Wunderfwaffen missions secrètes (T.1 Le u-boot fantôme) de Nolane et Maza

Wunderfwaffen missions secrètes (T.1 Le u-boot fantôme) de Nolane et Maza

Note de l'auteur

Et voilà le dernier né, tout nouveau (ou presque), tout beau (totalement), de la galaxie Wunderwaffen. Une plongée, littérale, et en même temps, dans les deux conflits mondiaux du XXe siècle et dans les eaux troubles de l’Océan atlantique. Avec du régime nazi dedans, de l’étrange, du machiavélisme et aussi pas mal de suspense. Le tout nimbé d’une intrigue historique bien foutue. Au fait, l’Allemagne n’a pas vraiment perdu la guerre, ni signé l’Armistice le 8 mai 1945.

L’histoire : août 1945, un sous-marin d’attaque allemand dernier cri croise entre les Bermudes et les Bahamas un croiseur sous-marin frappé de l’aigle noir. Problème, celui-ci a disparu au même endroit un peu moins de 30 ans avant. A son bord de ce bâtiment en état de marche, plus aucun membre de l’équipage, si ce ne sont d’étranges ombres inoffensives. Le Korvettenkapitän Wolfart est chargé d’enquêter sur cette improbable dérivation dans le temps. Le tout en lien direct avec le Reichsfürher-SS, Heinrich Himmler. Une investigation qui va réserver pas mal de surprises et d’événements irrationnels.

Mon avis : ce n’est pas simple de se réinventer en permanence avec un sujet global qui est le point de départ de chaque aventure : la Deuxième Guerre mondiale. Wunderwaffen, missions secrètes est la quatrième ramification de la collection des Wunderwaffen. Après la série éponyme, 15 tomes à ce jour et bientôt 16 le 20 de ce mois, sont nés Zeppelin’s war (trois tomes) et Space reich (quatre tomes). Avec un genre commun : l’uchronie. Eh bien, Richard D. Nolane y parvient à merveille. Une nouvelle fois. Avec son art consommé du récit historique, il nous livre une fresque inventée parsemée d’éléments véritables pour un savant mélange de suspense, de paranormal et de réalisme. Le tout avec un soupçon d’humour au second degré souvent pensé par ses personnages.

C’est une aventure au long cours qui nous est soumise. Une aventure qui nous montre également la personnalité torve et implacable d’un des plus hauts dignitaires nazis, Himmler. Une aventure qui convoque l’Histoire avec un grand H. Celle des conflits européens mais également celle de la Guerre de sécession de l’autre côté de l’Atlantique. Utile donc, et agréable car bien construit, car pas cousu de fil blanc. Nolane sert son récit avec un personnage central, Richard Wolfart, fort et torturé. Fort car entreprenant et extrêmement perspicace. Torturé car partagé entre sa fidélité à l’Allemagne et sa répulsion envers certaines composantes de son idéologie nazie, notamment la théorie fallacieuse de la race supérieure.

Il n’y a pas grand-chose pour déplaire dans ce premier opus. On a même franchement adoré le rythme, l’étrangeté et l’imagination. Voilà cette nouvelle série bien lancée.

En accompagnement : allez à la pêche aux infos sur la disparition de l’équipage du Mary celeste, un brick-goélette américain, en 1872. Un des cas les plus connus de vaisseau fantôme.

Si vous aimez : Le David, 19e tome des Tuniques bleues chères à Lambil et Raoul Cauvin.

Autour de la BD : Richard D. Nolane, aka Olivier Raynaud,est une des figures de la littérature para-normale et des nouvelles fantastiques. C’est aussi un auteur prolifique puisqu’il affiche peu ou prou une soixantaine de bandes dessinées à son palmarès. Sa série Wunderwaffen est un succès et ne cesse de s’épaissir.

Maza, aka Milorad Vicanovic-Maza, partage avec son camarade un même passe-temps : le travail. Dessinateur prolifique, il sait mélanger les genres et les plaisirs.

Extraits : « Des photos d’un u-boot ? »

« Oui. Elles ont été prises il y a un mois par le commandant de l’U-3531, un sous marin d’attaque dernière modèle de type XXI. »

« Attendez, mais on dirait un u-boot de la Grande guerre ? »

« Exact. Je vois que vous avez l’œil… Plus précisément, le U-142, croiseur sous-marin type U-139. Parti pour sa première mission au large du Sud-Est des États-Unis le 20 octobre 1918. »

« En 1918, et… ? »

« On a eu de ses nouvelles le 7 novembre suivant, et puis, plus  rien. Oui. Il a ressurgi vingt-sept ans plus tard à 700 km au Nord-Est des Bahamas… »

 

Écrit par Richard D. Nolane
Dessiné par Mazaµ
Édité par Soleil

Partager