Dupieux en mieux : critique de Réalité

Dupieux en mieux : critique de Réalité

Note de l'auteur

077619Après Rubber, Wrong et Wrong Cops, Quentin Dupieux continue de montrer ses États-Unis de biais avec son nouveau film, Réalité. Et arrive à faire du Dupieux, mais en mieux.

Jason Tantra, un cameraman sans envergure, n’a qu’une envie : réaliser son premier film d’horreur. Un producteur accepte de financer son rêve, à une condition : que son film contienne le meilleur gémissement de l’histoire du cinéma. Et pour le trouver, Jason n’a que 48 heures…

Pendant longtemps, Quentin Dupieux a eu cette réputation de faire des films égocentrés, la faute aux multiples casquettes du réalisateur français, habitué à s’occuper à la fois du cadre, de la lumière, et de la musique de ses films. Les films de Dupieux vont aussi là où on ne voit jamais personne, une sorte de lande cinématographique isolée, entre démarche de poseur, et comédie trash assumée. On pourrait citer Lynch, Bunuel, Cronenberg. Mais après avoir longtemps penché d’un côté ou de l’autre, Dupieux semble avoir enfin trouvé son équilibre avec Réalité.

441460

Le réalisateur s’amuse toujours autant à dresser une image des États-Unis vide, étrange mais familière (nous dirions « uncanny » en anglais). Pour aider, il propose un scénario nettement au-dessus des précédentes productions du cinéaste. Que dis-je un scénario, une expérience, tant le sens de tout le long métrage importe peu, et seul compte les 90 minutes passées dans ce monde absurde et hilarant. Car la force des films de Quentin Dupieux est véritablement de proposer un univers particulier, et des comédies différentes, et Réalité en est un bel exemple. Et ouais, dans ce nouveau film, vous allez vous marrer.

Le film propose une véritable comédie absurde, à la structure inédite,
qui vous laissera assurément sur le cul.

Et c’est en cela que Réalité est une réussite. Le film est parvenu à mieux équilibrer ses ingrédients, et à gommer les errances superflues des précédents films du réalisateur français, sans en dénaturer l’esprit, et à proposer une véritable comédie absurde, mené par un casting étonnant, à l’univers passionnant, et à la structure inédite, qui vous laissera assurément sur le cul. Réalité est aussi le genre de film à voir au cinéma, car en plus de dresser une histoire d’une délicieuse absurdité, il pointe aussi malicieusement du doigt le spectateur exigeant que nous sommes tous. Faire du drôle avec du méta, Quentin Dupieux sait bien faire, et si vous avez un minimum de second degré, la machine tournera rond.

458394

Pour conclure, Réalité est un pur film Dupieux. Il ne parlera toujours pas à tous, et larguera assez joyeusement une grande majorité. Mais les aficionados y trouveront leur bonheur, et les sceptiques peut-être un peu plus de raisons d’embrasser un cinéma résolument barré et différent.

Partager