Top ciné 2017

Top ciné 2017

Que va-t-il rester de 2017 ? Des morts en sursis, beaucoup de morts, des androïdes trop humains, des extraterrestres libidineux, des paumés en mal d’amour… Une série de grands films qui provoquent, pour certains, la sidération, et jettent un éclairage tour à tour sombre, poétique ou effrayant sur notre monde.

 

 

1 – UN JOUR DANS LA VIE DE BILLY LYNN

Rentré triomphalement d’Irak, un groupe de jeunes soldats est utilisé pour redorer le blason de l’armée US. Signé Ang Lee, un chef-d’œuvre d’émotion, dans une Amérique transformée en un Barnum gangréné par la propagande et la déréalisation du monde.

L’envers de la bannière étoilée, l’enfer du rêve américain.

 

2 – BLADE RUNNER 2049

Un chasseur d’androïdes découvre un secret qui peut bouleverser le monde. La suite d’un classique de la SF qui pulvérise l’original et propulse le spectateur dans un rêve électrique.

Un trip hypnotique époustouflant.

 

3 – A BEAUTIFUL DAY

Un vengeur ravagé à la recherche d’une ado prise au piège d’un réseau pédophile. Au-delà de la réalité, du cinéma immersif, sublimé par l’interprétation de Joaquin Phoenix.

Une incroyable proposition de cinéma.

 

4 – JACKIE

Pour son premier film US (tourné en banlieue parisienne), Pablo Larrain signe une fausse bio de Jackie Kennedy mais un vrai drame à la mélancolie vertigineuse, sublimement stylisé.

 

5 – A GHOST STORY

Après sa mort, un homme amoureux, transformé en fantôme, reste prisonnier de sa maison. Un chef-d’œuvre d’émotion, un film d’une simplicité enfantine qui ouvre sur des abîmes de complexité. Un rêve de film, un film de rêve.

 

6 – LA RÉGION SAUVAGE

Marivaudage du 3e type entre un monstre tentaculaire venu de l’espace et une poignée de Mexicains en quête de plaisirs interdits. Signé Amat Escalante, un chef-d’œuvre barbare et sublime sur la nature dévorante du désir. Et bien plus encore…

 

7 – AMERICAN HONEY

Un road movie à la beauté sidérante à travers le Midwest américain. La Britannique Andrea Arnold filme des sensations, l’impermanence, et parvient à fixer sur film l’esprit d’une jeunesse en quête d’absolu.

Un miracle.

 

8 – THE SQUARE

Le chemin de croix du conservateur d’un musée d’art contemporain suédois. Une satire irrésistible de notre société bien-pensante et satisfaite.

Une belle Palme.

 

9 – MOONLIGHT

En trois actes, Barry Jenkins raconte l’apprentissage d’un jeune noir homosexuel, dans un ghetto de Miami. La beauté de l’image, la géométrie des compositions, la science du hors-champ, la grâce des mouvements de caméra transforment Moonlight, bardé d’Oscars, en un pur objet de fascination.

 

10 – SONG TO SONG / VOYAGE OF TIME

2017 était une belle année car Terrence Malick nous a fait parvenir non pas un mais deux films ! Un doc inspiré et une sublime histoire d’amour, poétique et impressionniste.

Malick est grand.

 

 

Parmi mes chouchous de l’année, je voulais également citer :

 

 

 

 

 

BRIMSTONE

NOCTURNAL ANIMALS

FAUTE D’AMOUR

ÇA

GHOST IN THE SHELL

LES PROIES

LA PLANÈTE DES SINGES : SUPRÉMATIE

JOHN WICK 2

CRUEL

LA MISE À MORT DU CERF SACRÉ

PETIT PAYSAN

WIND RIVER

THE LOST CITY OF Z

NOCES

SILENCE

12 JOURS

IT COMES AT NIGHT

HAPPY END

DETROIT

 

 

LA réplique de l’année

 

« Si une balle doit te tuer, elle a déjà été tirée. »

Un jour dans la vie de Billy Lynn

Partager