Tuerie de Newtown : Hollywood pleure sur Twitter

Tuerie de Newtown : Hollywood pleure sur Twitter

Quelques minutes à peine après les premiers échos de la tragique fusillade de l’école primaire Sandy Hook de Newtown (Connecticut), plusieurs personnalités hollywoodiennes ont instantanément exprimé leur émotion sur Twitter. Et quelques unes, plus rares, ont aussi crié leur dégoût massif de la libre circulation des armes aux Etats-Unis.

 

 

 

Comme le reste des Etats-Unis, Hollywood est sous le choc. Si le massacre de Newtown n’est pas la première fusillade tragique qui frappe l’Amérique, elle traumatise plus encore que toutes les autres par le profil de ses victimes – une vingtaine d’enfants de moins de dix ans sur les 27 personnes abattues par un énième jeune cintré surarmé (et non, on ne va pas lui faire l’honneur de citer son nom).

Même si ce n’est certainement pas sur le Daily Mars que la violence des films ou séries télé sera pointée du doigt comme co-responsable de ce type de drame, on ne peut s’empêcher de ressentir la contradiction face à laquelle Hollywood se retrouve à chaque tuerie massive par arme à feu. Le divertissement populaire de genre (polar, fantastique, action…) est absolument indissociable d’un usage esthétisé et fasciné des flingues sous toutes leurs formes. Mais lorsque les balles pleuvent pour de vrai, on sent presque un imperceptible sentiment de culpabilité collective aux entournures de certains tweets émus.

 

Les messages de profonde compassion, parfois exprimée sans aucune retenue, pleuvent sur Twitter depuis l’annonce de l’atroce nouvelle. Petit florilège totalement non exhaustif :

– Kate Walsh (@katewalsh) : « Horrible. Mes pensées et prières vont aux enfants de Newton et leurs familles”.

– Steve Carell (@SteveCarell) : « Gardez vos enfants près de vous aujourd’hui ».

– Courteney Cox (@CourteneyCox) : « Je prie pour Sandy Hook ».

– Kevin Spacey (@KevinSpacey) : « Je viens d’apprendre la fusillade dans le Connecticut. Mes pensées vont à tous ceux qui sont concernés par cette triste nouvelle”.

– Stan Lee (@TheRealStanLee) : “Mes pensées vont à Newtown, CT, et aux familles de Sandy Hook affectées par cette tragédie. Mes condoléances… ».

– Ian Somerhalder (@iansomerhalder) : « Nous sommes tristes. Nos coeurs, pensées et notre aide sont pour vous. Je suis tellement désolé pour tous les gens concernés. Tellement désolé. Que tout l’amour du monde vous étreigne dans ces moments”.

Ming-Na Wen : « Une douleur inimaginable »

– Christina Applegate (@1capplegate) : « Il n’y a pas de mots. Juste du chagrin. Nous versons tous nos larmes aujourd’hui pour ces familles”.

– Ming-Na Wen (@MingNa), particulièrement horrifiée : “Je viens d’allumer la télé & CNN. La fusillade dans une école élémentaire du Connecticut, tuant des enfants. Horrible. Pourquoi ?!!! COMMENT!???!!!”. Puis : “Je suis tremblante et en larmes pour les pauvres familles concernées par cette fusillade tragique. Une douleur inimaginable”.

– Yvette Nicole Brown (@yvettenbrown), alias Shirley dans Community : “Cette tragédie dans le Connecticut ? Qu’est ce qui arrive au monde ? Mon coeur va vers tous ceux qui sont frappés à cette horrible tragédie”.

– Michael Chiklis (@MichaelChiklis), ex-flic à la gâchette facile dans The Shield, semble tout aussi désemparé : “Nous sommes brisés pour ces familles, les victimes et toute cette commuauté de Newtown. Incompréhensible. Quelque chose doit changer”. Plus tard, Chicklis en appelle plus à la responsabilité des parents qu’à celle de la libre circulation des armes : “Le tireur avait 20 ans. Si vous avez des enfants, soyez au fait de qu’ils ont dans le coeur et la tête. Ne gardez pas la tête dans le sable. Si vous pensez que votre enfant est dérangé, agissez”.

 

« FUCK YOU GUNS » (Aaron Paul, sur Twitter)

 

Au-delà de la très grande émotion, assez peu d’artistes vont jusqu’à exiger explicitement que leur pays renonce à garantir la liberté du port d’armes. Certains ont malgré tout rappelé leur dégoût viscéral de la libre circulation des armes à feu aux Etats-Unis.

– Petite frappe meurtrière désinvolte dans la riche en pruneaux Breaking Bad, Aaron Paul (@aaronpaul_8) n’a plus du tout envie de rire et laisse échapper un rageur “FUCK YOU GUNS”, suivi d’un autre commentaire accusateur : “Si n’importe quel autre fléau laissait des piles de cadavres dans tout le pays, dont des enfants, notre pays trouverait une solution”.

Damon Lindelof : « Je suis en colère, désorienté, effrayé »

– Damon Lindelof (@DamonLindelof) débute par un tristement ironique “Les flingues ne tuent pas. Les nuages et les ballons tuent. Oh. Attendez, non… ce sont bien ces (juron)… flingues”. Quelques minutes plus tard : “J’ai le coeur brisé, je suis en colère, désorienté et effrayé et JE NE COMPRENDS PAS POURQUOI CA CONTINUE D’ARRIVER”.

– Michael Moore (@MMFlint), précurseur du débat sur la circulation des armes aux Etats-Unis depuis son Bowling for Columbine, a posté pas loin d’une vingtaine de tweets reprenant son grand cheval de bataille. Au hasard de ses derniers messages : “Trop tôt pour débattre sur une nation surarmée ? Non, trop tard. Au moins TRENTE ET UNE fusillades dans des écoles depuis Columbine” ; “Le seul moyen d’honorer ces enfants morts est d’exiger un strict contrôle des armes, la gratuit des soins psychiatriques et la fin de la violence comme politique publique” ; ou encore : “La NRA hait la liberté. Ils refusent que vous soyez libres d’envoyer vos enfants à l’école en espérant qu’ils reviennent vivants”.

– Mia Farrow (@MiaFarrow), célèbre pour ses divers engagements politiques et qui, juste avant la tuerie de Newtown, venait de tweeter sur le Darfour, attaque elle aussi bille en tête le lobby des armes : “Le contrôle des armes de doit plus être un débat – ce n’est pas une “conversation” – c’est un mandat moral”. Puis : “Je ne veux plus entendre une seule idiotie de la NRA” et beaucoup d’autres tweets révoltés dans la foulée.

– L’acteur scénariste réalisateur Simon Pegg (@simonpegg), que l’on retrouvera prochainement dans le prochain Star Trek : into Darkness de Jj Abrams, est aussi sur une ligne anti-armes bien affirmée : “Combien d ‘autres enfants doivent mourir ? Cette folie défie la raison. Cela arrive encore et encore et rien n’est fait. immense sentiment d’une perte absurde”.

Brad Pitt : « Je suis pour »

Dans les heures et jours à venir, d’autres célébrités issues de la télé ou du cinéma, et généralement tout ce que l’Amérique compte de personnalités, s’exprimeront probablement à leur tour sur le sujet. Les éternelles mises en cause absurdes (la-violence-dans-les-jeux-video-et-les-fictions) ont déjà ressurgi mais la circulation démentielle des armes à feu est tout de même beaucoup plus nettement, et fort heureusement, stigmatisée. On peut hélas craindre qu’une fois l’émotion retombée, la triste réalité (celle d’une tradition culturelle ancestrale défendue bec et ongle par la surpuissante NRA) ne reprenne ses droits aux Etats-Unis.

Les plus optimistes ont cependant voulu voir dans les larmes d’Obama, ainsi qu’une petite phrase lâchée pendant sa déclaration d’hier, la possibilité d’un changement sur la question du droit au port d’armes. On serait curieux de savoir ce que pensent ce matin des artistes comme Brad Pitt, Ice-T ou tant d’autres qui, au contraire, affichent ouvertement leur soutien au principe du port d’arme libre garanti par la Constitution. Supposons que ceux-là se sentent au moins aujourd’hui dans leurs petits souliers…On peut toujours rêver.

 

Pour ceux que ça intéresse, voici ce que disaient Pitt et Ice-T après la tuerie d’Aurora (prés de douze morts dans un cinéma qui projetait The Dark Knight Rises, en juillet dernier) :
Brad Pitt et son plaidoyer vibrant pour le port d’arme
Ice-T, avocat du port lors d’un débat en Grande Bretagne sur Channel 4

 

Merci à Kasilla pour les liens Pitt/Ice-T !

Partager