Trois femmes puissantes (Présentation de No Offence / France 2)

Trois femmes puissantes (Présentation de No Offence / France 2)

Note de l'auteur

Les lundis soir sur France 2 se suivent mais ne se ressemblent pas. Après un polar islandais (Trapped) aussi froid et morne qu’un fjord balayé par un blizzard, voici une série policière anglaise à la fois drôle et profondément ancrée dans une réalité sociale urbaine.
No Offence n’a pas la prétention de bouleverser le genre policier mais elle est animée d’une énergie ébouriffante à tout point de vue.

Manchester Metropolitan Police. Lorsqu’on est inspectrice de police, on est toujours un peu en service. C’est notamment le cas de Dinah Kowalska qui, même lorsqu’elle rentre d’une soirée décevante, n’hésite pas à se lancer à la poursuite d’un suspect dans les rues de Manchester. Vivienne Deering dirige, quant à elle, les équipes dont Dinah fait partie au commissariat. Son style, en apparence peu orthodoxe, lui permet toutefois de conduire ses ouailles avec dextérité et elle en aura bien besoin alors qu’une série de crimes se profile…

Trio complémentaire. Vivienne (fantastique numéro de Joanna Scanlan) en chef de file déterminée, Dinah (la toujours impeccable Elaine Cassidy) en flic frêle et forte à la fois ainsi que Joy (Alexandra Roach) avec sa timidité qui ne cache pas tout son talent, forment le trio principal et 100% féminin de No Offence. Le commissariat regorge d’autres personnages, en particulier masculins, mais ils sont relégués au second plan derrière ces trois femmes très différentes, mais dont le téléspectateur constate rapidement qu’elles sont unies par des liens forts.

L’enfant terrible. No Offence est une création de Paul Abbott dont le CV de scénariste est sûrement l’un des plus enviés outre-Manche. Après s’être fait la main du côté de Coronation Street et Cracker, Abbott est à l’origine de quelques-unes des plus brillantes séries anglaises de ces dernières années. Il est responsable, entre autres de State of Play (BBC), Hit and Miss (Sky Atlantic) et surtout Shameless (Channel4) qui a depuis connu une déclinaison américaine (pour Showtime).

Joanna Scanlan (DI Vivienne Deering)

Joanna Scanlan (DI Vivienne Deering)

Irrévérence. Avec No Offence, Abbott reprend une bonne part du ton de Shameless justement. En plus d’être toutes deux situées à Manchester, les deux séries sont ravagées par un humour débridé qui, dans un style très british, aime chatouiller constamment les limites du bon goût.
Cet humour véhiculé par une répartie dynamique s’agence à merveille au sein d’un récit mené tambour battant et bien aidé par un montage frénétique.

Pour autant, la série n’en perd pas de vue une réalité sociale accablante. No Offence est d’emblée touchante parce que ces personnages n’ont pas besoin de surjouer la compréhension. Ils sont naturellement réceptifs aux déboires des intervenants qu’ils côtoient dans leurs affaires.
Cet aspect contraste fortement avec l’humour tout terrain qu’ils pratiquent continuellement. On y verra sûrement une évolution dans la manière dont Paul Abbott conçoit désormais son écriture. Il est en effet l’instigateur d’un groupe de scénaristes et son travail a forcément évolué au contact de cette writers room. Ainsi, No Offence dégage une sensibilité qu’on ne lui connaissait pas et son association avec un récit âpre et rugueux élève fortement une série policière, par ailleurs assez classique.

Du reste, la série est renouvelée pour une saison 2 et France 2 trouve ici un renfort de choix pour sa case polar du lundi même s’il vous faudra vous préparer en conséquence pour absorber la diffusion de cette saison en seulement deux soirées.

NO OFFENCE Saison 1 en huit épisodes (Channel 4)
Diffusée sur France 2 en deux soirées (4 épisodes chacune) le 29 février et le 7 mars.
Créée par : Paul Abbott.
Réalisée par : Catherine Mortshead et David Kerr.
Avec : Joanna Scanlan, Alexandra Roach, Elaine Cassidy, Paul Ritter, Will Mellor, Saira Choudhry, Colin Salmon, Tom Varey, et Neet Mohan.
Musique originale par : Vince Pope.

Visuels : No Offence © 2015 Abbott Vision

Partager