• Home »
  • SÉRIES »
  • Un long (et bon) dimanche de comédies (en direct de Séries Mania)
Un long (et bon) dimanche de comédies (en direct de Séries Mania)

Un long (et bon) dimanche de comédies (en direct de Séries Mania)

Cette année le festival Séries Mania fait un beau cadeau aux amateurs de comédies : six séries (diffusées en 2 parties) pour un Marathon Comédies plus long mais qui ne manque pas de souffle. Petit retour sur une belle après-midi, toutes en rires et émotions.

Brooklyn Nine Nine (Fox)

Brooklyn 99 4La fiche technique : Créé par Daniel J. Goor, Michael Schur, écrit par Daniel J. Goor, Michael Schur et Lesley Arfin, réalisé par Phil Lord, Christopher Miller et Dean Holland, avec Andy Samberg, Stephanie Beatriz, Terry Crews, Melissa Fumero, Joe Lo Truglio, Chelsea Peretti, Andre Braugher.
L’histoire : L’arrivée d’un nouveau capitaine vient bouleverser (ou pas) le quotidien complètement déjanté d’un commissariat de Brooklyn.
Ce qu’on en pense : Le Nine Nine a déjà beaucoup fait parler de lui en recevant le Golden Globe de la meilleure série comique très peu de temps après son arrivée sur nos écrans. Mais il faut avouer que cette petite comédie, qui ne se prend pas au sérieux, a de quoi surprendre son monde. La folie de chacun des personnages fait mouche en nous faisant rire autant qu’en les rendant très rapidement attachants. Les acteurs cabotinent mais ils le font bien et au service de leur personnage. Andre Braugher est le meilleur ! Non en fait c’est Joe Lo Truglio. Ou plutôt Chelsea Peretti… Enfin, vous voyez où je veux en venir, ils sont tous géniaux. Voir ces inspecteurs mener leurs enquêtes comme une bande de grands gamins, ça donne bien envie de postuler là bas.

Et si vous voulez en savoir plus sur la saison 1, le bilan de Dominique n’attend que vous.

Les Beaux Malaises (TVA)

La fiche technique : Créé et écrit par Martin Matte, réalisé par Francis Leclerc, avec Martin Matte, Julie Le Breton, Patrice Robitaille, Charles Williams Ross, Emilie Bierre.
L’histoire : Le quotidien fictionnel de Martin Matte, humoriste québécois.
Ce qu’on en pense : Martin Matte se lance ici un défi : l’auto-fiction, où l’auteur et le personnage principal ne font plus qu’un. C’est un défi parce que ce genre de comédies est maintenant régulièrement repris depuis les succès de Curb Your Enthusiasm de et avec Larry David et de Louie, la géniale série du Louis CK. On a du mal à ne pas faire la comparaison et, malheureusement, il faut avouer qu’elle n’est pas à l’avantage de Matte. Les scénettes présentées restent globalement des classiques de la comédie. Pas forcément mal exécutées, elles n’ont ni la justesse, ni la finesse de ses modèles et peinent à surprendre. La scène finale de l’épisode est très touchante et vient relever l’impression laissée par l’ensemble, mais on attendait mieux au niveau de la comédie pure.

Inside N°9 (BBC Two)

Sans titreLa fiche technique : Créé et écrit par Steve Pemberton, Reece Shearsmith, réalisé par David Kerr, avec Steve Pemberton, Reece Shearsmith, Katherine Parkinson, Ben Willbond, Anna Chancellor, Luke Pasqualing, Denis Lawson, Oona Chaplin, Kayvan Novak.
L’histoire : Une anthologie de 6 épisodes. Chaque épisode explore, sous forme de huit clos, ce qui se passe derrière une porte numéro 9.
Ce qu’on en pense : Bravo à … et … les deux créateurs, scénaristes et seuls acteurs récurrents de cette première saison. Les deux premiers épisodes, présentés à Séries Mania, sont aussi différents que passionnants. Loin des comédies classiques, Inside N°9 prend un malin plaisir à créer des jeux de piste drolatiques en milieu fermé. Jouant sur les espaces comme sur les situations, la série captive. Même si ce n’est pas une vraiment la suite, on a très envie de voir vite le reste de la saison.

The Moodys (ABC1)

The-Moodys La fiche technique : Créé et écrit par Trent O’Donnell et Phil Lloyd, réalisé par Trent O’Donnell et Scott Pickett, avec Ian Meadows, Patrick Brammall, Jane Harber, Dany Adock, Tina Bursill, Darren Gilshenan, Guy Edmonds et David Fields.
L’histoire : La saison 1, A Moody Christmas, était un concept. On suivait pendant 6 ans la famille Moody et ses retrouvailles loufoques à Noël. Le clan Moody revient pour huit épisodes. Cette année nous célébrerons avec eux 8 dates marquantes de leur année qui risque certainement d’être mouvementée.
Ce qu’on en pense : Ceux qui avait vu la saison 1 sont bien contents de retrouver les Moody. Ceux qui ne l’avait pas vu, ont maintenant bien envie de rattraper leur retard. Pari réussi pour les personnages excentriques de cette famille, qui ne cherchent pas à contrebalancer leurs bizarreries par des déclarations mièvres sur l’amour et l’importance de la famille. On les en remercie. Leur amour familial se devine toujours sous les chamailleries qui sont le sel à la table des Moodys.

Les Pêcheurs (Radio Canada)

La fiche technique : Créé et écrit par Martin Petit, réalisé par Jean-François Asselin, avec Martin Petit et ses invités.
L’histoire : Comme beaucoup de Montréalais, Martin Petit profite des beaux jours pour se rendre dans son chalet au bord du lac. Humoriste, scénariste (entre autres de Starbuck) et acteur, il y invite pour chaque épisode 2 humoristes pour jouer ensemble des scènes écrites pour eux inspirés de ses propres sketches et/ou d’évènements réels.
Les-PecheursCe qu’on en pense : L’épisode choisi pour le Marathon Comédies était le 8ème. Les invités étaient François Morency, humoriste et animateur et Guy Lepage, créateur de Un Gars, Une Fille. C’est avec beaucoup de naturel que les trois personnages qu’ils incarnent nous parlent de l’amitié et de la mort. Une dernière balade avec leur ami commun, bien calé dans son urne, est l’occasion de faire preuve d’humour noir et de rappeler que les gens qui nous sont chers, on les aime pour et malgré leurs défauts qui font partis d’eux et en disent long sur nous. Si tous les épisodes sont aussi bons, on est in !

Silicon Valley (HBO)

La fiche technique :  Créée par Mike Judge, John Altschuler, Dave Krinsky et Alec Berg. Ecrit par John Altschuler, Dave Krinsky et Carson Mell. Réalisé par Mike Judge. Avec Thomas Middleditch, TJ Miller, Josh Brener, Martin Starr, Kumail Nanjiani, Christopher Evan Welch.

L’histoire : Dans la Silicon Valley d’aujourd’hui, les personnes les plus qualifiées pour réussir ne sont pas forcément celles les plus qualifiées pour savoir comment le gérer…
Ce qu’on en pense : On avait déjà dit que le pilote est plutôt bon. L’épisode 2 s’inscrit dans le prolongement sans avoir tout le potentiel humoristique du premier épisode. C’est un peu dommage mais ça ne gâche pas le plaisir du visionnage.

Partager