Woman, une histoire bouleversante (en direct de Séries Mania)

Woman, une histoire bouleversante (en direct de Séries Mania)

Note de l'auteur

20130625L’histoire : le mari de Koharu est mort, la laissant élever seule ses enfants, Nozomi et de Riku. Koharu doit cumuler les boulots, courir dans tous les sens, prendre des risques inconsidérés.

Autour de la série : Woman est une mini-série en 11 épisodes, diffusée lors de l’été 2013 au Japon sur la chaîne NTV.

Avis : L’art du mélodrame est un art difficile. Entre le tire-larmes opportuniste et le drame bouleversant, la frontière n’est pas si épaisse. Avec sa tag-line digne d’un téléfilm allemand de l’après-midi de M6, Woman est un objet qui fait peur.

En deux scènes, la série se démarque de ces œuvres sans intérêt. La première, qui met fabuleusement en scène la naissance du sentiment amoureux, puis la seconde, qui montre l’héroïne dans ce qu’elle a de plus courageux : élever ses enfants, en les rendant les plus heureux possibles.

Woman est d’une incroyable finesse. Elle est aussi portée par un casting presque exclusivement féminin de très haut niveau, en haut duquel brillent l’enfant qui joue la fille de Koharu, et Koharu elle-même, Hikari Mitsushima.

Frêle, fragile, elle dégage pourtant une énergie et une force incroyable. On la voit porter enfants, poussettes, sacs. Courir pour servir dans un restaurant. Suffoquer dans un pressing industriel. Son quotidien est d’une violence incroyable, ne lui laissant aucun répit, et pourtant elle répond présent. Sa vie n’est qu’un sacrifice.

La comédienne explose complètement à l’écran, dans un mélange constant de fragilité et de force, le tout avec une dignité incroyable. Koharu est perdue, mais elle fait tout son possible pour maintenir les apparences. Hikari s’affirme dans se rôle, affichant une incroyable justesse.

woman-hikari-mitsushima1Un justesse de tous les instants nous impliquent personnellement dans ses drames. Le visionnage de Woman peut parfois s’avérer difficile pour qui n’a pas prévu son stock de kleenex. Cependant, les situations décrites ne font jamais fabriquées, et, de fait, renforcent leur impact.

Woman est une mini-série qui bouscule les codes de narration habituels des œuvres télévisuelles, du moins sur son pilote, exclusivement articulé autour du personnage de Koharu. Le second se « normalise », montrant Koharu seule, ses enfants partis à la campagne pour lui permettre de souffler, et nous présentant de façon plus importante le personnage mystérieux de la demi-sœur de Koharu.

La série est très belle à regarder, sans pour autant être contemplative. Woman est une oeuvre qui laisse les joues humides, le coeur en suspension, la gorge nouée. Une mini-série qui implique et questionne.

La suite ? Ca ne va pas être simple. Mais oui, j’ai envie d’en savoir plus. Et surtout de savoir comment la surprise de fin du second épisode va être gérée. Si c’est avec finesse et intelligence, comme pour le reste, ça promet.

WOMAN, Episodes 1 et 2

Ecrit par Yuji Sakamoto

Réalisé par Nobuo Mizuta et Jun Aizawa

Avec : Hikari Mitsushima (Koharu Aoyagi), Yuko Tanaka (Sachi Uesugi), Shun Oguri (Shin Aoyagi), Rio Suzuki (Nozomi Aoyagi), Rai Takahashi (Riku Aoyagi)

Partager