Avant-première : Le Visiteur du Futur, les missionnaires (épisodes 1 et 2)

Avant-première : Le Visiteur du Futur, les missionnaires (épisodes 1 et 2)

Le docteur Castafolte et Le Visiteur du Futur : un « couple » qui va avoir ses hauts et ses bas.

C’est ce 18 novembre à 18h, après de longs mois d’attente, que le premier épisode de la saison 3 du Visiteur du Futur arrive sur le web, via Studio 4.0 et France 4.fr. Nous l’avons vu pour vous, ainsi que l’épisode 2. Petit carré d’as des raisons pour ne pas les rater.

RAISON 4 : La nouvelle énigme, celle des Missionnaires, se dessine très vite

La force du Visiteur du futur, c’est qu’il combine efficacement un récit de science-fiction (le voyage dans le temps et les paradoxes temporels sont un véritable puits à fantasmes: c’est ça qui est au coeur du projet), l’énergie de la comédie (laquelle est principalement portée par les dialogues) et la maîtrise des codes du thriller (principalement avec l’utilisation de cliffhanger). Que ce soit à la fin de l’épisode 1 ou (surtout) de l’épisode 2, l’histoire est d’entrée de jeu dynamique et tendue : on sent que François Descraques et sa bande, forts de l’aventure des Opérateurs, maîtrisent désormais bien les caractéristiques de leur narration. Et il y a tout pour devenir très vite accro cette saison.

RAISON 3 : Simon Astier est là, et c’est une guest star immédiatement intégrée

Lors de la saison 2, la venue de Sören Prevost avait démontré que la série, aventure de groupe par excellence, savait inclure des invités de talent dans son délire. C’est encore le cas cette fois-ci avec Simon Astier : l’homme de Hero Corp, au centre du premier épisode,  s’intègre parfaitement au groupe. Mieux : en tant que nouveau venu, il assume intelligemment le rôle du novice, qui permet à celles et ceux qui ne connaissent pas les deux premières saisons, de repérer facilement qui fait quoi et quels sont les enjeux de l’histoire. Et sans surprise, il est très drôle.

Constance, un des nouveaux personnages qui va semer le trouble au sein de la bande du Visiteur du Futur

RAISON 2 : Visuellement, c’est vraiment bien fichu

Si on devait définir Le Visiteur du Futur en une phrase, l’expression « projet qui ne cesse de grandir » s’impose comme une évidence. Plus le temps passe, plus François Descraques et son équipe sont à l’aise dans leur aventure. A l’aise mais pas dans des pantoufles, et ça se voit vraiment à l’écran. En deux fois treize minutes (le format de cette saison 3), la maîtrise du cadre et l’utilisation de multiples options narratives (dans l’épisode 2, les conséquences d’une action dans le temps sont présentées à la façon d’un schéma/storyboard par exemple) rendent le tout vraiment fluide. Surtout, ces options collent vraiment bien à l’histoire… et on est prêt à parier que la bande nous réserve là-aussi de jolies trouvailles en la matière. Vous pensiez encore que les webséries étaient des productions trop cheap ? C’est l’occasion ou jamais de découvrir un contre-exemple.

RAISON 1 : « Maman, y a un vrai season premiere pour un projet français ! »

Les projets de fiction qui durent en France, c’est comme les jeunes dans le Jura : il y en a, ils sont souvent chouettes mais on ne sait pas toujours où les trouver. Ce qui est vraiment intéressant dans ce lancement de saison 3, c’est qu’il joue complètement sur le plaisir que le spectateur a à retrouver un univers dans lequel il a des repères, porté par des héros avec lesquels il a aussi une histoire. Raph’, Stella, Mattéo, Judith, Le Visiteur et Henry ont chacun leur parcours et une mémoire: c’est aussi et surtout ça que l’on retrouve en ce début de saison 3. Le plaisir des retrouvailles est ici habilement exploité, alors qu’une nouvelle menace se dessine déjà dans l’ombre. En France, on n’est pas toujours habitué à voir ça… et c’est bien que cela change.

 

LE VISITEUR DU FUTUR:
LES MISSIONNAIRES

(Saison 3) France 4.fr / Studio 4.0 (la plateforme de webcréations de France 4)

10 épisodes de 13 minutes (Mise en ligne du premier : le 18 novembre à 18 heures)

Créée et réalisée par François Descraques

Avec  Florent Dorin (Le Visiteur du futur), Raphaël Descraques (Raph), Justine Le Pottier (Judith), Mathieu Poggi (Mattéo), Slimane-Baptiste Berhoun (docteur Henry Castafolte), Isabel Jeannin (Stella), Jacques Courtès (Joseph), Lénie Chérino (Constance) et Simon Astier (Michel Millot)

A lire également : Le Visiteur du Futur : les frères Descraques parlent de la saison 3

Partager