antenne ou non.

5) Juanita Solis – Desperate Housewives

Juanita (Madison De La Garza), c’est la tête à claques par excellence, celle qui n’écoute rien, celle qui vous fait douter de votre volonté d’avoir un jour des enfants. Elle passe son temps à répondre à sa mère, met un point d’honneur à faire sortir Gaby de ses gonds et considère visiblement l’insolence comme quelque chose de parfaitement normal. Avec Juanita dans un épisode de Desperate Housewives, impossible de s’ennuyer.

4) Lily – Modern Family

Insupportable il y a encore un an, Lily (Aubrey Anderson-Emmons) est devenu le personnage doté des meilleures répliques de Modern Family. Elle n’a pas sa langue dans sa poche et dit littéralement tout ce qu’elle veut du moment que ça lui passe par la tête. Véritable petit moulin à paroles, Lily ne manque pas une occasion de mettre tout le monde drôlement mal à l’aise. Son personnage est devenu si primordial à la dose d’humour apportée à Modern Family que la fausse vidéo « Lily est un monstre » a été présentée lors des Emmy Awards 2012.

3) Carl – The Walking Dead

Avec la saison 3 de The Walking Dead, Carl (Chandler Riggs) a gagné la palme de l’enfant le plus perturbé de la télévision. Enfin, il ne l’est peut-être pas encore complètement pour le moment. Mais comme il a dû tuer sa propre mère avant qu’elle ne se change en zombie, qu’il a également vu son amie Sophia se transformer et qu’il n’est entouré que par horreur et désolation jour après jour, on ne peut pas nier que ce pauvre garçon évolue dans un univers peu propice à un développement sain et équilibré. Si bien qu’à la fin de la saison 3, il a commis son premier meurtre de sang froid. Perturbé, ce petit est perturbé.

2) Joffrey Baratheon – Game of Thrones

Joffrey (Jack Gleeson) a quant à lui la palme du jeune garçon le plus détesté de la télévision. Il est horrible à bien des niveaux : il a coupé des têtes, il est monstrueux en permanence, arrogant, répugnant et ne se préoccupe que de sa petite personne. Les moments les plus savoureux de Game of Thrones ? Quand Joffrey se prend une gifle par sa mère ou quand Tyrion le remet à sa place. Mais n’oublions pas qu’il est le fruit d’un inceste, alors peut-être que cela ajoute au côté odieux du personnage. Ceci dit, qui de mieux que Sansa Stark pour le décrire :

1) Dewey – Malcolm

Ah… Dewey (Erik Per Sullivan). La tête d’ange, le petit martyr, le petit futé de la bande. Au départ cadet de la fratrie de Malcolm, Dewey en aura vu de toutes les couleurs, malmené sans arrêt par ses aînés, sans cesse en quête d’un peu de tranquillité. Il en aura cependant pris de la graine, et au fil des années, Dewey va redoubler de ruses pour faire comprendre à ses frères que la vengeance est un plat qui se mange froid. Puis, il deviendra à son tour un grand frère et le cycle de la vie de la famille de Malcolm poursuivra son cours infernal. Dewey a surtout marqué les esprits grâce au génie de son interprète qui a réussi à faire de ce petit garçon un personnage aussi adorable que redoutable.

Partager